Skip to main content
Femme planifiant le budget et utilisant la calculatrice sur son smartphone
• 1 févr. 2024

Le contexte économique actuel a une incidence sur les dépenses courantes des Canadiens, mais aussi sur leurs placements.

Selon un récent sondage de la TD (mené en octobre 2023)[1] , bon nombre d’entre eux ont le sentiment de ne pas pouvoir investir autant qu’avant en raison, des taux d’intérêt élevés et de l’inflation. En effet, 47 % des répondants n’avaient pas cotisé ou n’avaient pas l’intention de cotiser à leurs placements en 2023, en raison, principalement, de la hausse du coût de la vie.

Et ce n’est pas tout : 71 % des répondants ont déclaré que l’inflation et le coût de la vie élevé les avaient empêchés d’atteindre leurs objectifs financiers en 2023, et 43 % craignent de ne pas pouvoir prendre leur retraite au moment prévu.

Mais il s’avère qu’un plan financier personnalisé peut changer la donne. En effet, 90 % des Canadiens sondés qui disposent d’un plan financier personnalisé ont affirmé que celui-ci les aidait à atteindre leurs objectifs.

« Cette statistique nous rappelle l’importance d’aller chercher les bons conseils et d’établir un plan financier personnalisé », explique Pat Giles, vice-président, parcours Épargne et placements à la TD.

« À la TD, vous pouvez rencontrer un conseiller tout à fait gratuitement. Vous obtenez alors des conseils fiables pour atteindre vos objectifs financiers plus facilement, quel que soit votre niveau d’épargne. »

L’importance des conseils adaptés

Les connaissances dont on dispose pèsent pour beaucoup dans la décision d’investir. Toujours selon le sondage, près de la moitié des Canadiens affirment ne pas avoir confiance en leurs connaissances en matière de placement. Par ailleurs, au cours de la dernière année, 54 % des répondants n’ont pas établi de plan financier adapté à leurs objectifs.

Parmi ces personnes sans plan financier, près de 40 % ont déclaré qu’elles se sentiraient plus en confiance à l’égard de leurs objectifs financiers si elles en avaient un.

Pat Giles recommande donc aux Canadiens de rencontrer un conseiller de leur banque pour discuter des options de placement qui répondent le mieux à leur situation et leurs objectifs. C’est ce qui leur permettra d’établir une stratégie d’épargne raisonnable qui sera adaptée à leurs besoins et à leur étape de vie, et de bien comprendre les différentes façons d’investir.

« En matière de placements, il n’y a pas d’approche universelle », souligne Pat Giles.

Certaines personnes, par exemple, ne profitent pas pleinement de leur compte d’épargne libre d’impôt (CELI) ou ne saisissent pas bien la différence entre un CELI et un régime enregistré d’épargne-retraite (REER). Selon le sondage, près de 40 % des Canadiens ne savent pas bien quand cotiser à un REER ou à un CELI. De plus, 35 % ne sont pas certains, par le passé, d’avoir choisi l’instrument de placement qui leur convenait.

« Voilà pourquoi rencontrer un conseiller est la mesure la plus importante que les Canadiens puissent prendre, surtout à l’approche du 29 février, date limite pour cotiser à un REER », ajoute Pat Giles.

En plus de discuter de vos objectifs financiers personnels (petits ou grands) et du meilleur moyen de les atteindre avec un conseiller, vous pouvez apprendre à gérer votre argent avec confiance en améliorant votre littératie financière. Les ressources de formation de la TD sont là pour vous aider.

Chaque dollar compte

« On croit souvent qu’il faut beaucoup d’argent pour commencer à investir. C’est tout à fait faux. Il n’y a pas de montant trop petit », affirme Pat Giles.

Un bon moyen de commencer à épargner facilement est de procéder par prélèvements préautorisés sur votre compte bancaire. Vous pourriez, par exemple, faire en sorte que 100 $ soient transférés chaque mois de votre compte-chèques à un compte d’épargne. Et si vous êtes client de la TD, vous pouvez établir un plan d’achat préautorisé qui vous permet de faire des placements automatiques dans les Fonds Mutuels TD aussi régulièrement qu’une fois par semaine. (Pour en savoir plus sur les opérations préautorisées, cliquez ici.)

« Même si ce n’est qu’un petit montant, l’argent mis de côté régulièrement s’accumulera et pourra vous aider à atteindre un objectif financier », conclut Pat Giles.

[1] Ce sondage d’opinion publique a été réalisé pour le compte du Groupe Banque TD par les spécialistes en collecte de données et d’échantillons de Maru/Blue. Il a été mené les 23 et 24 octobre 2023 auprès de 1 524 adultes canadiens sélectionnés au hasard parmi les panélistes de Maru Voice Canada. Les résultats de ce sondage ont été pondérés pour refléter la population canadienne. Aux fins de comparaison, un échantillon probabiliste de cette taille aurait une marge d’erreur (qui mesure la variabilité de l’échantillon) d’environ +/- 2,6 %, 19 fois sur 20.

Vous voulez en savoir plus sur Votre argent?
Quelques conseils sur la planification de la relève pour les entreprises familiales
Comment fonctionne la fraude de l’enquêteur bancaire et comment puis-je m’en protéger?
Conseils pour vous protéger d’une offre d’emploi frauduleuse

See you in a bit

You are now leaving our website and entering a third-party website over which we have no control.

Continue to site Return to TD Stories

Neither TD Bank US Holding Company, nor its subsidiaries or affiliates, is responsible for the content of the third-party sites hyperlinked from this page, nor do they guarantee or endorse the information, recommendations, products or services offered on third party sites.

Third-party sites may have different Privacy and Security policies than TD Bank US Holding Company. You should review the Privacy and Security policies of any third-party website before you provide personal or confidential information.