Skip to main content
Header Majority of Canadians who live with roommates or extended family would find it financially difficult to live on their own
• 4 mai 2023

Les discussions à propos de l’argent peuvent être difficiles, que ce soit avec la famille, les amis ou un partenaire de vie. Et elles deviennent encore plus difficiles en période d’incertitude économique, lorsque nos proches peuvent sentir que leur budget est plus serré.

Maru Public Opinion a réalisé un sondage à ce sujet pour le compte de la TD auprès de 1 540 Canadiens sélectionnés au hasard, de décembre 2022 à 2023.

Le sondage sur les services bancaires et autres a révélé que bien que 82 % des répondants sont encore capables de payer leurs factures et d’honorer leurs obligations financières, 75 % indiquent que la hausse du coût de la vie a une incidence négative sur leur capacité à épargner ou à investir autant d’argent qu’ils le souhaiteraient, et 59 % des répondants disent qu’il est difficile pour eux de consacrer plus d’argent à leur épargne ou à leurs placements.

Vivre ensemble : Partager les coûts de logement

Selon Natasha Struminikovski, vice-présidente associée, Parcours du propriétaire à la TD, comme les frais de logement sont l’une des principales dépenses récurrentes pour les Canadiens, avec le coût de la vie qui augmente, certains Canadiens optent pour la colocation.

Selon le sondage, environ 23 % des Canadiens vivent en colocation ou avec un membre de la famille autre qu’un conjoint/partenaire ou un enfant. Parmi ces répondants, 79 % indiquent qu’ils trouveraient « très difficile » ou « quelque peu difficile » de vivre seuls.

Parmi les répondants qui vivent en colocation ou avec un membre de la famille, 40 % d’entre eux disent le faire pour le côté « pratique », et pour plus de la moitié des répondants (56 %), c’est pour économiser de l’argent.

« Un nombre important de Canadiens qui ont répondu au sondage choisissent de partager leur lieu de vie afin de réduire leurs frais de location, affirme Natasha Struminikovski.

Cela nous indique qu’ils sont nombreux à faire le choix conscient d’accorder la priorité à l’épargne et aux placements pour leur avenir, ce qui peut s’avérer une décision financière judicieuse. »

Vivre avec un partenaire : Quand commencer à parler d’argent

Bien sûr, l’un des avantages de partager un logement en couple, c’est que souvent, il y a deux revenus pour appuyer les décisions financières.

Pour de nombreux couples, la première étape à suivre pour créer une intimité financière consiste à révéler des renseignements comme le revenu, les cotes de crédit, les dettes, les habitudes de dépenses et le comportement par rapport à l’argent.

La question à se poser, c’est à quel moment dans la relation voulez-vous parler de finances?

Selon le sondage sur les services bancaires et autres, la majorité des répondants vivant en colocation ou avec un membre de la famille (autre qu’un conjoint/partenaire ou un enfant) avaient des attentes assez claires sur le bon moment pour parler d’argent s’ils devaient un jour emménager avec leur conjoint ou conjointe : 77 % ont répondu qu’ils voudraient parler d’argent avant d’emménager ensemble, alors que seulement 5 % ont dit vouloir attendre de vivre ensemble.

Quant aux répondants qui vivent déjà avec leur conjoint ou conjointe, la situation est un peu différente : 54 % ont répondu qu’ils avaient d’abord parlé d’argent avant d’emménager ensemble, alors que 21 % en ont parlé après.

Et un petit nombre de répondants, 4 %, ont répondu qu’ils n’avaient jamais eu une vraie conversation à propos de l’argent avec leur conjoint ou conjointe.

Comptes bancaires : Le tien, le mien… le nôtre?

Lorsqu’on est en couple à long terme, la question de l’organisation et de la gestion des finances quotidiennes est un point important. Voulez-vous avoir des comptes bancaires individuels, avoir chacun le vôtre et un compte conjoint, ou encore tout partager dans un seul compte conjoint?

Selon le sondage, 48 % des répondants qui vivent actuellement en colocation ou avec un ou des membres de la famille autre qu’un conjoint ou partenaire ont dit vouloir un compte conjoint et leur propre compte; alors que 41 % ont dit qu’ils souhaiteraient continuer d’avoir seulement leur propre compte. Seulement 11 % ont indiqué qu’ils voudraient combiner leur argent dans un compte conjoint.

Les répondants qui vivent actuellement avec leur conjoint ou conjointe sont plus divisés à propos de la gestion de leurs comptes bancaires. À la question sur l’organisation de leurs finances avec un conjoint ou une conjointe, 44 % ont répondu avoir des comptes conjoints et leur propre compte.

Fait intéressant, il y a division égale entre l’autonomie totale et le partage total : 28 % ont dit avoir des comptes conjoints seulement et 28 % ont dit avoir leurs propres comptes seulement.

« Quand on parle de finances conjointes, ça peut paraître évidemment, mais le conseil que je donne, c’est que la communication est la clé, indique Natasha Struminikovski.

Notre sondage montre que près des deux tiers (63 %) des répondants qui vivent avec un conjoint ou un partenaire parlent d’argent sur une base régulière. Ce qui donne une part importante de répondants au Canada à ne pas avoir ces conversations transparentes et importantes à propos de l’argent, et qui crée potentiellement un manque d’information. »

Le revenu total du ménage semble aussi être un facteur qui influence la séparation (ou non) des finances personnelles. Les ménages qui gagnent moins de 50 000 $ sont plus susceptibles de garder leurs finances séparées (42 %) que ceux qui gagnent entre 50 000 $ et 95 000 $ (25 %) ou plus de 100 000 $ (31 %).

Comment aborder les finances dans votre couple

Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas trouver l’harmonie sur le plan financier. Comme le montre le sondage, les finances personnelles sont personnelles et il existe quelques approches pour gérer vos finances dans une relation.

Mais, une chose est sûre, il est essentiel de parler de notre façon de gérer les dépenses, l’épargne, les placements et les dettes dans une relation à long terme.

Un conseiller peut vous aider, vous et votre partenaire, à choisir l’approche qui convient le mieux à vos besoins communs. De plus, vous devriez revoir votre plan de façon régulière pour voir s’il correspond toujours à vos besoins et à ceux de votre partenaire.

Bien que les placements et l’épargne demeurent une priorité pour bon nombre de Canadiens, les frais de logement et le coût de la vie peuvent rendre difficile la concrétisation d’un plan. La TD dispose d’un grand nombre d’outils et de ressources pour vous aider à mieux connaître vos options de placement et invite les clients à rencontrer leur conseiller TD, qui peut les aider à élaborer un plan répondant à leurs besoins uniques.

Ce sondage a été réalisé par Maru Public Opinion pour le Groupe Banque TD, pris en charge par les experts en collecte de données et d’échantillons de Maru/Blue. 1 540 adultes canadiens sélectionnés au hasard (panélistes en ligne de Maru Voice Canada) ont répondu au sondage entre le 21 décembre 2022 et le 4 janvier 2023. Les résultats de ce sondage ont été pondérés selon le niveau de scolarité, l’âge, le sexe et la région (et selon la langue, au Québec) pour refléter la population, selon les données de recensement. Cela permet de s’assurer que l’échantillon est représentatif de l’ensemble de la population adulte au Canada. À des fins de comparaison, un échantillon probabiliste de cette taille aurait une marge d’erreur (qui mesure la variabilité de l’échantillon) d’environ +/- 2,5 %, 19 fois sur 20.

Vous voulez en savoir plus sur Votre argent?
Que se passera-t-il si la Banque du Canada baisse son taux directeur la semaine prochaine?
Conseils pour choisir la bonne carte de crédit TD pour votre entreprise
Vous souhaitez louer ou acheter en 2024? Voici quelques éléments à savoir.

See you in a bit

You are now leaving our website and entering a third-party website over which we have no control.

Continue to site Return to TD Stories

Neither TD Bank US Holding Company, nor its subsidiaries or affiliates, is responsible for the content of the third-party sites hyperlinked from this page, nor do they guarantee or endorse the information, recommendations, products or services offered on third party sites.

Third-party sites may have different Privacy and Security policies than TD Bank US Holding Company. You should review the Privacy and Security policies of any third-party website before you provide personal or confidential information.