Skip to main content
4180725 Header
• 23 sept. 2021

L'indice Placements directs TD est conçu pour être un outil éducatif qui vise à mesurer l’attitude et le comportement des investisseurs autonomes au cours du mois précédent et qui présente cette information dans un format facile à comprendre. Cet historique permet d’analyser les réactions des investisseurs face aux événements économiques et financiers. Dans cet épisode, Placements directs TD partage ses perspectives sur la confiance des investisseurs en fonction du comportement des investisseurs autonomes en août et présente des commentaires sur le rebond subtil des marchés après une baisse en juin/juillet, ce qui pourrait refléter le fait que les investisseurs mettent en veilleuse leurs inquiétudes à l’égard du variant Delta. Lisez les perspectives complètes sur le mois d’août ci-dessous.


Août 2021 : regarder l’herbe pousser

Août est rarement l’occasion pour le marché d’y aller de cabrioles, et cette année, l’indice Placements directs TD d’août a progressé de façon lente et subtile. C’était comme regarder l’herbe pousser : il s’est établi à +9, soit un niveau d’optimisme timide en hausse de +7 points par rapport à +2 en juillet. Il ne faut pas oublier que l’on a là une fourchette entre +100 (marché haussier) et -100 (marché baissier), et que nous en sommes toujours à opérer une subtile remontée après la chute massive de -52 points entre juin et juillet. Bien que légère, cette hausse reflète l’évolution globale du marché (rendement de +1,5 % pour l’indice composé S&P/TSX au cours de la même période). Voici où les marchés ont progressé beaucoup plus rapidement que l’herbe a poussé : les actions nord-américaines ont continué d’atteindre de nouveaux sommets, ce qui a peut-être relégué au second plan les préoccupations entourant le variant Delta. L’amélioration de la confiance est attribuable aux bénéfices solides et aux nouvelles positives du côté des secteurs des services financiers, des soins de santé et des communications.

Le vent en poupe

Les services financiers (+11) ont suscité l’optimisme, principalement en raison des bénéfices plus élevés que prévu qui ont été enregistrés par les grandes banques canadiennes. Au nombre des titres les plus populaires ont figuré ceux de BNS (Banque de Nouvelle-Écosse) et de GSY (goeasy). Nous avons également observé une rotation des banques américaines vers les banques canadiennes, une tendance que l’on doit peut-être aux rendements en dividendes supérieurs des banques canadiennes. Étant donné la préférence accordée par nombre de baby-boomers et d’investisseurs à long terme aux actions à dividendes plus élevés, cette rotation peut être associée à une amélioration notable de la confiance de ces groupes. Parmi les titres les plus vendus, mentionnons ceux de BAC (Bank of America), de WFC (Wells Fargo) et de C (Citigroup).

Le secteur des soins de santé (+6) a été porté à la fois par le segment du cannabis et par le potentiel de vaccination contre la COVID-19. Dans le segment du cannabis, les actions de HEXO (HEXO Corp.) et de WEED (Canopy Growth) ont eu la cote. Puisque ces deux sociétés ont fortement reculé en août, on pourrait y voir un exemple d’achat en période de creux. En ce qui concerne le secteur pharmaceutique traditionnel, l’action de PFE (Pfizer) a été courue, parallèlement au besoin prévu de doses de rappel aux États-Unis. Nous avons vu cette tendance à l’œuvre du côté des générations Z et Y, qui ont préféré les actions des soins de santé, ainsi qu’au sein du groupe des investisseurs actifs.

Le dernier secteur à avoir suscité l’optimisme en août a été celui des communications, en hausse de +5 par rapport à juillet. Tous les groupes d’âge ont contribué à ce gain de confiance, mais surtout les baby-boomers. Parmi les titres les plus achetés dans le secteur des communications, l’action-mème d’AMC a été la plus prisée des X et des Y. Cet achat massif à des sommets de 52 semaines, l’un des indicateurs de l’indice Placements directs TD, a donné lieu à une hausse de la confiance.

Se sortir d’un repli n’est pas chose simple

Le secteur des matériaux (-17) a fortement pesé sur la confiance globale en août. Les actions de ce secteur ont reculé, notamment celles du producteur de lithium LAC (Lithium Americas Corp.), du producteur d’acier X (United States Steel Corporation) et de la société minière TECK.B (FNB indiciel FANGMA Evolve, non couvert en CAD), qui ont tous essuyé une vente nette en août. En fait, le titre de LAC, qui a été l’un des plus vendus par les investisseurs actifs, a pesé sur la confiance de ce groupe. Sur le plan géographique, l’Ontario a été particulièrement touché par le pessimisme à l’égard du secteur des matériaux, et a été pondéré à la baisse entre autres par LAC, NOT (Noront Resources Ltd) et X. Mais tout n’a pas été noir : le titre d’ABX (Barrick Gold) s’est glissé dans la catégorie des actions les plus achetées. Étant donné que le marché craint moins que la Réserve fédérale ne reproduise le taper tantrum (le repli des marchés au sortir de la crise financière mondiale), la menace réduite d’une hausse des taux d’intérêt ou d’inflation a semblé profiter à l’or en août.

Bien que la situation n’ait pas été aussi négative que du côté des matériaux, le secteur des biens de consommation de base (-2) a terminé au deuxième rang en août. Le secteur a surtout été malmené par les producteurs d’aliments, comme MFI (Aliments Maple Leaf Inc.) et TSN (Tyson Foods, Inc.), ainsi que les chaînes d’épicerie, comme WMT (Walmart), MRU (Metro) et L (Lowes), ce qui peut avoir un lien avec le gain de confiance à manger ailleurs qu’à la maison. Cette raison a aussi observé dans la baisse de confiance en Ontario, qui pourrait s’expliquer par les restrictions extérieures plus strictes qui y ont cours par rapport aux autres provinces.

Savoir quand passer son tour…

Les titres du secteur des technologies sont tombés dans la catégorie des actions les plus vendues en août, malgré une hausse de +3,4 % sur les marchés. On pourrait y voir un mouvement de prise de profits chez certains investisseurs. De nombreux titres, comme ceux de SHOP (Shopify), de MSFT (Microsoft) et de NVA (NuVista Energy), ont inscrit des rendements assez positifs le mois dernier, car nous avons observé un retour aux actions de croissance au détriment des actions de valeur cycliques, comme celles du secteur des matériaux. Les actions de cartes de crédit V (Visa) et MA (Mastercard) ont également figuré parmi les achats nets les plus importants, même si leur cours a reculé de 7,0 % et de 10,3 %, respectivement, le mois dernier.

… ou pas

Fait intéressant, le titre de SU (Suncor) a également figuré parmi les actions les plus achetées. Le pétrole a été volatil ce mois-ci en raison des nouvelles de croissance négative en provenance de la Chine et du risque que le variant Delta ralentisse la progression. Toutefois, comme les prix du pétrole ont rebondi vers la fin du mois, les investisseurs ont semblé prêts à surfer sur la vague, dans l’espoir, peut-être, que les craintes à l’égard de la croissance mondiale se dissipent.

La morosité d’août

En un mot : bof… Août a été morose et monotone et, à quelques exceptions près, il a été aussi captivant à regarder que l’herbe qui pousse. Les investisseurs semblaient prudents, et les marchés attendaient de voir comment le variant Delta allait influencer la croissance économique future, en particulier à l’étranger. Les données économiques actuelles ont ralenti, et les bénéfices des sociétés ont été globalement supérieurs aux attentes. Mais s’agit-il là d’une tendance? Il semble que certains investisseurs, en particulier les baby-boomers, aient été réticents à trop se mouiller. L’Ontario a pesé sur l’indice en raison de la faible confiance qui y est associée. Encore une fois, les rebondissements du marché ne plaisent pas à tout le monde. Si vous voulez de l’action, nous vous recommandons de lire un livre.

Pour obtenir des mises à jour mensuelles sur l’humeur des investisseurs autonomes, visitez le site de l’indice Placements directs TD.

Vous voulez en savoir plus sur Votre argent?
Conseils pour vous aider à éviter les dépenses compensatoires après la pandémie
Confiance des investisseurs autonomes en octobre : Un fossé générationnel
Trois conseils pour respecter votre budget des fêtes

See you in a bit

You are now leaving our website and entering a third-party website over which we have no control.

Continue to site Return to TD Stories

Neither TD Bank US Holding Company, nor its subsidiaries or affiliates, is responsible for the content of the third-party sites hyperlinked from this page, nor do they guarantee or endorse the information, recommendations, products or services offered on third party sites.

Third-party sites may have different Privacy and Security policies than TD Bank US Holding Company. You should review the Privacy and Security policies of any third-party website before you provide personal or confidential information.