Skip to main content
Financial Literacy Month Supporting ABC Life Literacy Money Matters course for Indigenous Peoples in the Cree Nation of Chisasibi
• 15 nov. 2022

Pheroz Austin visite les communautés autochtones depuis 2012 pour collaborer avec elles et leur offrir des produits et des services de la TD.

Lorsqu’il s’est rendu pour la première fois à la Nation crie de Chisasibi en 2013, sur la rive est de la baie James dans le nord du Québec, il pensait d’abord qu’il s’agissait d’un simple voyage d’affaires.

Toutefois, à son agréable surprise, cette visite a donné à M. Austin, directeur régional principal, Services bancaires aux Autochtones, Québec, une nouvelle perspective sur la réciprocité significative et axée sur les objectifs avec les clients.

Alors qu’il s’apprêtait à présenter les avantages de travailler avec la TD au chef et au conseil de la Nation crie de Chisasibi, on lui a posé une question inattendue : Comment pouvez-vous redonner à notre communauté si nous faisons affaire avec la TD?

Il n’avait jamais pensé qu’il existait une possibilité de redonner, au-delà d’un produit ou d’une solution en matière de services financiers.

Mais en discutant avec le chef et le conseil, il a rapidement appris qu’il y avait un besoin pressant au sein de la collectivité de Chisasibi : des programmes de littératie financière.

En effet, la littératie financière est un défi pour de nombreux Canadiens vivant en dehors des centres urbains et dans les communautés autochtones. Selon un rapport du gouvernement du Canada de 2021, les peuples autochtones sont plus susceptibles d’être vulnérables sur le plan financier en raison, entre autres, du manque d’institutions financières présentes dans leurs communautés, de l’accès limité aux ressources (tant éducatives que de première nécessité) et aux infrastructures en raison de l’éloignement physique.

Grâce à son rôle à la TD, M. Austin savait qu’il était possible de partager ses connaissances financières avec d’autres personnes. C’est pourquoi il a fait équipe avec le programme Question d’argent d’ABC Alpha pour la vie Canada pour offrir un atelier à la communauté de Chisasibi.

La formation Question d’argent est offerte par ABC Alpha pour la vie Canada, un organisme à but non lucratif soutenu par la TD dans le cadre de La promesse TD Prêts à agir, la plateforme d’entreprise citoyenne de la Banque.


Formation permanente

Rhonda Spencer pense qu’il n’est jamais trop tard pour s’informer sur les questions financières.

Mme Spencer, coordonnatrice pour le développement des jeunes pour la Nation crie de Chisasibi, a participé, aux côtés de M. Austin, à l’organisation du dernier atelier Question d’argent pour les peuples autochtones de sa communauté.

C’était la première fois que la communauté organisait ce programme depuis le début de la pandémie de COVID-19. Le programme ABC Alpha pour la vie est conçu pour aider les Canadiens financièrement vulnérables à acquérir des compétences financières essentielles et des connaissances sur les questions d’argent, tout en renforçant leur confiance en matière de finances.

Bien que la formation s’adresse plus particulièrement aux jeunes de Chisasibi, des personnes de tous âges de la communauté se sont présentées pour apprendre comment économiser de l’argent, a déclaré Mme Spencer.

« Nous voulions vraiment commencer à enseigner aux membres de notre communauté comment comprendre et planifier leurs finances, et les inciter à le faire maintenant ».

Elle a remarqué que beaucoup de personnes qu’elle rencontrait dans sa vie personnelle et au travail ne savaient pas comment créer et respecter un plan d’épargne. Elle espère que des ateliers comme celui-ci contribueront à encourager les membres de sa communauté à mettre de l’argent de côté, quelle que soit l’étape de leur vie.

Le module « Façons d’épargner » de Question d’argent était animé par des bénévoles de la TD et portait sur un certain nombre de sujets, notamment le fonctionnement des comptes d’épargne au Canada, les différentes façons d’épargner pour l’avenir, le fonctionnement des taux d’intérêt et les stratégies d’épargne pour l’éducation d’un enfant.

La formation a eu lieu dans un gymnase, et comprenait des animateurs bénévoles de la TD et un petit groupe de participants assis tous ensemble en cercle, plutôt que dans un cadre de type conférence.

Même si les participants avaient pour se guider un cahier d’exercices, la formation s’est déroulée de façon plus organique, les participants posant des questions et partageant entre eux leurs propres préoccupations financières.

« Les participants ont posé des questions pendant toute la durée du cours », a déclaré Mme Spencer.

Partager l’éducation financière

Maintenant, chaque fois qu’il a le privilège de rencontrer le chef et le conseil de la Nation, M. Austin en profite pour animer un atelier Question d’argent pour toute la communauté. Pour lui, c’est une façon de redonner à la communauté.

« C’est ainsi que nous démontrons que nous avons écouté les besoins exprimés par cette communauté », a déclaré M. Austin.

Il a animé plusieurs modules du programme Question d’argent d’ABC Alpha pour la vie et a encouragé les collègues de la TD avec lesquels il se rend en régions éloignées à devenir eux aussi des bénévoles accrédités pour les ateliers Question d’argent.

Comme il l’a fait pour le cours offert à Chisasibi, M. Austin demande toujours aux participants de s’asseoir en cercle, qu’ils soient cinq ou 50, afin de favoriser un environnement ouvert où les questions sont toujours les bienvenues.

À la fin de chaque module, lui et les autres animateurs bénévoles de la TD échangent leurs coordonnées avec les participants afin que l’apprentissage puisse se poursuivre en dehors de la salle de classe (ou du gymnase).

« Nous ne sommes pas seulement là pour donner un cours, nous sommes accessibles à tout moment pour répondre aux questions », a-t-il ajouté.

Pour lui, les modules de littératie financière Question d’argent visent à fournir un accès équitable aux connaissances financières que certains tiennent pour acquises, comme la gestion d’une carte de crédit ou comment ouvrir un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) et s’en servir pour épargner.

Prenons comme exemple le module « Façons d’épargner ».

« Nous avons présenté ce module en réponse à un besoin réel de la communauté, où les membres ont dit à Rhonda qu’ils aimeraient en savoir plus sur les façons d’épargner », a déclaré M. Austin.

Mme Spencer a déclaré qu’elle souhaitait présenter davantage de modules Question d’argent à son personnel et à l’ensemble de la communauté. Elle souhaite même adapter un module en une courte émission pour la radio locale afin de faire connaître les notions d’éducation financière à un plus grand nombre de personnes.

Pour l’instant, elle espère que les participants au cours du mois de juin partageront ce qu’ils ont appris avec d’autres personnes à Chisasibi et ailleurs.

Vous voulez en savoir plus sur communaute?
Sept artistes autochtones de la relève à écouter sans tarder
La mini surprise qu’une cliente de longue date a reçue pour les fêtes
De succursale bancaire à clinique de santé mentale : repenser l’espace pour servir une collectivité dans le besoin

See you in a bit

You are now leaving our website and entering a third-party website over which we have no control.

Continue to site Return to TD Stories

Neither TD Bank US Holding Company, nor its subsidiaries or affiliates, is responsible for the content of the third-party sites hyperlinked from this page, nor do they guarantee or endorse the information, recommendations, products or services offered on third party sites.

Third-party sites may have different Privacy and Security policies than TD Bank US Holding Company. You should review the Privacy and Security policies of any third-party website before you provide personal or confidential information.