Skip to main content
woman icing cupcake
• 11 déc. 2020

Si on avait demandé à Suzanne Cooper, avant la pandémie, de ne choisir qu’un seul mois de l’année pour ouvrir ses portes, elle aurait dit sans hésiter « décembre ».

« Les fêtes sont tellement importantes pour les petites entreprises, explique Suzanne, propriétaire de la pâtisserie The Cupcake Shoppe, située près du quartier Yonge-Eglinton, à Toronto. On peut terminer l’année en force si cette période est lucrative. »

Des petites entreprises comme The Cupcake Shoppe partout au Canada traverseront ce qui pourrait être la période des fêtes la plus difficile de leur histoire, après une année de perturbations liées à la COVID-19. Nombreuses sont celles dont la survie dépend des ventes du temps des fêtes.

Selon Statistique Canada, les petites entreprises (qui représentent 98 % de toutes les entreprises employeuses au Canada) ont été plus susceptibles de connaître une baisse de leurs revenus et sont plus à risque d’envisager la faillite pendant la pandémie.

L’an dernier, les ventes au détail globales dans le temps des fêtes se sont élevées à 51,6 milliards de dollars; l’enjeu est donc de taille pour les petites entreprises en ce mois de décembre.

Pour la période des fêtes, la TD lance la campagne #OffrezLocal, qui encourage les Canadiens à appuyer les petites entreprises et à acheter leurs cadeaux localement. Les Canadiens peuvent soutenir la campagne en achetant leurs cadeaux des fêtes chez les petits commerçants locaux et en partageant des images d’idées-cadeaux et de leurs trouvailles sur les médias sociaux pour inciter les membres de leur famille, leurs amis et d’autres personnes à faire de même, à l’aide du mot-clic #OffrezLocal.

Un mois de décembre sans pareil

Fondée en 2003, la pâtisserie de Suzanne Cooper est connue dans toute la ville pour sa sélection de petits gâteaux, de gâteaux et de biscuits faits maison, sans noix et décorés à la main.

En temps normal, en décembre, Suzanne et son équipe de spécialistes des petits gâteaux, les mains dans la farine et le sucre, préparent d’importantes commandes de leurs délices sans noix pour des réceptions d’entreprise et de grands événements.

Cette année, ils confectionnent plutôt des boîtes de six pâtisseries ou pour une personne – une demande qui reflète les règles locales relatives aux rassemblements et les réceptions des fêtes virtuelles.

Suzanne s’estime toutefois chanceuse : en tant qu’entreprise alimentaire considérée comme un service essentiel, The Cupcake Shoppe a pu rester ouverte, mais de nombreux commerces voisins n’ont pas eu cette chance en décembre.

« Notre communauté très unie trouvait déjà difficile de voir des boutiques familiales bien établies fermer leurs portes en raison de l’expansion des copropriétés et des magasins à succursales au cours des dernières années », fait remarquer Suzanne.

« Mais maintenant, ça me brise le cœur de voir le stationnement d’un magasin à grande surface débordant de clients alors que le fleuriste en face de ma boutique doit fermer, et peut-être ne jamais rouvrir. »

Pourtant, Suzanne et de nombreuses autres entreprises locales dans tout le pays ont espoir en ce mois de décembre et en l’avenir, et cet espoir repose sur les Canadiens et leurs listes d’achats pour la période des fêtes.

The Cupcake Shoppe

La réelle valeur d’un cadeau local

Les propriétaires d’entreprises comme Suzanne encouragent la population canadienne à offrir local en ce temps des fêtes, dans l’espoir que décembre apporte autant de joie aux petits commerçants locaux qu’à ceux qui ouvrent leurs cadeaux.

« Nous savons que les consommateurs devront peut-être se rendre dans des magasins à grande surface pour certains produits », ajoute Suzanne.

« Mais si les gens pouvaient analyser leur liste d’achats et se procurer ce dont ils ont besoin dans des commerces locaux en premier, cela ferait toute la différence. Mon entreprise ne serait pas ouverte aujourd’hui sans le soutien local que j’ai reçu. »

« Acheter local, c’est plus qu’une bonne action, » souligne-t-elle. « Il s’agit d’investir dans l’avenir de nos collectivités et du quartier dans lequel vous voulez vous réveiller après cette pandémie. »

« Les décisions que nous prenons aujourd’hui détermineront ce à quoi nos quartiers ressembleront demain, conclut Suzanne. Pour ma part, j’espère pouvoir sortir de chez moi, marcher dans la rue et acheter un bouquet de fleurs à nouveau. »

Lire la suite: Pourquoi est-il si important de soutenir les petites entreprises en ce moment?

Vous voulez en savoir plus sur collectivité?
Comment BLACK HXOUSE contribue au progrès économique des entrepreneurs noirs au Canada
Des forêts nourricières pour raviver l’intérêt à l’égard de l’alimentation traditionnelle et des connaissances de la terre des peuples autochtones
Comment un système de jumelage téléphonique au Québec est devenu la bouée de sauvetage des aînés LGBTQ2+ pendant les confinements liés à la COVID-19