Skip to main content
4092126 Header Estate Planning
• 25 août 2021

La pandémie a changé certains aspects du quotidien de nombreux Canadiens, y compris leur façon de planifier pour l’avenir.

Depuis le début de la pandémie, la COVID-19 a amené de nombreux Canadiens à penser davantage à la préparation aux situations d’urgence, notamment en procédant à la mise à jour de leur testament, selon Kevin Moffatt, vice-président, Gestion des affaires et Gouvernance, Services bancaires personnels au Canada et « champion des aînés » à la TD (membre désigné de l’équipe de direction de la TD dont le rôle est de favoriser les intérêts des aînés).

« Les difficultés et l’incertitude des 16 derniers mois ont fait réaliser à de nombreux Canadiens que leur testament et autres documents de planification successorale n’étaient pas à jour, ou qu’ils n’avaient pas de plan successoral du tout, ajoute-t-il.

« Nous voyons de plus en plus de clients qui pensent à la retraite, et le fait d’avoir ces documents en ordre peut aider à alléger le fardeau de toutes les personnes concernées, si quelque chose d’inattendu devait vous arriver. »

Nairika Varza, planificatrice spécialiste de la fiscalité et des successions à Gestion de patrimoine TD à Vancouver, en Colombie-Britannique, propose une liste de vérification étape par étape simple pour ceux qui souhaitent mettre à jour leur testament et plan successoral, peu importe les raisons.

Étape 1 : Examinez vos dispositions et documents actuels

Une des premières choses à faire au moment de passer votre testament en revue, c’est de regarder les documents en votre possession et de vous assurer qu’ils reflètent votre réalité ou vos souhaits actuels, explique Nairika Varza.

Par exemple, si une personne a rédigé un testament avant d’avoir des enfants et que ceux-ci sont maintenant adultes ou ont eux-mêmes des enfants, toute décision relative à la façon dont les actifs financiers et les biens personnels seront répartis entre les enfants et les petits-enfants pourrait devoir être mise à jour, indique Nairika Varza.

« Bien sûr, c’est un peu de travail, mais le fait de disposer d’un testament adéquat peut procurer une grande tranquillité d’esprit pour les particuliers et leur famille », conclut-elle.

Le choix de la personne désignée pour prendre des décisions – l’exécuteur testamentaire (ou liquidateur au Québec), soit le représentant légal chargé d’exécuter les directives du testament – peut également nécessiter une mise à jour, car cette personne ne convient peut-être plus aujourd’hui.

« N’oubliez pas que les représentants que vous avez nommés il y a bien des années vieillissent eux aussi, souligne Nairika Varza.

« Leur capacité et leur volonté à agir en votre nom, ainsi que les circonstances pour ce faire doivent être vérifiées et reconfirmées. »

Étape 2 : Précisez vos objectifs et vos désirs

Un testament est un document que vous pouvez utiliser pour établir la façon dont vous voudriez répartir vos biens à votre décès, et désigner une personne qui veillera à ce que vos dernières volontés soient respectées.

Un testament reflète vos volontés concernant vos biens et vos propriétés, qu’ils aient une valeur sentimentale, financière, ou les deux; et concernant les funérailles, l’enterrement, la crémation ou d’autres options.

Ces prises de décisions peuvent être complexes et exigeantes sur le plan émotionnel pour les liquidateurs, indique Nairika Varza.

Par exemple, les décisions qui concernent un bien familial, comme un chalet, seront peut-être prises par des membres de la famille qui ont des points de vue très différents, voire opposés, quant à l’avenir de ce bien. Ou encore, vous avez peut-être l’avenir d’une entreprise familiale à planifier.

Selon Nairika Varza, il peut être avantageux de collaborer avec un professionnel de confiance qui pourra vous guider tout au long de ce processus décisionnel.

« L’objectif d’un professionnel est de mettre l’étendue de ses connaissances au service des clients afin de les aider à prendre des décisions adaptées à leurs besoins, ajoute-t-elle.

« Ainsi, les proches n’ont pas la charge supplémentaire de prendre ces décisions importantes, à un moment où les émotions sont à leur paroxysme. »

Nairika Varza explique que les Canadiens peuvent également envisager de nommer une société de fiducie comme exécuteur ou liquidateur. Celle-ci jouera alors un rôle de fiduciaire à qui il incombera de superviser l’administration de la succession. Certaines personnes peuvent choisir de désigner une société de fiducie si elles ne veulent pas confier la responsabilité de l’exécution du testament à un membre de leur famille ou à un ami, ou encore, si elles n’ont pas trouvé un candidat approprié pour assumer ce rôle.

Étape 3 : Mettez en place vos nouveaux documents

Une fois que vous avez revu votre testament et pris des décisions qui reflètent vos désirs actuels et la répartition de vos actifs, que ce soit à votre décès ou pendant que vous êtes en vie, il reste à documenter les changements et à mettre ceux-ci en œuvre avec l’aide d’un avocat.

« Une fois que les clients entreprennent le processus de planification en collaboration avec moi, la mise en œuvre de leurs décisions peut s’avérer l’étape la plus facile, déclare Nairika Varza.

« Pour que cette mise en œuvre ait lieu, il faut documenter tout le travail de réflexion que vous avez déjà fait pour déterminer vos dernières volontés, de même que les discussions que vous avez eues sur ces dernières avec votre conjoint et les membres de votre famille. S’il y a bien une chose que nous avons apprise de cette pandémie de COVID-19, c’est que certaines situations sont complètement hors de notre contrôle. »

Nairika Varza précise que d’habitude, elle prévient ses clients quant au caractère imprévisible du vieillissement. Ainsi, une éventuelle perte de capacité, une maladie inattendue ou un décès prématuré pourrait les confronter à l’impossibilité de modifier leurs documents testamentaires pour que ceux-ci reflètent leurs dernières volontés.

« Même moi, je n’aurais pu imaginer les conséquences dévastatrices et imprévisibles d’une pandémie, ajoute-t-elle.

« Dans cette optique, et bien que bon nombre d’entre nous n’aiment pas penser à cette éventualité, il est judicieux d’agir dès aujourd’hui, pendant que vous êtes pleinement en mesure de vous adonner à cet exercice. »


Pour en savoir plus au sujet des services de planification testamentaire et successorale offerts par la TD, visitez le site Planification successorale et conseils en règlement de succession pour obtenir des réponses aux questions courantes, ainsi que pour accéder à un glossaire des termes utilisés dans le domaine successoral.

Vous voulez en savoir plus sur Votre argent?
Huit choses que votre banque ne vous demanderait jamais
Bientôt la bague au doigt? Découvrez comment des couples canadiens adaptent leur projet de mariage au contexte de la COVID-19
Vous prévoyez un voyage au Canada cette année? Songez à souscrire une assurance voyage

See you in a bit

You are now leaving our website and entering a third-party website over which we have no control.

Continue to site Return to TD Stories

Neither TD Bank US Holding Company, nor its subsidiaries or affiliates, is responsible for the content of the third-party sites hyperlinked from this page, nor do they guarantee or endorse the information, recommendations, products or services offered on third party sites.

Third-party sites may have different Privacy and Security policies than TD Bank US Holding Company. You should review the Privacy and Security policies of any third-party website before you provide personal or confidential information.