Skip to main content
CERB Header 1
• 16 mars 2021

C’est la période des impôts et celle-ci peut parfois être déroutante pour de nombreux Canadiens.

Cette année, ce sentiment d’incertitude peut être exacerbé par la pandémie, plus particulièrement pour ceux et celles qui tentent de déterminer quelles seront les conséquences de la COVID-19 sur leurs déclarations de revenus pour 2020.

En effet, les déclarations de revenus des millions de Canadiens qui ont reçu des prestations du gouvernement l’année dernière – comme la PCU (Prestation canadienne d’urgence) ou la PCRE (Prestation canadienne de la relance économique) – pourraient être bien différentes cette année.

Lire la suite: À quoi vous attendre en matière d’impôt si vous avez retiré des fonds de votre REER

« La plupart des personnes* qui ont touché des prestations au cours de la dernière année en raison de la pandémie doivent savoir que pratiquement toutes les prestations offertes par le gouvernement fédéral sont imposables », explique Tannis Dawson, vice-présidente, Planification pour les clients à valeur nette élevée à Gestion de patrimoine TD.

« Aucun impôt n’a été prélevé sur la PCU qui a été offerte jusqu’en septembre 2020. Ainsi, les Canadiens qui ont reçu la PCU devront payer l’impôt sur le montant des prestations reçues au cours de l’année. »

Tannis Dawson mentionne que dans le cas de la PCRE, le gouvernement fédéral a retenu un impôt de 10 % à la source. Mais comme le taux d’imposition le plus bas est de 15 % au fédéral en plus du taux provincial, les Canadiens qui ont reçu la PCRE devront payer un impôt supplémentaire.

Cependant, Tannis Dawson ajoute que certaines prestations offertes par le gouvernement fédéral n’étaient pas imposables, notamment le versement unique supplémentaire du crédit pour la TPS, le paiement unique aux personnes admissibles à la Sécurité de la vieillesse et le paiement unique aux personnes admissibles au Supplément de revenu garanti.

Tannis Dawson présente quelques éléments qui pourraient aider les personnes ayant reçu des prestations du gouvernement l’année dernière en raison de la COVID-19 à gérer leurs impôts plus facilement.

Préparez une première version de votre déclaration de revenus le plus tôt possible

Si vous avez reçu toute forme de prestations COVID-19 du gouvernement fédéral et si vous ne savez pas trop à quoi vous attendre lorsque vous vous préparez à produire votre déclaration de revenus, Tannis Dawson recommande fortement de commencer à examiner sa situation le plus tôt possible pour connaître le montant approximatif de l’impôt à payer en préparant une ébauche de votre déclaration de revenus.

« Rassemblez vos feuillets T4 (s’il y a lieu) qui vous indiqueront vos revenus d’emploi et vos feuillets T4A qui indiqueront le total des prestations gouvernementales reçues, ainsi que votre feuillet T4E si vous avez reçu des prestations de l’assurance-emploi », ajoute Tannis Dawson.

« Assurez-vous d’inclure toutes les autres sources de revenus (comme vos revenus de placements) et d’utiliser ces renseignements pour produire votre déclaration de revenus préliminaire, afin de déterminer à l’avance quelle sera votre situation fiscale. »

Vous pourrez produire votre déclaration de revenus préliminaire au moment qui vous convient par Internet ou sur papier. Pour de plus amples renseignements sur la façon de produire votre déclaration de revenus, visitez le site Web de l’ARC ou parlez à un conseiller fiscal.

Produisez votre déclaration plus tôt pour éviter le plus possible les pénalités

La situation de chaque personne qui a reçu des prestations du gouvernement liées à la COVID-19 est unique : certains Canadiens ont reçu des prestations pendant une certaine période, puis ont ensuite recommencé à travailler, alors que d’autres ont reçu ou continuent de recevoir des prestations du gouvernement qu’ils utilisent pour payer leurs factures et leurs frais de subsistance.

Quelle que soit votre situation, Tannis Dawson vous recommande de produire votre déclaration de revenus avant la date limite du 30 avril si possible, en particulier si vous devez payer de l’impôt.

« En produisant votre déclaration avant la date limite, si vous devez payer de l’impôt, les intérêts sur le montant dû ne commenceront probablement à courir qu’après la date limite du 30 avril. Cependant, si vous produisez votre déclaration en retard, vous devrez payer non seulement une pénalité de retard, mais également les intérêts courus sur le montant dû. »

Lire la suite: Vous travaillez de la maison? Votre déclaration de revenus sera différente cette année

Les Canadiens qui ont reçu des prestations pendant une certaine période et qui ont recommencé à travailler devront peut-être payer un montant d’impôt plus élevé qu’à l’habitude, parce qu’ils devront payer l’impôt sur les versements de la PCU ou de la PCRE qui s’ajouteront aux revenus gagnés après leur retour au travail.

Pour ceux et celles qui ont reçu ou qui reçoivent toujours les prestations d’aide et qui n’ont aucune autre source de revenus, l’impôt qu’ils auront peut-être à payer pourrait être décourageant.

« Cela peut être encore plus important pour ces derniers de préparer une première version de leur déclaration de revenus et de la soumettre rapidement. Ils pourront ainsi évaluer l’impôt qu’ils devront payer et préparer un plan de remboursement », explique Tannis Dawson.

Des questions?

Pour de plus amples renseignements sur la production des déclarations de revenus, visitez le site Web de l’ARC ou parlez à un conseiller fiscal.

Vous voulez communiquer avec un conseiller de Gestion de patrimoine TD pour savoir comment mettre en place des stratégies avantageuses sur le plan fiscal? Visitez le site Web de Gestion de patrimoine TD.

*Il y a toutefois quelques exceptions. Le 9 février 2021, le gouvernement du Canada a annoncé que les travailleurs autonomes qui ont présenté une demande de Prestation canadienne d’urgence (PCU) en fonction de leur revenu brut provenant d’un travail autonome ne seront pas tenus de rembourser la PCU, pourvu qu’ils répondent aussi à tous les autres critères d’admissibilité.


Les renseignements aux présentes ont été fournis par Gestion de patrimoine TD à des fins d’information seulement. Ils proviennent de sources jugées fiables. Ces renseignements n’ont pas pour but de fournir des conseils financiers, juridiques, fiscaux ou de placement. Les stratégies fiscales, de placement ou de négociation doivent être étudiées en fonction des objectifs et de la tolérance au risque de chacun.


Vous voulez en savoir plus sur Votre argent?
Qu’avez-vous mis sur votre liste de choses à faire après la pandémie? De nombreux Canadiens disent y avoir inscrit les rencontres en personne avec leur conseiller
Changements à la simulation de crise pour prêt hypothécaire au Canada
Comment la finance comportementale m’a aidée à comprendre ma personnalité en matière de placement