Skip to main content
Ad7ed3e13085eec3888d9f7443bafff623c461c1
• 18 mars 2024

Avez-vous déjà reçu un appel d’une personne prétendant travailler à l’Agence du revenu du Canada (ARC) vous pressant de rembourser immédiatement des impôts que vous n’auriez pas payés pour éviter que la police procède à votre arrestation?

Ou peut-être avez-vous reçu un message texte ou un courriel prétendument envoyé par l’ARC vous demandant de cliquer sur un lien pour obtenir un rabais ou un remboursement supplémentaire?

Selon le Centre antifraude du Canada (CAFC), il existe plusieurs types de fraudes courantes liées à l’ARC, où les fraudeurs se font passer pour des représentants de l’ARC dans l’espoir de leurrer leurs victimes et d’accéder à leur argent.

Les Canadiens peuvent être victimes d’une fraude liée à l’ARC en tout temps, mais le CAFC constate une recrudescence de ces pratiques trompeuses pendant la période des impôts. L’ARC a parfois des raisons légitimes de communiquer avec les contribuables par téléphone, par courriel ou par la poste, mais elle ne le fera jamais de la manière indiquée ci-dessus. De plus, l’ARC a publié des conseils pour aider les Canadiens à vérifier l’authenticité de ses appels.

Quelles sont les formes les plus courantes de fraude liée à l’ARC? Nous allons vous expliquer le fonctionnement de certaines de ces arnaques et vous fournir des conseils pour protéger vos proches et vous protéger.

Message texte ou courriel offrant un remboursement ou un crédit pour la TPS/TVH

Vous ou l’un de vos proches avez peut-être reçu un message texte ou un courriel frauduleux prétendant provenir de l’ARC et vous demandant de répondre ou de cliquer sur un lien. Ensuite, on vous a demandé de remplir urgemment un formulaire afin de recevoir votre remboursement ou votre crédit d’impôt.

N’oubliez pas que l’ARC ne vous demandera jamais des renseignements personnels ou bancaires par message texte ou courriel ni d’effectuer des paiements par virement électronique, carte-cadeau ou cryptomonnaie.

Extorsion commise par téléphone exigeant un paiement par cryptomonnaie ou carte-cadeau

L’appelant vous avertit que vous devez rembourser des impôts impayés au gouvernement et que la police procédera à votre arrestation si vous ne payez pas immédiatement. Cette personne vous demandera peut-être de confirmer votre numéro d’assurance sociale avant d’exiger un paiement, parfois par cryptomonnaie ou carte-cadeau.

Les fraudeurs recourent habituellement aux menaces et au sentiment d’urgence pour inciter leurs victimes à leur envoyer de l’argent. Dans certains cas, le fraudeur peut même laisser entendre que la police est déjà en route pour arrêter sa victime.

Cette fraude est répandue et peut cibler toute personne qui utilise un téléphone. Les nouveaux arrivants qui ne comprennent peut-être pas bien le fonctionnement du système fiscal canadien et les personnes dont la langue maternelle n’est pas le français ou l’anglais sont particulièrement vulnérables, selon le gouvernement du Canada.

Gardez à l’esprit que l’ARC n’utilisera jamais un ton agressif, ne vous menacera jamais de vous arrêter et n’exigera jamais de paiement immédiat au téléphone.

Soyez à l’affût des messages textes d’hameçonnage qui utilisent des images issues des comptes de médias sociaux du gouvernement du Canada pour donner l’impression qu’ils sont légitimes. Les messages des fraudeurs sont si perfectionnés qu’ils peuvent contenir un vrai numéro de téléphone de l’ARC dans le but de paraître encore plus authentiques.

Comme l’ARC le mentionne sur son site Web, elle n’utilisera jamais de message texte, de messagerie instantanée ou de courriel pour entamer une conversation au sujet de vos impôts ou de vos prestations. De plus, elle ne vous enverra jamais de courriel ou de message texte vous demandant de cliquer sur un lien et de lui fournir vos renseignements personnels ou bancaires dans le but de recevoir un paiement de prestations.

Comment vous protéger

  • Raccrochez immédiatement si vous recevez un appel suspect.
  • Si vous recevez un message texte ou un courriel suspect, ne cliquez sur aucun lien et n’y répondez pas.
  • Parlez-en à vos amis et aux membres de votre famille. Bien qu’il s’agisse de fraudes très courantes, de nombreuses personnes n’en connaissent pas encore l’existence. Informer les gens autour de vous peut aider à éviter que d’autres personnes soient victimes de fraude.
  • Faites toujours preuve de prudence. Méfiez-vous si quelqu’un vous demande des renseignements personnels au téléphone ou vous presse d’agir très rapidement. Il s’agit probablement d’une fraude. Ne communiquez pas vos renseignements personnels.
  • Si vous recevez un appel d’une entreprise qui semble légitime, mais que vous avez des doutes, raccrochez. Rappelez l’entreprise pour vérifier l’appel. Cherchez le numéro de l’entreprise en ligne ou, s’il s’agit d’une banque ou d’une société émettrice de cartes de crédit qui vous appelle au sujet de votre carte de crédit ou de débit, appelez le numéro qui figure au verso de votre carte.
  • L’ARC ne vous demandera jamais d’effectuer un paiement par cryptomonnaie ou carte-cadeau.

Si vous pensez avoir été victime d’une fraude courante liée à l’ARC

Signalez-le : Si vous ou un membre de votre famille êtes victime de fraude, il est important de le signaler au service de police local. Vous pouvez également le signaler au Centre antifraude du Canada. Voici d’autres mesures à prendre si vous êtes victime d’une arnaque ou d’une fraude et pensez que les renseignements liés à votre compte de l’ARC ont été compromis.

Parlez-en : Si vous êtes victime d’une arnaque, et même si vous avez reçu un appel et raccroché, racontez ce qui vous est arrivé. Les fraudeurs auront moins d’occasions de faire des victimes si plus de personnes sont au courant des fraudes.

    Les fraudeurs ne font pas de discrimination et personne n’est à l’abri de la fraude. En vous informant et en suivant les conseils ci-dessus, vous pouvez réduire le risque d’être victime de fraude.


    Vous voulez en savoir plus sur Votre argent?
    Conseils pour choisir la bonne carte de crédit TD pour votre entreprise
    Vous souhaitez louer ou acheter en 2024? Voici quelques éléments à savoir.
    Prêts hypothécaires 101 – Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les prêts hypothécaires (ou presque)

    See you in a bit

    You are now leaving our website and entering a third-party website over which we have no control.

    Continue to site Return to TD Stories

    Neither TD Bank US Holding Company, nor its subsidiaries or affiliates, is responsible for the content of the third-party sites hyperlinked from this page, nor do they guarantee or endorse the information, recommendations, products or services offered on third party sites.

    Third-party sites may have different Privacy and Security policies than TD Bank US Holding Company. You should review the Privacy and Security policies of any third-party website before you provide personal or confidential information.