Skip to main content
TD Ready Challenge Header
• 16 août 2021

Les classes commencent à se remplir à nouveau dans certaines régions du monde, et parents, enseignants et élèves font des avancées héroïques pour permettre le retour en classe des enfants en toute sécurité cet automne.

Mais malgré tous les efforts déployés par les pouvoirs publics et le personnel enseignant pour faire l’école en ligne pendant la COVID-19, on craint de plus en plus que les élèves aient des lacunes en éducation durant les prochaines années.

D’après un rapport publié en 2021 par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), plus de 50 % des élèves dans le monde subissent encore des interruptions de scolarité.

Toujours selon ce rapport, à l’échelle mondiale, les deux tiers de l’année scolaire en moyenne ont été perdus à cause des fermetures d’écoles, et 450 millions d’élèves – un chiffre qui dépasse l’entendement – ne peuvent pas suivre leurs cours parce qu’ils n’ont pas Internet chez eux.

Vu les difficultés subies par les élèves du monde entier à cause des interruptions scolaires pendant la pandémie, pour contribuer à combler ces pertes d’apprentissage, la TD a décidé d’y consacrer l’édition 2021 du défi TD Prêts à agir.

Le défi TD Prêts à agir est une initiative nord-américaine annuelle créée en 2018 qui soutient financièrement des organismes caritatifs et à but non lucratif dont les programmes visent à résoudre des problèmes sociétaux dans plusieurs domaines, entre autres la santé et l’éducation.

Les pertes d’apprentissage : un problème mondial et local

« De nombreux facteurs empêchent les jeunes élèves de bien apprendre à la maison », explique Ainsworth Morgan, directeur de l’école publique Pelmo Park de Toronto, qui a constaté de lui-même les conséquences des fermetures d’écoles sur les élèves.

« À la maison, et surtout dans les familles nombreuses, il y a beaucoup de distractions qui nuisent à la concentration. Les enfants qui ont des besoins d’apprentissage particuliers ne reçoivent pas l’attention personnalisée dont ils ont besoin. Les jeunes enfants n’apprennent pas par le jeu, alors que c’est essentiel à leur âge. Sans parler des problèmes d’accès aux technologies ou à Internet qui viennent encore plus creuser l’écart. »

Même si les vraies répercussions de l’école à distance sur les enfants ne seront peut-être pas mesurables avant plusieurs années, d’après de récents travaux de recherche, les élèves d’Amérique du Nord devraient subir des pertes d’apprentissage substantielles à cause de cet apprentissage virtuel.

Stefania Giannini, sous-directrice de l’UNESCO pour l’éducation, nous avertit : selon les estimations actuelles, quelque 24 millions d’enfants à l’échelle mondiale risquent le décrochage scolaire, et de plus en plus d’apprenants tomberont sous le niveau minimal de compétences

« Si on n’investit pas dans l’éducation dès maintenant, notamment dans les programmes d’orthopédagogie, cela compromettra non seulement l’avenir de nos jeunes, mais aussi le développement et la croissance économique », déclare-t-elle.

EN SAVOIR PLUS : Innover dans le contexte de la COVID-19; découvrez les lauréats du défi TD Prêts à agir 2020

Des pertes d’apprentissage disproportionnées

On estime que les pertes d’apprentissage prévues vont retentir sur les élèves de manière inégale, dans la lignée des problèmes d’apprentissage déjà attestés dans certaines communautés rurales et chez certaines personnes handicapées, à faible revenu, racialisées ou marginalisées.

« À mon école, ce n’est pas toutes les familles qui ont un accès illimité à Internet ou une maison assez grande pour que chaque enfant ait son espace d’étude à lui, sans parler des moyens financiers nécessaires pour recruter un tuteur afin que l’enfant ne prenne pas de retard », ajoute Ainsworth Morgan.

« Dans le quartier de l’école, il y a aussi beaucoup de cas de COVID, et de nombreux parents sont des intervenants de première ligne. Ils doivent donc gérer du stress au travail en plus du stress à la maison concernant l’éducation de leurs enfants. Ils subissent beaucoup de pression, et ça aussi les jeunes enfants en font les frais. On constate également que les enfants qui passent normalement plus de temps seul à seul avec l’enseignant en personne ont plus de mal à faire l’école en ligne. »

Stefania Giannini fait remarquer que les répercussions disproportionnées des fermetures d’écoles à cause des mesures sanitaires ne se limitent pas aux pays en développement.

« C’est une crise mondiale qui touche les enfants de tous les pays – y compris le Canada et les États-Unis – et qui frappe les plus désavantagés en raison de leurs conditions socioéconomiques ou géographiques », explique-t-elle.

Défi TD Prêts à agir 2021

Dans le cadre du défi TD Prêts à agir 2021, la TD compte verser 10 millions de dollars canadiens sous forme de subventions uniques de 375 000 $ à 1 000 000 $ aux organismes ayant conçu des solutions novatrices, adaptables et reproductibles pour lutter contre les pertes d’apprentissage en mathématiques et en lecture attribuables à la pandémie.

« Chaque année, nous nous attelons à un nouveau problème dans le cadre du défi, pour lequel nous cherchons des solutions viables et adaptables », déclare Naki Osutei, vice-présidente associée, Impact social (Canada), Responsabilité sociale à l’échelle mondiale pour le Groupe Banque TD.

« Et cette année, pour le lancement de la quatrième édition du défi, nous sommes à la recherche de solutions pour contrer les conséquences disproportionnées des pertes d’apprentissage prévues attribuables à la pandémie. »

« Nous avons espoir que tous les élèves d’Amérique du Nord pourront recommencer à suivre des cours en personne, mais il y a déjà eu des pertes d’apprentissage, et il faudra mener des interventions novatrices pour aider les élèves à rattraper leur retard et réduire le plus possible les pertes futures », précise Naki Osutei.

« Nous encourageons tous les organismes à but non lucratif admissibles à soumettre leur candidature pour le défi TD Prêts à agir cette année. C’est un problème mondial qui retentira sur les enfants de tous les pays. Nous avons le devoir envers les élèves de cette génération de tout faire pour déployer des solutions afin qu’ils puissent tirer le meilleur parti de leur éducation. »


Les organismes intéressés peuvent soumettre leur demande en ligne sur la page du défi TD Prêts à agir : www.td.com/ledefitdpretsaagir.

Les demandes sont acceptées jusqu’au 26 août 2021 à 16 h (HE).

Vous voulez en savoir plus sur collectivité?
La Stratégie sur l’expérience de la clientèle noire : Services financiers et soutien pour les Canadiens noirs
Diversifier la pratique du surf dans l’une des plus anciennes communautés noires autochtones du Canada : LaMeia Reddick, lauréate de la campagne TD vous dit merci
Libérer le potentiel des jeunes vulnérables par l’éducation : Paul Evra, lauréat de la Campagne TD vous dit merci

See you in a bit

You are now leaving our website and entering a third-party website over which we have no control.

Continue to site Return to TD Stories

Neither TD Bank US Holding Company, nor its subsidiaries or affiliates, is responsible for the content of the third-party sites hyperlinked from this page, nor do they guarantee or endorse the information, recommendations, products or services offered on third party sites.

Third-party sites may have different Privacy and Security policies than TD Bank US Holding Company. You should review the Privacy and Security policies of any third-party website before you provide personal or confidential information.