Skip to main content
4003894 Investigator Scam Header
• 4 juill. 2021

Les fraudeurs ciblent les Canadiens et les Canadiennes avec une escroquerie qui consiste à se faire passer pour un représentant bancaire ou un agent de la paix pour convaincre la victime qu’elle participe à une enquête menée par la banque.

Cette escroquerie est souvent connue sous le nom de « fraude de l’enquêteur bancaire », et il s’agit de l’une des nombreuses escroqueries conçues pour profiter de la bonté des Canadiens.

La fraude de l’enquêteur bancaire peut prendre plusieurs formes, mais généralement, l’objectif final du fraudeur est d’amener la victime à transférer de l’argent ou à acheter des cartes-cadeaux, puis à lui envoyer les fonds.

Une variante particulièrement trompeuse de cette escroquerie consiste à faire croire aux victimes qu’elles collaborent avec la police dans le cadre d’une enquête sur une fraude.

Fonctionnement :

Le fraudeur se fait passer pour un représentant bancaire ou un agent de la paix

Généralement, l’escroquerie a lieu lorsque la victime reçoit l’appel téléphonique d’un fraudeur se faisant passer pour un représentant du service de gestion des fraudes d’une banque. Lorsqu’il se fait passer pour un représentant bancaire, le fraudeur a souvent pour objectif de convaincre la victime de lui fournir ses renseignements bancaires. Puis, il les utilise pour accéder à ses comptes bancaires à distance.

Le fraudeur donne son nom et un faux numéro d’employé à la victime et lui dit que ses comptes ont été compromis ou que la banque mène actuellement une enquête sur des cas de fraude ayant été commis par le personnel à la succursale de la victime, parfois même en fournissant les noms réels des membres du personnel de cette succursale.

Le fraudeur poursuit en demandant à la victime de participer à une enquête policière conjointe sur les cas de fraude fictifs, puis lui dit qu’il est essentiel que ces renseignements ne soient pas communiqués au personnel de la succursale, à des membres de la famille ou à des amis. Dans certains cas, pour favoriser la participation de la victime, le fraudeur lui promet une certaine forme de rémunération.

Faux dépôts de fonds

Parfois, le fraudeur prétendra avoir déposé des fonds dans le compte de la victime. Cependant, il s’agit souvent de chèques frauduleux. Le fraudeur peut aussi utiliser des avances de fonds provenant de la carte de crédit ou de la ligne de crédit de la victime sans que celle-ci soit au courant, puis lui demander de lui retransmettre l’argent en prétendant que les fonds feront l’objet d’une inspection et qu’ils seront utilisés comme preuve dans le cadre de l’enquête. Dans certains cas, le fraudeur demandera également à la victime d’acheter des cartes-cadeaux en utilisant ces fonds, puis de lui donner le numéro de ces cartes une fois que celles-ci auront été activées.

Malheureusement, lorsque le montant d’une carte-cadeau est envoyé ou dépensé, il est possible que celui-ci ne puisse être récupéré. Sachez qu’il est possible que certains types de transferts de fonds, comme les virements interbancaires ou les opérations Virement InteracMD, ne puissent être annulés ou récupérés. Les cartes-cadeaux étant utilisées comme de l’argent, il est peu probable que vous puissiez récupérer votre argent après les avoir achetées.

Se protéger

Il est important de savoir que votre institution financière ne vous demandera JAMAIS de retirer des fonds ou d’effectuer une opération financière pour l’aider dans le cadre d’une fraude ou d’une enquête interne de quelque nature que ce soit. De plus, votre institution financière ne vous demandera jamais vos codes d’accès à vos services bancaires, comme votre mot de passe ou le code de vérification à usage unique qui vous est envoyé par messagerie texte ou par courriel.

Comme c’est le cas pour de nombreux types de fraude, si une offre semble suspecte ou trop belle pour être vraie, c’est probablement qu’elle l’est. Enfin, une institution financière ou un organisme d’application de la loi comme la Gendarmerie royale du Canada ne demandera pas aux Canadiens ordinaires de l’aider dans le cadre d’une enquête sur une fraude et n’offrira jamais de rémunération financière.

Voici quelques conseils pour éviter d’être victime de la fraude de l’enquêteur bancaire :

Méfiez-vous : Prenez garde aux appels non sollicités que vous recevez, surtout si on vous demande des renseignements personnels, et vérifiez la source de toute personne qui prétend appeler au nom de votre banque. Si vous recevez l’appel d’une personne prétendant travailler à votre banque, prenez son nom en note, puis raccrochez. Ensuite, à partir d’un autre numéro de téléphone, appelez votre banque en utilisant un numéro établi et vérifié (comme le numéro de téléphone figurant au dos de votre carte de débit).

Ne tenez rien pour acquis : Même si l’afficheur indique que l’appel provient de votre banque, ne présumez pas que l’appel est issu d’une source légitime. Les fraudeurs utilisent souvent la technologie de mystification de l’identité de l’appelant (l’afficheur peut indiquer le nom d’une entreprise ou d’une institution financière) pour vous faire croire que leur demande est authentique.

Vérifiez la source des fonds : Pour vous faire croire qu’ils ont déposé des fonds dans votre compte, les fraudeurs transfèrent en fait les fonds provenant de l’un de vos comptes ou produits de crédit (p. ex., carte de crédit ou ligne de crédit sur valeur domiciliaire) dans votre compte bancaire principal. Il est important de toujours valider ce que l’on vous dit en examinant l’ensemble de vos comptes pour y déceler toute opération que vous n’auriez pas effectuée vous-même.

Soyez honnête : Afin d’obtenir leur argent en intervenant le moins possible, les fraudeurs demanderont à la victime de ne pas indiquer au personnel de la succursale la raison pour laquelle elle retire de l’argent et, dans plusieurs cas, lui fournira un faux motif, comme l’envoi d’argent à un membre de la famille à l’étranger. Il est important de toujours faire preuve d’honnêteté avec les membres du personnel de la succursale, car ils sont la première ligne de défense qui contribue à protéger votre argent.

Protégez vos renseignements personnels : Pour vérifier votre identité, votre banque vous posera des questions de base pour s’assurer de parler à la bonne personne. Toutefois, elle ne vous demandera jamais de communiquer vos mots de passe ou votre numéro d’identification personnel par téléphone. Si un appel vous rend mal à l’aise ou si vous avez l’impression que les questions qu’on vous pose sont trop personnelles, raccrochez.

N’autorisez pas l’accès à votre ordinateur : Votre banque ne vous demandera en aucune circonstance d’accéder à votre appareil à distance. Si vous recevez l’appel d’une personne prétendant travailler à votre banque et que celle-ci vous demande de télécharger un logiciel sur votre ordinateur, raccrochez, puis communiquez immédiatement avec votre banque en utilisant un numéro de téléphone légitime (comme le numéro figurant au dos de votre carte de débit ou de crédit).

    La TD a mis en place plusieurs mesures de sécurité qui l’aident à protéger ses clients contre les activités frauduleuses potentielles. Nous encourageons nos clients à prendre le temps de s’informer sur les escroqueries les plus courantes et d’apprendre des façons de les éviter. Voici quelques façons de vous protéger :

    Comprenez : vos responsabilités en tant que titulaire de compte ou de carte. Ces renseignements sont fournis par votre banque et indiquent vos engagements.

    Renseignez-vous : Le Centre antifraude du Canada peut vous aider à en apprendre davantage sur les fraudes courantes pour vous permettre de les éviter.

    Restez informé : Si vous êtes client de la TD, les services tels que les Alertes de fraude TD vous permettent de recevoir des messages texte indiquant que la TD a détecté des activités suspectes dans des comptes liés au service.

      Si vous avez été victime d’une fraude

      Signalez-le : Si vous ou un membre de votre famille êtes victime de fraude, signalez-le à votre service de police local ainsi qu’au Centre antifraude du Canada.

      Parlez-en : Si vous avez été victime de fraude, racontez ce qui vous est arrivé. Plus il y a de gens informés, plus difficile ce sera pour les fraudeurs de faire d’autres victimes.

      Vous voulez en savoir plus sur Votre argent?
      Votre testament doit être modifié? Une liste de vérification en trois étapes pour les aînés
      Huit choses que votre banque ne vous demanderait jamais
      Bientôt la bague au doigt? Découvrez comment des couples canadiens adaptent leur projet de mariage au contexte de la COVID-19

      See you in a bit

      You are now leaving our website and entering a third-party website over which we have no control.

      Continue to site Return to TD Stories

      Neither TD Bank US Holding Company, nor its subsidiaries or affiliates, is responsible for the content of the third-party sites hyperlinked from this page, nor do they guarantee or endorse the information, recommendations, products or services offered on third party sites.

      Third-party sites may have different Privacy and Security policies than TD Bank US Holding Company. You should review the Privacy and Security policies of any third-party website before you provide personal or confidential information.