Skip to main content
Lunar New Year header1
• 20 janv. 2023

Le 22 janvier marque le début du Nouvel An lunaire 2023, moment auquel de nombreuses personnes en Asie orientale et partout dans le monde se rassembleront pour célébrer avec la famille et les amis.

Bien qu’on ne célèbre pas le Nouvel An lunaire de la même façon partout en Asie, l’échange de dons en argent est une coutume que partagent de nombreuses communautés.

Plusieurs succursales de la TD au Canada souligneront le Nouvel An lunaire par la tenue d’activités en succursale, et Métaux précieux TD a créé de nouvelles pièces de monnaie et de nouveaux lingots de collection pour célébrer l’année du Lapin. Cliquez ici pour en savoir plus sur les pièces de collection Métaux précieux TD.

À Actualités TD, nous adorons voir comment les gens apprennent à gérer leur argent et le perçoivent. Nous avons donc demandé à des collègues de la TD de nous faire part de ce que les traditions du Nouvel An lunaire leur ont appris sur l’épargne – et aussi sur les dépenses.

Voici ce que nos collègues nous ont dit :

Manter Sham,

directeur, Ventes internes, Développement des affaires,

Toronto, Ontario

Ce sont mes grands-parents qui m’ont remis ma première enveloppe rouge remplie d’argent. Ils m’ont dit de mettre l’argent de côté au lieu de le dépenser. Par respect pour eux, c’est ce que j’ai fait.

J’ai continué de le faire jusqu’à il y a quelques années à peine. Mon dernier grand-parent, qui avait presque 100 ans, m’a remis une enveloppe rouge au Nouvel An lunaire. Cette fois, il m’a dit qu’après son départ, il voulait que je dépense cet argent, et tout l’argent épargné, et que j’achète quelque chose qui allait me faire plaisir.

J’ai pris ce conseil à cœur. Ma tendre moitié et moi avons utilisé tout l’argent comme mise de fonds pour notre maison, un espace que nous pouvons remplir de souvenirs heureux.

Même si mes grands-parents ne sont plus avec nous, leurs leçons demeurent. En plus de façonner ma relation avec l’argent, elles m’ont appris à respecter mes aînés et à apprécier nos traditions.

Grace Kim,

directrice de succursale,

Burnaby, Colombie-Britannique

Lors du Nouvel An lunaire, ou Seollal comme on dit en Corée, on commençait toujours par une célébration en famille. Ensuite, on se rassemblait pour le dîner, et tout le monde savourait un bol de ddukgook (soupe de galettes de riz coréenne). Il paraît qu’on vieillit d’un an seulement lorsqu’on termine sa soupe pendant le Seollal.

Après le repas, on passait au sebae, soit une coutume du Seollal au cours de laquelle les jeunes se prosternent devant leurs aînés en signe de respect. Je portais une robe coréenne traditionnelle appelée hanbok et me prosternait devant mes grands-parents, mes parents, mes oncles et mes tantes tout en leur souhaitant une bonne année. Ensuite, ils nous remettaient de l’argent.

Ma mère a mis tout l’argent que j’ai reçu de côté. À environ 7 ans, j’ai découvert que mes amis dépensaient leur argent du Seollal en jouets et en vêtements. J’ai confronté ma mère, qui m’a montré un livret bancaire indiquant l’argent épargné. Je venais de commencer des leçons de piano à l’époque. Ma mère m’a révélé qu’elle souhaitait acheter un piano avec mes épargnes.

Quelques semaines plus tard, nous sommes allées magasiner. J’étais tellement contente de dire au vendeur que j’achetais le piano avec mon argent. J’ai apprécié l’instrument encore plus ainsi.

Nous avons déménagé au Canada il y a 20 ans, avec le piano. Il est dans mon salon aujourd’hui. Je n’en joue plus aussi souvent, mais ma fille commence ses leçons bientôt.

Nhat Anh (Andrew) Chu,

agent de ressources II, Soutien de deuxième niveau | Placements directs TD,

Markham, Ontario

Dans ma famille, les célébrations du Nouvel An lunaire commencent lorsqu’on fait des gâteaux Chung ensemble, soit un plat vietnamien qui nous permet de remercier nos ancêtres. Nous partageons des histoires de la dernière année autour de la table pendant que nous préparons les gâteaux (faits de riz aromatisé, de haricots verts onctueux et de porc tendre enveloppés de feuilles de bambou) avant de les cuire dans de grandes casseroles pendant huit à douze heures.

Ensuite, nous partons acheter des kumquats ou des fleurs de pêcher, qui sont des décorations du Nouvel An lunaire populaires au Vietnam symbolisant la richesse, la santé et la chance.

Mon moment préféré quand j’étais enfant était lorsque mes aînés remettaient leurs enveloppes rouges (ou « argent chanceux ») pour souhaiter à la jeune génération une année de prospérité et de chance.

Bon nombre de mes amis dépensaient leur argent, mais mes parents ont ouvert un compte d’épargne pour que j’y dépose mon « argent chanceux ». Ce compte et ses intérêts composés m’ont aidé à financer mes études supérieures au Canada, ce qui a représenté mon baptême des placements. Je me sens très choyé d’avoir appris la valeur de l’épargne de mes parents.

Kenneth Yuen,

directeur régional, Stratégie visant la communauté asiatique,

Pacifique | Gestion de patrimoine TD, Vancouver, Colombie-Britannique

Les leçons de vie apprises de mes aînés lors des rassemblements familiaux du Nouvel An lunaire m’ont aidé dans tous les aspects de ma vie d’adulte, y compris la gestion de mes finances.

Je me souviens encore d’avoir joué à « poisson, crevette, crabe », un jeu de pari avec trois dés affichant des symboles de poisson, de crevette et de crabe. Les adultes laissaient habituellement les enfants parier des bonbons plutôt que de l’argent. Je pariais sur un résultat en utilisant des bonbons de la bonbonnière (chuen) et je gagnais (ou perdais) beaucoup. Plus tard, j’ai appris que diversifier mon pari constituait une option plus avisée. J’ai transféré mon expérience dans mes placements personnels et je possède un portefeuille diversifié qui m’aide à maintenir et à faire croître mon épargne.

La nourriture du Nouvel An lunaire est riche en symboles (et en saveurs). Je m’ennuie encore de tous les mets traditionnels de style Chiu Chau que ma grand-mère nous préparait, surtout son taro tranché frit. De nombreuses familles font également un dessert sucré à base de riz nommé lin gou ( de riz cuit à la vapeur). Le mot Lin Gou a la même sonorité que l’énoncé anglais « Growing every year » (croître chaque année), que nous aimons associer à plusieurs choses dans nos vies comme nos actifs et notre épargne... puissent-ils continuer de croître.

Vous voulez en savoir plus sur collègues de la TD?
Pourquoi j’ai demandé une promotion malgré ma grossesse
La bispiritualité : témoignage
Aider les professionnels à relancer leur carrière à la TD

See you in a bit

You are now leaving our website and entering a third-party website over which we have no control.

Continue to site Return to TD Stories

Neither TD Bank US Holding Company, nor its subsidiaries or affiliates, is responsible for the content of the third-party sites hyperlinked from this page, nor do they guarantee or endorse the information, recommendations, products or services offered on third party sites.

Third-party sites may have different Privacy and Security policies than TD Bank US Holding Company. You should review the Privacy and Security policies of any third-party website before you provide personal or confidential information.