Skip to main content
Femmes assises sur un canapé, prenant des notes
• 22 janv. 2024

Il y a fort à parier que votre fil d’actualité sur les médias sociaux déborde de résolutions du Nouvel An prises par vos amis pour 2024 et que plusieurs d’entre elles sont de nature financière.

Augmenter leur épargne, rembourser leurs dettes ou réduire leurs dépenses : voilà des objectifs financiers que se sont fixés de nombreux Canadiens pour 2024.

Selon le sondage sur les perspectives financières de 2024 de la TD, 60 % des répondants canadiens ont dit avoir pris une résolution financière pour 2024, tandis que 97 % des nouveaux arrivants âgés de 25 ans et plus, qui sont arrivés au Canada dans les cinq dernières années, ont pris une telle résolution.

Dans ces deux groupes, environ 30 % des répondants ont indiqué qu’ils voulaient accroître leur épargne le plus possible cette année, ce qui est probablement le reflet des préoccupations économiques actuelles liées à l’inflation et à l’augmentation du coût de la vie, selon Emily Ross, vice-présidente, parcours Conseils sur les services bancaires courants à la TD.

Parmi les répondants canadiens qui ont dit qu’ils espéraient accroître leur épargne, environ un sur quatre a déclaré vouloir rembourser des cartes de crédit ou des dettes, tandis que 25 % ont indiqué qu’ils espéraient réduire leurs dépenses. Un répondant sur dix a déclaré vouloir investir davantage en 2024 et 5 % souhaitent constituer un fonds d’urgence ou l’alimenter.

Les constatations sont similaires en ce qui concerne les nouveaux arrivants au Canada ayant participé au sondage et leurs objectifs en matière d’épargne. Plus de 90 % des répondants ont indiqué qu’ils prévoyaient de réduire leurs dépenses, et près de 40 % d’entre eux ont déclaré qu’ils souhaitaient réduire leurs dépenses d’un montant pouvant aller jusqu’à 500 $ par mois. Aussi, 28 % des nouveaux arrivants ayant participé au sondage prévoient de réduire leurs dépenses de 1 000 $ par mois et 23 % déclarent vouloir diminuer de 2 000 $ leurs dépenses mensuelles consacrées aux activités de divertissement, aux sorties au restaurant et à l’achat de produits de marque, entre autres choses.

« Le nombre de Canadiens qui prévoient de réduire leurs dépenses est assez important », a déclaré Emily Ross.

« Après les fêtes de fin d’année et avec le début de la nouvelle année, les Canadiens traversent une période de plus en plus difficile sur le plan économique. Les effets de l’inflation s’accumulent depuis un certain temps déjà et les niveaux d’endettement ont augmenté en 2023 selon un rapport TransUnion. Je crois que les résultats du sondage montrent que de nombreux Canadiens veulent adopter des habitudes de consommation plus durables. »

L’importance des résolutions financières

Les études portant sur la relation entre les finances et le bien-être sont nombreuses. Selon une étude réalisée en 2022 par la firme de recherche marketing Léger, un Canadien sur trois ayant participé au sondage a déclaré que le stress financier lui causait de l’anxiété, de la dépression et d’autres problèmes de santé mentale. De plus, près de 50 % des Canadiens sondés ont déclaré souffrir d’insomnie en raison de soucis financiers, selon des données publiées par le gouvernement du Canada.

Même si Emily Ross estime que se fixer des objectifs financiers ne devrait pas se faire une fois par an, mais plutôt tout au long de l’année, la nouvelle année est un bon moment pour les gens de faire le point sur leur situation financière actuelle. C’est l’occasion d’examiner les dépenses de l’année précédente et d’élaborer un plan d’action adapté à la situation et aux besoins de chacun. Emily Ross croit que se fixer des objectifs peut vous donner le sentiment de mieux maîtriser vos finances.

Cela dit, de nombreuses résolutions du Nouvel An ne tiennent pas longtemps parce qu’elles ne sont pas réalistes ou qu’elles ne s’appuient pas sur un plan d’action, selon les recherches réalisées à l’Université de la Colombie-Britannique. Ce qui nous mène à...

La façon de prendre des résolutions financières et de les tenir

Emily Ross croit qu’avant de prendre une résolution ou de fixer un objectif financier, il faut comprendre sa situation financière. Il faut se poser les questions suivantes pour commencer : Combien dépensez-vous chaque mois? Dépassez-vous votre budget? Avez-vous même un budget?

De nombreuses ressources de la TD sont à votre disposition pour vous aider à comprendre vos finances, dont l’Outil d’évaluation de la santé financière de la TD. Si vous n’avez jamais fait de budget auparavant, lisez cet article de la TD sur la façon de procéder.

Une fois que vous savez ce qui rentre et sort chaque mois, voyez quelle portion de vos dépenses est relativement fixe, à savoir les coûts récurrents comme le logement, les taxes foncières et l’assurance, qui sont difficiles à modifier à court terme. Voyez ensuite quelle portion de votre budget est plus « discrétionnaire », comme les activités de divertissement, les sorties au restaurant et le magasinage, afin de savoir ce qui pourrait être réduit si nécessaire.

Après avoir évalué votre situation, essayez de fixer un objectif financier important pour vous. Emily Ross souligne que votre objectif doit respecter l’acronyme SMART, ce qui signifie qu’il doit être spécifique, mesurable, atteignable, réaliste et temporel.

Par exemple, voulez-vous épargner pour partir en vacances à la fin de l’année? Allez-vous vous marier prochainement? Voulez-vous rembourser une dette en six mois?

« Une fois que vous avez choisi un objectif, créez un plan intentionnel qui explique comment vous envisagez de l’atteindre », a expliqué Emily Ross.

Par exemple, si votre objectif est d’économiser 5 000 $ pour votre mariage qui aura lieu dans 12 mois, votre partenaire et vous pourriez décider d’économiser chacun 300 $ par mois en apportant votre repas au travail tous les jours au lieu d’en acheter un.

Ou encore, si votre objectif est de déposer 100 $ de plus chaque mois dans votre compte d’épargne, vous pourriez envisager de remplacer vos cafés lattes à 6 $ par des cafés filtres à 3 $.

Selon Emily Ross, il est important de pouvoir mesurer vos résultats pour voir si vous êtes en bonne voie pour atteindre votre objectif. Par exemple, vous pouvez examiner votre budget chaque mois pour vérifier si vous le respectez ou revoir votre résolution tous les trois mois pour voir si elle est toujours réalisable. Si votre situation personnelle change, il est judicieux de faire le point avec vous-même et de voir si vos objectifs doivent être modifiés.

Et si vous avez du mal à vous motiver, il est important de vous rappeler votre objectif. Supposons que vous vouliez rembourser une dette : vous pourriez calculer le montant des intérêts que vous aurez économisés en remboursant votre dette en six mois plutôt qu’en un an. Si vous épargnez pour des vacances en famille à la fin de l’année, vous pouvez regarder les photos du centre de villégiature où vous prévoyez de vous rendre.

En fin de compte, les résolutions financières ne devraient pas être quelque chose que les Canadiens prennent au début de la nouvelle année et puis oublient; elles font partie d’une relation saine avec vos finances et vous devez en faire le suivi régulièrement. Et si vous n’avez pas encore fixé d’objectif financier pour 2024 – petit ou grand – il n’est pas trop tard pour le faire.

« Il est possible de réaliser de grandes choses en faisant de petits changements, puis en les renforçant par la suite », a conclu Emily Ross.


Vous voulez en savoir plus sur Votre argent?
Quelques conseils sur la planification de la relève pour les entreprises familiales
Comment fonctionne la fraude de l’enquêteur bancaire et comment puis-je m’en protéger?
Conseils pour vous protéger d’une offre d’emploi frauduleuse

See you in a bit

You are now leaving our website and entering a third-party website over which we have no control.

Continue to site Return to TD Stories

Neither TD Bank US Holding Company, nor its subsidiaries or affiliates, is responsible for the content of the third-party sites hyperlinked from this page, nor do they guarantee or endorse the information, recommendations, products or services offered on third party sites.

Third-party sites may have different Privacy and Security policies than TD Bank US Holding Company. You should review the Privacy and Security policies of any third-party website before you provide personal or confidential information.