Skip to main content

Le présent communiqué sur les résultats trimestriels doit être lu avec le rapport aux actionnaires non audité du premier trimestre de 2021 de la Banque pour les trois mois clos le 31 janvier 2021, préparé selon les Normes internationales d'information financière (IFRS) publiées par l'International Accounting Standards Board (IASB), accessible sur notre site Web à l'adresse http://www.td.com/francais/investisseurs/. La présente analyse est datée du 24 février 2021. Sauf indication contraire, tous les montants sont en dollars canadiens et proviennent essentiellement des états financiers consolidés intermédiaires ou annuels de la Banque, qui sont dressés selon les IFRS. Certains montants comparatifs ont été révisés afin de les rendre conformes à la présentation adoptée pour la période considérée. Les renseignements additionnels concernant la Banque sont disponibles sur le site Web de la Banque à l'adresse http://www.td.com, sur le site SEDAR à l'adresse http://www.sedar.com et sur le site de la Securities and Exchange Commission des États-Unis à l'adresse http://www.sec.gov (section EDGAR filers).

Les résultats comme présentés sont conformes aux principes comptables généralement reconnus (PCGR), en vertu des IFRS. Les mesures rajustées sont des mesures non conformes aux PCGR. Se reporter à la rubrique «Présentation de l'information financière de la Banque» du rapport de gestion pour obtenir une description des résultats comme présentés et des résultats rajustés.


POINTS SAILLANTS FINANCIERS DU PREMIER TRIMESTRE en regard du premier trimestre de l'exercice précédent :

  • Le résultat dilué par action comme présenté a été de 1,77 $, par rapport à 1,61 $.
  • Le résultat dilué par action rajusté a été de 1,83 $, par rapport à 1,66 $.
  • Le résultat net comme présenté a atteint 3 277 millions de dollars, comparativement à 2 989 millions de dollars.
  • Le résultat net rajusté a atteint 3 380 millions de dollars, comparativement à 3 072 millions de dollars.

RAJUSTEMENTS DU PREMIER TRIMESTRE (ÉLÉMENTS À NOTER)
Les chiffres du résultat comme présenté pour le premier trimestre comprennent les éléments à noter suivants :

  • Amortissement d'immobilisations incorporelles de 74 millions de dollars (65 millions de dollars après impôt ou 4 cents par action), comparativement à 70 millions de dollars (59 millions de dollars après impôt ou 3 cents par action) au premier trimestre de l'exercice précédent.
  • Charges d'acquisition et d'intégration liées à la transaction avec Schwab de 38 millions de dollars (38 millions de dollars après impôt ou 2 cents par action).

TORONTO, le 25 févr. 2021 /CNW/ - Le Groupe Banque TD (la «TD» ou la «Banque») a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers pour le premier trimestre clos le 31 janvier 2021. Le résultat net comme présenté a atteint 3,3 milliards de dollars, en hausse de 10 % par rapport à celui du trimestre correspondant de l'exercice précédent, et le résultat net rajusté s'est élevé à 3,4 milliards de dollars, en hausse de 10 %.

«La TD a présenté d'excellents résultats au premier trimestre, tirant avantage de notre modèle d'affaires diversifié, d'une approche ciblée de gestion de la crise de la COVID-19 ainsi que d'un environnement macroéconomique plus favorable», a déclaré M. Bharat Masrani, président du Groupe et chef de la direction, Groupe Banque TD. Tout au long du trimestre, nous avons procédé à d'importants investissements en vue d'approfondir les relations avec nos clients dans l'ensemble de nos activités, y compris en améliorant nos capacités numériques et nos programmes de conseils pour répondre aux besoins en pleine évolution des gens que nous servons.

L'objectif de la Banque, qui consiste à enrichir la vie de ses clients, demeure au centre de nos efforts. Au cours du trimestre, 15 organisations ont reçu un total de 10 millions de dollars en subvention par l'entremise du défi TD Prêt à agir pour la mise en œuvre de solutions novatrices visant à lutter contre les inégalités qui sont accentuées par la pandémie. Nous avons investi dans la formation et le perfectionnement de milliers de collègues, ouvrant de nouvelles possibilités de carrière. En plus de fournir du soutien et des conseils en temps opportun aux clients, nous avons continué de travailler avec les gouvernements en vue de faciliter l'accès aux programmes d'aide et de présenter de nouvelles initiatives visant à aider les personnes les plus touchées par la pandémie», a poursuivi M. Masrani.

Services de détail au Canada
Le résultat net comme présenté du secteur Services de détail au Canada s'est établi à 2 037 millions de dollars, en hausse de 14 %, par rapport à celui du premier trimestre de l'exercice précédent, reflétant une baisse des provisions pour pertes sur créances et une hausse des produits. Sur une base rajustée, le résultat net s'est établi à 2 037 millions de dollars, en hausse de 12 % par rapport à celui de la période correspondante de l'exercice précédent. Les produits ont augmenté de 1 % en raison d'une hausse des volumes de prêts et de dépôts, d'une augmentation des produits tirés des transactions et des comptes à honoraires dans les activités de gestion de patrimoine et d'une hausse des produits d'assurance, le tout en partie contrebalancé par une diminution des marges. La provision pour pertes sur créances a diminué de 249 millions de dollars en regard de celle du trimestre correspondant de l'exercice précédent, témoignant de la baisse des provisions relatives aux actifs productifs et aux actifs dépréciés. Les charges comme présentées ont augmenté de 1 % du fait de l'accroissement des charges liées au volume, en partie contrebalancé par les charges de l'exercice précédent liées à l'acquisition de Greystone.

Les activités ont connu un essor notable ce trimestre, reflétant un niveau élevé de montages de prêts hypothécaires et une hausse du nombre de comptes chèques dans les Services bancaires aux particuliers, une augmentation record de l'actif net de détail pour l'ensemble de nos activités de Gestion de patrimoine et une forte croissance des primes en Assurance. Le secteur Services de détail au Canada a continué de servir les clients à partir du canal de leur choix grâce à une vaste gamme de capacités numériques et de prestation de conseils. Les options de libre-service, nouvelles et existantes, ont permis aux clients de réaliser plus facilement leurs opérations bancaires en toute sécurité depuis leur domicile. TD Assurance a vu ses applications numériques d'assurance vie temporaire gagner en popularité, et les Services bancaires aux particuliers ont non seulement mis en place de nouveaux outils mobiles pour les rendez-vous virtuels sur leur portail Soyez prêts à investir, ils ont également amélioré une application destinée à l'achat de fonds communs de placement et de certificats de placement garanti (CPG) en ligne. La Banque a continué de soutenir les clients commerciaux dans leurs démarches pour accéder aux plus récentes fonctions du programme Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC).

Services de détail aux États-Unis
Le résultat net du secteur Services de détail aux États-Unis s'est établi à 1 000 millions de dollars (776 millions de dollars américains), en baisse de 13 % par rapport à celui du trimestre correspondant de l'exercice précédent. La contribution de Schwab au résultat du secteur s'est établie à 209 millions de dollars (161 millions de dollars américains) en regard de celle de TD Ameritrade de 201 millions de dollars (152 millions de dollars américains) au cours du premier trimestre de l'exercice précédent.

Les Services bancaires de détail aux États-Unis, qui ne tiennent pas compte de la participation de la Banque dans Schwab, ont dégagé un résultat net comme présenté de 791 millions de dollars (615 millions de dollars américains), une baisse de 16 % par rapport à celui du trimestre correspondant de l'exercice précédent. Les produits ont diminué de 8 %, la croissance des volumes de prêts et de dépôts ayant été plus que contrebalancée par la diminution des marges sur les dépôts et des produits tirés des comptes à honoraires. La provision pour pertes sur créances s'est établie à 135 millions de dollars (103 millions de dollars américains), une baisse de 184 millions de dollars (140 millions de dollars américains) par rapport à celle du premier trimestre de l'exercice précédent, reflétant la baisse des provisions pour pertes sur créances relatives aux actifs productifs et aux actifs dépréciés. Les charges ont augmenté de 6 % principalement en raison des coûts d'optimisation des succursales.

Les Services bancaires de détail aux États-Unis ont continué d'offrir de nouvelles capacités et solutions pour améliorer l'expérience client au cours du trimestre considéré. Les produits, les services et l'expertise des équipes des Services bancaires commerciaux ainsi que des Services bancaires aux grandes entreprises et Services bancaires spécialisés ont été fusionnés par TD Bank, America's Most Convenient BankMD afin de présenter une offre plus complète et mieux adaptée aux clients commerciaux. La Banque a également facilité l'accès au financement renouvelé pour les petites entreprises clientes grâce au programme de protection des salaires (Paycheck Protection Program ou PPP) mis en œuvre par l'agence américaine Small Business Administration (SBA). De plus, Financement Auto TD a remporté le prix du plus haut taux de satisfaction de la clientèle parmi les banques à l'échelle nationale selon le sondage 2020 de J.D. Power sur la satisfaction de la clientèle des services de financement des concessionnaires aux États-Unis.

Services bancaires de gros
Le résultat net comme présenté du secteur Services bancaires de gros s'est établi à 437 millions de dollars au cours du trimestre considéré, une hausse de 156 millions de dollars par rapport à celui du trimestre correspondant de l'exercice précédent, reflétant une hausse des produits, en partie contrebalancée par l'augmentation des charges autres que d'intérêts. Les produits pour le trimestre se sont élevés à 1 310 millions de dollars, en hausse de 25 % par rapport à ceux de la période correspondante de l'exercice précédent, témoignant d'une augmentation des produits liés aux activités de négociation de même que d'une hausse des frais liés au crédit, des honoraires de prise ferme et des honoraires de services-conseils. Le solide rendement du secteur Services bancaires de gros reflète ses activités diversifiées axées sur les clients, activités qui consistent à offrir aux clients des conseils judicieux et un accès essentiel aux marchés.

Fonds propres
Le ratio des fonds propres de catégorie 1 sous forme d'actions ordinaires sur une base entièrement intégrée conformément à Bâle III de la TD a été de 13,6 %.

Conclusion
«Bien que nous soyons fiers de nos progrès et de notre rendement, nous sommes conscients que la COVID-19 continue de sévir et que la reprise économique demeurera incertaine pendant un certain temps. Nous travaillerons à faire progresser notre stratégie, à investir judicieusement et à servir nos clients et collectivités tout en continuant à garder le cap en cette période difficile. Je tiens à remercier nos clients de faire confiance à la TD et nos 90 000 collègues pour les efforts exceptionnels qu'ils ont déployés au cours du trimestre considéré et du dernier exercice», a conclu M. Masrani.

Le texte qui précède contient des énoncés prospectifs. Se reporter à la section «Mise en garde à l'égard des énoncés prospectifs».

Mise en garde à l'égard des énoncés prospectifs

De temps à autre, la Banque (comme elle est définie dans le présent document) fait des énoncés prospectifs, écrits et verbaux, y compris dans le présent document, d'autres documents déposés auprès des organismes de réglementation canadiens ou de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis et d'autres communications. En outre, des représentants de la Banque peuvent formuler verbalement des énoncés prospectifs aux analystes, aux investisseurs, aux médias et à d'autres personnes. Tous ces énoncés sont faits conformément aux dispositions d'exonération et se veulent des énoncés prospectifs aux termes de la législation en valeurs mobilières applicable du Canada et des États-Unis, notamment la loi des États-Unis intitulée Private Securities Litigation Reform Act of 1995. Les énoncés prospectifs comprennent, entre autres, les énoncés figurant dans le présent document à la section «Notre rendement», y compris aux rubriques «Sommaire et perspectives économiques» et «Mesures prises par la Banque en réponse à la COVID-19», et à la section «Gestion des risques», ainsi que les énoncés figurant dans le rapport de gestion (le «rapport de gestion de 2020») du rapport annuel 2020 de la Banque aux rubriques «Sommaire et perspectives économiques» et «Mesures prises par la Banque en réponse à la COVID-19», à la rubrique «Principales priorités pour 2021» pour les secteurs Services de détail au Canada, Services de détail aux États-Unis et Services bancaires de gros et à la rubrique «Orientation pour 2021» pour le secteur Siège social, ainsi que d'autres énoncés concernant les objectifs et les priorités de la Banque pour 2021 et par la suite et les stratégies pour les atteindre, l'environnement réglementaire dans lequel la Banque exerce ses activités, les attentes en matière de rendement financier pour la Banque ainsi que les possibles répercussions économiques, financières et autres conséquences de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19). Les énoncés prospectifs se reconnaissent habituellement à l'emploi de termes et expressions comme «croire», «prévoir», «anticiper», «avoir l'intention de», «estimer», «planifier», «objectif», «cible» et «pouvoir» et de verbes au futur ou au conditionnel.

Par leur nature, ces énoncés prospectifs obligent la Banque à formuler des hypothèses et sont assujettis à des risques et incertitudes, généraux ou spécifiques. Particulièrement du fait de l'incertitude quant à l'environnement physique et financier, à la conjoncture économique, au climat politique et au cadre réglementaire, ces risques et incertitudes - dont bon nombre sont indépendants de la volonté de la Banque et dont les répercussions peuvent être difficiles à prévoir - peuvent faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement de ceux avancés dans les énoncés prospectifs. Les facteurs de risque qui pourraient entraîner, isolément ou collectivement, de tels écarts incluent les risques, notamment, stratégiques, de crédit, de marché (y compris le risque actions, le risque sur marchandises, le risque de change, le risque de taux d'intérêt et le risque d'écart de taux), opérationnels (y compris les risques liés à la technologie, à la cybersécurité et à l'infrastructure), de modèle, d'assurance, de liquidité, d'adéquation des fonds propres, les risques juridiques, de réglementation, de conformité, en matière de conduite, d'atteinte à la réputation, environnementaux et sociaux, et les autres risques. Ces facteurs de risque comprennent notamment les répercussions économiques, financières et autres conséquences de la pandémie de COVID-19; la conjoncture économique et commerciale dans les régions où la Banque exerce ses activités; le risque géopolitique; la capacité de la Banque à réaliser des stratégies à long terme et ses principales priorités stratégiques à court terme, notamment réaliser des acquisitions et des cessions, élaborer des plans de fidélisation de la clientèle et élaborer des plans stratégiques; les risques liés à la technologie et à la cybersécurité (y compris les cyberattaques ou les intrusions liées aux données) visant la technologie informatique, Internet, les systèmes d'accès au réseau ou les autres systèmes ou services de communications voix-données de la Banque; le risque de modélisation; la fraude à laquelle la Banque est exposée; le défaut de tiers de se conformer à leurs obligations envers la Banque ou ses sociétés affiliées, notamment relativement au traitement et au contrôle de l'information et les autres risques découlant du recours par la Banque à des prestataires de services indépendants; l'incidence de la promulgation de nouvelles lois et de nouveaux règlements, de la modification des lois et des règlements actuels ou de leur application, y compris, sans s'y restreindre, les lois fiscales, les lignes directrices sur les fonds propres et les directives réglementaires en matière de liquidité, et le régime de «recapitalisation interne» des banques; la surveillance réglementaire et le risque de conformité; la concurrence accrue exercée par les sociétés établies et les nouveaux venus, y compris les entreprises de technologie financière et les géants du domaine de la technologie; les changements de comportement des consommateurs et les perturbations liées à la technologie; le risque environnemental et social; l'exposition à des litiges et à des questions de réglementation importants; la capacité de la Banque à recruter, former et maintenir en poste des gens de talent; les changements apportés aux notations de crédit de la Banque; les variations des taux de change et d'intérêt (y compris la possibilité de taux d'intérêt négatifs); l'augmentation des coûts de financement et la volatilité des marchés causée par l'illiquidité des marchés et la concurrence pour l'accès au financement; le risque de transition lié à l'abandon du taux interbancaire offert; les estimations comptables critiques et les changements de normes, de politiques et de méthodes comptables utilisées par la Banque; les crises de la dette internationale actuelles ou éventuelles; le risque environnemental et social; et l'occurrence d'événements catastrophiques naturels et autres que naturels et les demandes d'indemnisation qui en découlent. La Banque avise le lecteur que la liste qui précède n'est pas une liste exhaustive de tous les facteurs de risque possibles, et d'autres facteurs pourraient également avoir une incidence négative sur les résultats de la Banque. Pour de plus amples renseignements, se reporter à la section «Facteurs de risque et gestion des risques» du rapport de gestion de 2020, telle qu'elle peut être mise à jour dans les rapports aux actionnaires trimestriels déposés par la suite et dans les communiqués (le cas échéant) relatifs à tout événement ou à toute transaction dont il est question aux rubriques «Acquisitions en cours» et «Événements importants» dans le rapport de gestion pertinent, lesquels peuvent être consultés sur le site Web www.td.com. Le lecteur doit examiner ces facteurs attentivement, ainsi que d'autres incertitudes et événements possibles, de même que l'incertitude inhérente aux énoncés prospectifs, avant de prendre des décisions à l'égard de la Banque, et ne doit pas se fier indûment aux énoncés prospectifs de la Banque.

Les hypothèses économiques importantes qui étayent les énoncés prospectifs figurant dans le présent document sont décrites dans le rapport de gestion de 2020 aux rubriques «Sommaire et perspectives économiques» et «Mesures prises par la Banque en réponse à la COVID-19», à la rubrique «Principales priorités pour 2021» pour les secteurs Services de détail au Canada, Services de détail aux États-Unis et Services bancaires de gros, et à la rubrique «Orientation pour 2021» pour le secteur Siège social, telles qu'elles peuvent être mises à jour dans les rapports aux actionnaires trimestriels déposés par la suite.

Tout énoncé prospectif contenu dans le présent document représente l'opinion de la direction uniquement à la date des présentes et est communiqué afin d'aider les actionnaires de la Banque et les analystes à comprendre la situation financière, les objectifs, les priorités et les attentes en matière de rendement financier pour la Banque aux dates indiquées et pour les périodes closes à ces dates, et peut ne pas convenir à d'autres fins. La Banque n'effectuera pas de mise à jour de quelque énoncé prospectif, écrit ou verbal, qu'elle peut faire de temps à autre directement ou indirectement, à moins que la législation en valeurs mobilières applicable ne l'exige.

Avant sa publication, ce document a été revu par le comité d'audit de la Banque et approuvé par le conseil d'administration de la Banque, sur recommandation du comité d'audit.








TABLEAU 1 : FAITS SAILLANTS FINANCIERS







(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)

Aux ou pour les trois mois clos les


31 janvier

2021


31 octobre
2020


31 janvier
2020


Résultats d'exploitation







Total des produits - comme présentés

10 812

$

11 844

$

10 609

$

Total des produits - rajustés1

10 812


10 423


10 609


Provision pour pertes sur créances

313


917


919


Indemnisations d'assurance et charges connexes

780


630


780


Charges autres que d'intérêts - comme présentées

5 784


5 709


5 467


Charges autres que d'intérêts - rajustées1

5 744


5 646


5 397


Résultat net - comme présenté

3 277


5 143


2 989


Résultat net - rajusté1

3 380


2 970


3 072


Situation financière (en milliards de dollars canadiens)







Total des prêts, déduction faite de la provision pour pertes sur prêts

706,0

$

717,5

$

693,2

$

Total de l'actif

1 735,6


1 715,9


1 457,4


Total des dépôts

1 139,2


1 135,3


908,4


Total des capitaux propres

95,4


95,5


88,8


Total des actifs pondérés en fonction des risques aux fins des fonds propres de catégorie 1 sous forme d'actions ordinaires

467,2


478,9


476,0


Ratios financiers







Rendement des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires - comme présenté

14,3

%

23,3

%

14,2

%

Rendement des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires - rajusté1, 2

14,7


13,3


14,6


Rendement des capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires ordinaires (RCPCAAO)2

19,9


31,5


19,6


Rendement des capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires ordinaires - rajusté1, 2

20,1


17,9


19,7


Ratio d'efficience - comme présenté

53,5


48,2


51,5


Ratio d'efficience - rajusté1

53,1


54,2


50,9


Provision pour pertes sur créances en % de la moyenne des prêts et acceptations nets3

0,17


0,49


0,52


Information sur les actions ordinaires - comme présentée (en dollars canadiens)







Résultat par action








De base

1,77

$

2,80

$

1,61

$


Dilué

1,77


2,80


1,61


Dividendes par action

0,79


0,79


0,74


Valeur comptable par action

49,44


49,49


45,91


Cours de clôture4

72,46


58,78


73,14


Actions en circulation (en millions)








Nombre moyen - de base

1 814,2


1 812,7


1 810,9



Nombre moyen - dilué

1 815,8


1 813,9


1 813,6



Fin de période

1 816,0


1 815,6


1 808,2


Capitalisation boursière (en milliards de dollars canadiens)

131,6

$

106,7

$

132,3

$

Rendement de l'action5

4,5

%

5,1

%

4,0

%

Ratio de distribution sur actions ordinaires

44,6


28,2


45,8


Ratio cours/bénéfice

11,0


9,2


11,1


Rendement total pour les actionnaires (1 an)6

4,1


(17,9)


2,8


Information sur les actions ordinaires - rajustée (en dollars canadiens)1







Résultat par action








De base

1,83

$

1,60

$

1,66

$


Dilué

1,83


1,60


1,66


Ratio de distribution sur actions ordinaires

43,2

%

49,2

%

44,6

%

Ratio cours/bénéfice

13,1


11,0


10,8


Ratios des fonds propres







Ratio de fonds propres de catégorie 1 sous forme d'actions ordinaires2

13,6

%

13,1

%

11,7

%

Ratio de fonds propres de catégorie 12

14,8


14,4


13,1


Ratio du total des fonds propres2

17,4


16,7


15,7


Ratio de levier

4,5


4,5


4,0


1

Les mesures rajustées sont des mesures non conformes aux PCGR. Pour plus de renseignements sur les résultats comme présentés et les résultats rajustés, se reporter à la rubrique «Présentation de l'information financière de la Banque» du présent document.

2

Mesures financières non conformes aux PCGR. Pour plus de renseignements, se reporter aux rubriques «Rendement des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires» et «Rendement des capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires ordinaires» du présent document.

3

Compte non tenu des prêts dépréciés acquis.

4

Cours de clôture à la Bourse de Toronto (TSX).

5

Le rendement de l'action correspond au dividende annualisé par action ordinaire versé, divisé par la moyenne quotidienne du cours de clôture de l'action pendant la période considérée. Le dividende par action ordinaire est déterminé de la manière suivante : a) pour le trimestre - en annualisant le dividende par action ordinaire versé au cours du trimestre; b) pour la période depuis le début de l'exercice - en annualisant le dividende par action ordinaire versé depuis le début de l'exercice.

6

Le rendement total pour les actionnaires est calculé d'après l'évolution du cours de l'action et les dividendes réinvestis sur une période continue de un an.

NOTRE RENDEMENT

SOMMAIRE ET PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES
La reprise économique mondiale a ralenti au cours du dernier trimestre civil de 2020, lorsque le virus de la COVID-19 s'est propagé et que les mesures de confinement ont été réinstaurées dans plusieurs pays. Pour l'ensemble de l'année civile, on estime que le produit intérieur brut (PIB) mondial réel s'est contracté de 3,5 %.

L'augmentation du nombre de cas et l'apparition de nouvelles souches plus virulentes du virus ont conduit certains pays à maintenir ou à renouveler les restrictions sur les activités au début de l'année civile 2021. En conséquence, l'activité économique mondiale devrait rester faible tout au long du premier trimestre. Toutefois, la distribution des vaccins est bel et bien commencée et, bien que le rythme du déploiement ait déçu les attentes dans certains territoires, de nombreux pays développés restent déterminés à vacciner les segments les plus vulnérables de leur population avant le début de l'été. Cela devrait favoriser une accélération notable de la croissance du PIB mondial pendant le reste de l'année.

Dans l'ensemble, les Services économiques TD prévoient un rebond de 5,5 % du PIB réel mondial au cours de l'année civile 2021. Cependant, les taux de croissance sont susceptibles de varier considérablement d'un pays à l'autre, ce qui reflète les différences quant à l'accès aux vaccins, au soutien des gouvernements et des banques centrales, et aux facteurs structurels prépandémiques.

Parmi les économies développées, les États-Unis ont affiché les meilleurs résultats. Le PIB réel a affiché une croissance annualisée de 4 % au dernier trimestre civil de 2020, après un rebond de 33,4 % au troisième trimestre. Pour l'ensemble de l'année 2020, l'économie américaine s'est contractée de 3,5 %. En comparaison, le Royaume-Uni et l'Union européenne ont vu leur PIB reculer de respectivement 9,9 % et 6,4 %.

Les mesures de restriction imposées aux entreprises aux États-Unis ont été moins sévères et généralisées que dans d'autres pays, ce qui a contribué au rendement supérieur de l'économie américaine. Le déclin de l'activité économique aux États-Unis s'est concentré au premier semestre de l'année, et l'économie s'est redressée progressivement pendant le reste de l'année. Au quatrième trimestre, le PIB réel n'était qu'à 2,5 % en deçà de son niveau d'avant la pandémie. De la même manière, après avoir atteint un sommet de 14,7 % en avril, le taux de chômage est tombé à 6,3 % en janvier 2021. Alors que les secteurs où le contact personnel est très important, comme les loisirs et l'hébergement, ont continué à perdre des emplois au cours des derniers mois, d'autres secteurs de l'économie, comme les services professionnels et les services aux entreprises, ont enregistré des gains d'emplois.

L'économie américaine a également bénéficié d'une politique fiscale favorable. Une loi de relance de 900 milliards de dollars américains adoptée à la fin de l'année civile 2020 a déjà entraîné une hausse des dépenses de consommation au début de cette année, et une autre série de mesures de relance budgétaire est en cours. Le président Biden a présenté un ambitieux plan de 1,9 billion de dollars américains, qui comprend des paiements directs supplémentaires aux ménages, des allocations de chômage d'urgence étendues, une nouvelle ronde de financement dans le cadre du programme de protection des salaires (Paycheck Protection Program ou PPP), un soutien aux gouvernements des États et des collectivités locales, et un financement accru pour la vaccination, les tests et la réouverture des écoles en toute sécurité. Conjuguées à la perspective de la levée des restrictions commerciales à mesure que le programme de vaccination progresse et à l'épargne élevée des ménages qui sera dépensée durant le reste de l'année, ces mesures de relance supplémentaires présentent une possibilité d'amélioration des perspectives.

Pendant cette période, la Réserve fédérale devrait poursuivre son programme d'assouplissement quantitatif et maintenir le taux des fonds fédéraux à sa limite inférieure effective (entre 0,0 % et 0,25 %). La Réserve fédérale a déclaré qu'elle était prête à laisser l'inflation dépasser son objectif à long terme de 2 % pendant un certain temps afin de compenser pour les événements récents qui ne lui ont pas permis d'atteindre cet objectif. Cela donne à la Réserve fédérale la souplesse nécessaire pour laisser l'économie croître plus rapidement sans changer de cap. Les Services économiques TD s'attendent à ce que le taux des fonds fédéraux reste à son niveau actuel jusqu'à l'année civile 2023.

L'économie canadienne a fait preuve de résilience face au durcissement des restrictions et à la hausse des cas de COVID-19 au quatrième trimestre civil de 2020, et la croissance du PIB réel dépassera probablement les prévisions antérieures. Néanmoins, le Canada devrait faire moins bien que les États-Unis, avec un PIB qui devrait se contracter de 5,4 % pour l'ensemble de l'année.

Au Canada, on prévoit que l'élan économique à court terme sera freiné par les inquiétudes suscitées par les nouvelles souches plus virulentes du virus, qui ont amené plusieurs provinces à assouplir lentement les mesures de confinement et ont entraîné l'introduction d'autres restrictions, comme le renforcement des contrôles du gouvernement fédéral sur les voyages internationaux. La croissance économique au premier trimestre civil devrait être faible, et on observe déjà des signes d'une nouvelle pression à la hausse sur le taux de chômage, qui a atteint en janvier son plus haut niveau en cinq mois. Pour le deuxième trimestre et au-delà, les perspectives dépendront du rythme de distribution des vaccins, où le Canada est à la traîne des États-Unis. Le gouvernement fédéral a indiqué qu'il y aura beaucoup plus de livraisons de vaccins d'ici la fin mars, ce qui devrait permettre un assouplissement progressif des restrictions au cours du printemps. En conséquence, le rythme de la reprise économique devrait s'accélérer et se maintenir à ce niveau plus élevé.

Comme aux États-Unis, la constitution de l'épargne des ménages au Canada devrait être un important moteur de la croissance économique avec le relâchement des mesures de confinement. Depuis le deuxième trimestre civil de 2020, le taux d'épargne national des ménages s'élève en moyenne à 21 %, ce qui est bien au-dessus de la moyenne de la dernière décennie, qui était d'un peu plus de 3 %. Bien que les ménages devraient à court terme se montrer plus prudents en matière d'épargne, ces soldes devraient finir par se résorber, favorisant ainsi les dépenses de consommation. À mesure que la reprise gagnera en vigueur, les ménages délaisseront vraisemblablement une partie de leurs dépenses consacrées au logement et aux biens ménagers pour se tourner vers des services «de classe supérieure», ce qui devrait soutenir la reprise de l'emploi dans ces secteurs.

Dans l'intervalle, la poursuite des mesures de soutien monétaire et budgétaire devrait permettre de passer de l'autre côté de la crise sanitaire. Dans son prochain budget du printemps, le gouvernement fédéral devrait annoncer une aide budgétaire supplémentaire de l'ordre de 70 à 100 milliards de dollars sur trois ans. La Banque du Canada a déclaré qu'elle prévoit poursuivre ses programmes d'achat d'actifs financiers pendant la phase de reprise et laisser le taux à un jour inchangé jusqu'en 2023. Si le niveau considérable de l'épargne excédentaire des ménages devait mener à une forte accélération des dépenses de consommation, un retour plus rapide au taux d'inflation cible entraînerait une augmentation plus hâtive du taux directeur. Dans le contexte d'une reprise économique durable soutenue par la distribution de vaccins, les Services économiques TD prévoient que le dollar canadien s'échangera dans une fourchette de 79 à 81 cents américains au cours des quatre prochains trimestres civils.

MESURES PRISES PAR LA BANQUE EN RÉPONSE À LA COVID-19
La pandémie de COVID-19 continue à avoir des répercussions négatives importantes sur les économies partout dans le monde. Malgré le fait que la récente mise en marché de différents vaccins contre la COVID-19 constitue une avancée encourageante, l'incertitude demeure quant à leur efficacité et leur distribution, ainsi qu'à leur acceptation par le public et à la diminution des taux d'infection attendue étant donné l'apparition de variants qui pourraient être plus contagieux. Alors que la pandémie de COVID-19 continue d'évoluer, les gouvernements adaptent leur réponse aux circonstances. Par conséquent, l'étendue des mesures de confinement et le cheminement vers une reprise varient d'une région à l'autre. Tous ces facteurs contribuent à créer de l'incertitude entourant le moment d'une reprise complète. La TD demeure activement engagée auprès des gouvernements, des organismes de surveillance et des autorités de santé publique en réponse à la COVID-19, guidée par les principes de soutien au bien-être de ses clients et de ses collègues et de maintien de la résilience opérationnelle et financière de la Banque.

Au cours de l'exercice 2020, la Banque a offert plusieurs formes d'aide financière directe aux clients aux prises avec des difficultés financières en raison de la COVID-19, y compris le report de paiements de prêts. La majeure partie de cette aide est maintenant largement arrivée à son terme, à l'exception des reports de paiement de prêts garantis par des biens immobiliers aux États-Unis, où le programme initial permettait de repousser les paiements jusqu'à 12 mois, et de certains produits de consommation non garantis aux États-Unis. Il y a eu peu d'autres demandes de prolongation de la part des clients. Le tableau ci-après présente les soldes de prêts bruts qui continuaient de faire l'objet de programmes de report de paiements liés à la COVID-19 au 31 janvier 2021, compte tenu de toutes les prolongations. Les taux de défaillance des clients qui ne bénéficient plus des programmes de report sont plus élevés que ceux observés au sein de la population en général, mais demeurent faibles en chiffres absolus, reflétant le maintien de l'aide gouvernementale et la communication proactive de la TD avec ses clients. Bien que les programmes liés à la COVID-19 soient en général arrivés à terme, la Banque continue de fournir des conseils et de l'aide aux clients par l'entremise de ses canaux habituels, soit Assistance TD au Canada et TD Cares aux États-Unis. L'aide financière fournie par ces canaux n'est pas prise en compte dans le tableau. La Banque continue de soutenir les programmes pour les particuliers et les entreprises mis de l'avant par le gouvernement du Canada et le gouvernement des États-Unis, comme il est décrit ci-après.


CANADA3

ÉTATS-UNIS

Programmes de
report de
paiements mis en
place par la
Banque

Au 31 janvier 2021

Au 31 octobre 2020

Au 31 janvier 2021

Au 31 octobre 2020


Comptes1

Milliards de
dollars
canadiens1

% du porte-
feuille2

Comptes1

Milliards de
dollars
canadiens1

% du porte-
feuille2

Comptes1

Milliards de
dollars
américains1

% du porte-
feuille2

Comptes1

Milliards de
dollars
américains1

% du porte-
feuille2

Prêts garantis par
des biens immobiliers

2 000

0,6 $

0,2 %

13 000

3,7 $

1,4 %

5 000

1,4 $

3,7 %

5 000

1,7 $

4,4 %

Autres prêts à la
consommation4

1 000

-

-

17 000

0,3 $

0,3 %

7 000

-

0,1 %

15 000

0,2 $

0,5 %

Services bancaires
aux petites
entreprises et prêts
commerciaux

100

0,1 $

0,1 %

400

0,4 $

0,5 %

-

-

-

1 000

0,3 $

0,3 %

1 Reflète le nombre de comptes approximatif et le solde de prêts bruts approximatif au moment du report de paiements.

2 Reflète le solde de prêts bruts au moment du report de paiements en pourcentage du solde moyen trimestriel du portefeuille de prêts.

3 Les prêts garantis par des biens immobiliers au Canada comprennent les prêts hypothécaires résidentiels et les lignes de crédit domiciliaires amortissables.

4 Les autres prêts à la consommation comprennent les cartes de crédit, les autres prêts aux particuliers et les prêts-auto. Les périodes de report varient en fonction du produit.

En plus des mesures d'assistance financière directe, la Banque soutient les programmes pour les particuliers et les entreprises mis de l'avant par le gouvernement du Canada et le gouvernement des États-Unis.

Programme Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes
En vertu du programme Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC) financé par Sa Majesté du chef du Canada (le «gouvernement du Canada») et par Exportations et développement Canada (EDC) à titre d'agent du gouvernement du Canada, la Banque consent à ses clients admissibles des services bancaires aux entreprises un prêt jusqu'à hauteur de 60 000 $ sans intérêt assorti d'une exonération partielle jusqu'au 31 décembre 2022. Si le prêt n'est pas remboursé d'ici le 31 décembre 2022, il sera prolongé de trois ans à un taux d'intérêt annuel de 5 %. Au 31 janvier 2021, la Banque avait consenti à environ 194 000 (184 000 au 31 octobre 2020) de ses clients des prêts dans le cadre du programme CUEC et financé des prêts dans le cadre de ce programme d'un montant d'environ 9,8 milliards de dollars (7,3 milliards de dollars au 31 octobre 2020).

Loi Coronavirus Aid, Relief, and Economic Security Act et programme de protection des salaires adoptés aux États-Unis
En vertu du programme de protection des salaires (Paycheck Protection Program ou PPP) mis en œuvre par l'agence américaine Small Business Administration (SBA), la Banque offre des prêts aux petites entreprises afin de leur permettre de maintenir en poste les travailleurs, de verser les salaires et de couvrir d'autres dépenses. Les prêts accordés dans le cadre du PPP ont une durée allant de 2 ans à 5 ans, portent intérêt au taux annuel de 1 % et sont entièrement garantis par la SBA. La totalité du montant du principal du prêt et les intérêts courus sont admissibles à une annulation si le prêt est utilisé pour les dépenses admissibles. La Banque recevra un remboursement de la SBA pour toute portion du prêt qui sera annulée. Au 31 janvier 2021, la Banque avait environ 79 000 prêts en cours aux termes du PPP (86 000 au 31 octobre 2020). La valeur comptable brute des prêts s'élevait à environ 7,5 milliards de dollars américains (8,2 milliards de dollars américains au 31 octobre 2020). Au cours du premier trimestre de 2021, un montant d'environ 0,7 milliard de dollars américains a fait l'objet d'une exonération et aucun nouveau prêt n'a été accordé.

Autres programmes
La Banque continue de travailler avec des sociétés d'État fédérales, notamment EDC et la Banque de développement du Canada (BDC), afin de mettre sur pied divers autres programmes de garantie et programmes de prêts conjoints à l'intention des clients de la Banque. Cela comprend le nouveau Programme de crédit pour les secteurs durement touchés (PCSTT) assorti de garanties, qui sera lancé au deuxième trimestre de l'exercice et qui vise à soutenir les entreprises canadiennes qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 et qui en subissent les conséquences économiques. En outre, la TD collabore avec le gouvernement du Canada pour faciliter l'accès à la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE) et à la Subvention salariale d'urgence du Canada (SSUC) au moyen du dépôt direct de l'Agence du revenu du Canada.

PRÉSENTATION DE L'INFORMATION FINANCIÈRE DE LA BANQUE

La Banque dresse ses états financiers consolidés intermédiaires selon les IFRS et désigne les résultats établis selon les IFRS «comme présentés». La Banque utilise également des mesures financières non conformes aux PCGR connues sous le nom de résultats «rajustés», afin d'évaluer chacun de ses secteurs d'exploitation et de mesurer la performance globale de la Banque. Pour obtenir les résultats rajustés, la Banque retranche les «éléments à noter» des résultats comme présentés. Les éléments à noter comprennent des éléments que la direction n'estime pas révélateurs du rendement sous-jacent. La Banque croit que les résultats rajustés permettent au lecteur de mieux comprendre comment la direction évalue la performance de la Banque. Les éléments à noter sont présentés dans le tableau 3. Comme expliqué, les résultats rajustés diffèrent des résultats comme présentés selon les IFRS. Les résultats rajustés, les éléments à noter et les termes semblables utilisés dans le présent document ne sont pas définis aux termes des IFRS et, par conséquent, pourraient ne pas être comparables à des termes similaires utilisés par d'autres émetteurs.

Le portefeuille de cartes stratégiques aux États-Unis de la Banque comprend des conventions conclues avec certains détaillants américains en vertu desquelles la TD est l'émetteur aux États-Unis de cartes de crédit de marque privée et comarquées à l'intention de leurs clients américains. En vertu des modalités de ces conventions individuelles, la Banque et les détaillants partagent les profits générés par les portefeuilles concernés après déduction des pertes sur créances. Selon les IFRS, la TD est tenue de présenter sur la base du montant brut les produits et les provisions pour pertes sur créances liés à ces portefeuilles dans l'état du résultat consolidé intermédiaire de la Banque. À l'échelle des secteurs d'exploitation, la part des produits et des pertes sur créances revenant aux partenaires des programmes de détaillants est présentée dans le secteur Siège social et un montant correspondant (représentant la quote-part nette des partenaires) est comptabilisé dans les charges autres que d'intérêts, de sorte à éliminer toute incidence sur le résultat net comme présenté du secteur Siège social. Le résultat net présenté dans le secteur Services de détail aux États-Unis ne comprend que la part des produits et des pertes sur créances attribuables à la TD en vertu des conventions.

La Banque comptabilise sa participation dans Schwab selon la méthode de la mise en équivalence et présente sa quote-part du résultat de Schwab avec un décalage d'un mois. À l'échelle des secteurs d'exploitation, la quote-part du résultat net de la participation dans Schwab est comptabilisée dans le secteur Services de détail aux États-Unis. Les montants pour l'amortissement des immobilisations incorporelles acquises ainsi que les charges d'acquisition et d'intégration liées à la transaction avec Schwab sont comptabilisés dans le secteur Siège social.

Le tableau qui suit donne les résultats d'exploitation comme présentés de la Banque.








TABLEAU 2 : RÉSULTATS D'EXPLOITATION - Comme présentés1







(en millions de dollars canadiens)

Trois mois clos les



31 janvier
2021


31 octobre
2020


31 janvier
2020


Produits d'intérêts nets

6 030

$

6 027

$

6 169

$

Produits autres que d'intérêts

4 782


5 817


4 440


Total des produits

10 812


11 844


10 609


Provision pour pertes sur créances

313


917


919


Indemnisations d'assurance et charges connexes

780


630


780


Charges autres que d'intérêts

5 784


5 709


5 467


Résultat avant impôt sur le résultat et quote-part du résultat net de la participation
dans Schwab et TD Ameritrade

3 935


4 588


3 443


Charge (recouvrement) d'impôt sur le résultat

827


(202)


659


Quote-part du résultat net de la participation dans Schwab et TD Ameritrade

169


353


205


Résultat net - comme présenté

3 277


5 143


2 989


Dividendes sur actions privilégiées

65


64


67


Résultat net attribuable aux actionnaires ordinaires et aux participations ne donnant pas le contrôle dans des filiales

3 212

$

5 079

$

2 922

$

Attribuable aux :







Actionnaires ordinaires

3 212

$

5 079

$

2 922

$

1

Certains montants comparatifs ont été reclassés afin de les rendre conformes à la présentation adoptée pour la période considérée.

Le tableau qui suit présente un rapprochement entre les résultats rajustés et les résultats comme présentés de la Banque.

TABLEAU 3 : MESURES FINANCIÈRES NON CONFORMES AUX PCGR - Rapprochement du résultat net rajusté et du résultat net comme présenté1

(en millions de dollars canadiens)

Trois mois clos les



31 janvier
2021


31 octobre
2020


31 janvier
2020


Résultats d'exploitation - rajustés







Produits d'intérêts nets

6 030

$

6 027

$

6 169

$

Produits autres que d'intérêts2

4 782


4 396


4 440


Total des produits

10 812


10 423


10 609


Provision pour pertes sur créances

313


917


919


Indemnisations d'assurance et charges connexes

780


630


780


Charges autres que d'intérêts3

5 744


5 646


5 397


Résultat avant impôt sur le résultat et quote-part du résultat net de la participation
dans Schwab et TD Ameritrade

3 975


3 230


3 513


Charge d'impôt sur le résultat

836


636


670


Quote-part du résultat net de la participation dans Schwab et TD Ameritrade4

241


376


229


Résultat net - rajusté

3 380


2 970


3 072


Dividendes sur actions privilégiées

65


64


67


Résultat net attribuable aux actionnaires ordinaires - rajusté

3 315


2 906


3 005


Rajustements pour les éléments à noter, avant impôt sur le résultat







Amortissement des immobilisations incorporelles5

(74)


(61)


(70)


Charge d'acquisition et d'intégration liées à la transaction avec Schwab6

(38)


-


-


Profit net à la vente de la participation dans TD Ameritrade7

-


1 421


-


Charges liées à l'acquisition de Greystone8

-


(25)


(24)


Moins l'incidence de l'impôt sur le résultat







Amortissement des immobilisations incorporelles5

(9)


(8)


(11)


Charges d'acquisition et d'intégration liées à la transaction avec Schwab6

-


-


-


Profit net à la vente de la participation dans TD Ameritrade7

-


(829)


-


Charges liées à l'acquisition de Greystone8

-


(1)


-


Total des rajustements pour les éléments à noter

(103)


2 173


(83)


Résultat net attribuable aux actionnaires ordinaires - comme présenté

3 212

$

5 079

$

2 922

$

1

Certains montants comparatifs ont été reclassés afin de les rendre conformes à la présentation adoptée pour la période considérée.

2

Les produits autres que d'intérêts rajustés excluent le profit net à la vente de la participation dans TD Ameritrade, comme expliqué à la note 7 ci-dessous; quatrième trimestre de 2020 - 1 421 millions de dollars. Ce montant est comptabilisé dans le secteur Siège social.

3

Les charges autres que d'intérêts rajustées excluent les éléments à noter suivants : Amortissement d'immobilisations incorporelles, comme expliqué à la note 5 ci-dessous; premier trimestre de 2021 - 39 millions de dollars; quatrième trimestre de 2020 - 38 millions de dollars; premier trimestre de 2020 - 46 millions de dollars. Ces montants sont comptabilisés dans le secteur Siège social. Charges d'intégration de la Banque liées à la transaction avec Schwab, comme expliqué à la note 6 ci-dessous; premier trimestre de 2021 - 1 million de dollars. Ce montant est comptabilisé dans le secteur Siège social. Charges liées à l'acquisition de Greystone, comme expliqué à la note 8 ci-dessous; quatrième trimestre de 2020 - 25 millions de dollars; premier trimestre de 2020 - 24 millions de dollars. Ces montants sont comptabilisés dans le secteur Services de détail au Canada.

4

La quote-part du résultat net rajustée de la participation dans Schwab et TD Ameritrade Holding Corporation («TD Ameritrade») exclut les éléments à noter suivants : Amortissement d'immobilisations incorporelles, comme expliqué à la note 5 ci-dessous; premier trimestre de 2021 - 35 millions de dollars; quatrième trimestre de 2020 - 23 millions de dollars; premier trimestre de 2020 - 24 millions de dollars; et la quote-part de la Banque des charges d'acquisition et d'intégration liées à l'acquisition par Schwab de TD Ameritrade comme expliqué à la note 6 ci-dessous; premier trimestre de 2021 - 37 millions de dollars après impôt. L'incidence de ces deux éléments sur les résultats a été comptabilisée dans le secteur Siège social.

5

L'amortissement des immobilisations incorporelles se rapporte aux immobilisations incorporelles acquises dans le cadre d'acquisitions d'actifs ou de regroupements d'entreprises, y compris aux montants après impôt pour l'amortissement des immobilisations incorporelles attribuables à la quote-part du résultat net de la participation dans Schwab et TD Ameritrade. L'amortissement des logiciels et des droits de gestion d'actifs est inclus dans l'amortissement des immobilisations incorporelles; toutefois, il n'est pas inclus aux fins des éléments à noter.

6

Le 6 octobre 2020, la Banque a acquis une participation d'environ 13,5 % dans Schwab après la clôture de l'acquisition par Schwab de TD Ameritrade (la «transaction avec Schwab»). Par conséquent, la Banque et Schwab ont engagé des charges d'acquisition et d'intégration. Les charges d'acquisition et d'intégration comprennent les montants après impôt relatifs à la quote-part de la Banque des charges liées à l'acquisition par Schwab de TD Ameritrade se rapportant principalement aux services professionnels, aux salaires et avantages du personnel et à d'autres charges, et aux charges d'intégration engagées par la Banque. Ces montants ont été comptabilisés à titre d'ajustement du résultat net et présentés dans le secteur Siège social.

7

Du fait de la transaction avec Schwab, la Banque a comptabilisé un profit net à la vente de sa participation dans TD Ameritrade, attribuable surtout à un profit sur la réévaluation, à la libération de profits de change cumulés contrebalancée par la libération des éléments de couverture désignés et des taxes connexes, ainsi qu'à la libération d'un passif d'impôt différé lié à la participation de la Banque dans TD Ameritrade, déduction faite des coûts de transaction directs. Ces montants sont comptabilisés dans le secteur Siège social.

8

Le 1er novembre 2018, la Banque a acquis Greystone Capital Management Inc., société mère de Greystone Managed Investments Inc. («Greystone»). La Banque a engagé des frais liés à l'acquisition, y compris de la rémunération versée à des actionnaires employés sous forme d'actions ordinaires dans le cadre de l'acquisition, des coûts de transaction directs et certains autres frais liés à l'acquisition. Ces montants sont comptabilisés à titre d'ajustement du résultat net et présentés dans le secteur Services de détail au Canada.


TABLEAU 4 : RAPPROCHEMENT DU RÉSULTAT PAR ACTION COMME PRÉSENTÉ ET DU RÉSULTAT PAR ACTION RAJUSTÉ1

(en dollars canadiens)



Trois mois clos les



31 janvier
2021


31 octobre
2020


31 janvier
2020


Résultat de base par action - comme présenté

1,77

$

2,80

$

1,61

$

Rajustements pour les éléments à noter2

0,06


(1,20)


0,05


Résultat de base par action - rajusté

1,83

$

1,60

$

1,66

$








Résultat dilué par action - comme présenté

1,77

$

2,80

$

1,61

$

Rajustements pour les éléments à noter2

0,06


(1,20)


0,05


Résultat dilué par action - rajusté

1,83

$

1,60

$

1,66

$

1

Le résultat par action est calculé en divisant le résultat net attribuable aux actionnaires ordinaires par le nombre moyen pondéré d'actions en circulation au cours de la période.

2

Pour des explications sur les éléments à noter, se reporter au tableau «Mesures financières non conformes aux PCGR - Rapprochement du résultat net rajusté et du résultat net comme présenté» dans la section «Notre rendement» du présent document.

Rendement des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires
La méthode de répartition du capital de la Banque à ses secteurs d'exploitation est essentiellement alignée sur les exigences de Bâle III en matière de fonds propres sous forme d'actions ordinaires. La méthode de répartition du capital aux secteurs d'exploitation est fondée sur un ratio de fonds propres de catégorie 1 sous forme d'actions ordinaires de 9 % à l'exercice 2021. Le ratio de fonds propres de catégorie 1 sous forme d'actions ordinaires utilisé aux fins de la répartition du capital aux secteurs d'exploitation a été réduit à 9 % à compter du deuxième trimestre de 2020, comparativement à 10,5 % pour le premier trimestre de 2020.

Le rendement des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires rajusté est le résultat net rajusté attribuable aux actionnaires ordinaires exprimé en pourcentage des capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires ordinaires.

Le rendement des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires rajusté est une mesure financière non conforme aux PCGR, puisque ce n'est pas un terme défini par les IFRS. Le lecteur doit prendre note que les résultats rajustés et d'autres mesures rajustées par rapport à une base autre que les IFRS n'ont pas de définition normalisée selon les IFRS et qu'ils pourraient donc ne pas être comparables à des termes similaires utilisés par d'autres émetteurs.


TABLEAU 5 : RENDEMENT DES CAPITAUX PROPRES ATTRIBUABLES AUX ACTIONNAIRES ORDINAIRES

(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)

Trois mois clos les



31 janvier

2021


31 octobre
2020


31 janvier
2020


Capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires ordinaires

89 211

$

86 883

$

81 933

$

Résultat net attribuable aux actionnaires ordinaires - comme présenté

3 212


5 079


2 922


Éléments à noter, après impôt sur le résultat1

103


(2 173)


83


Résultat net attribuable aux actionnaires ordinaires - rajusté

3 315

$

2 906

$

3 005

$

Rendement des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires -
comme présenté

14,3

%

23,3

%

14,2

%

Rendement des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires - rajusté

14,7


13,3


14,6


1

Pour des explications sur les éléments à noter, se reporter au tableau «Mesures financières non conformes aux PCGR - Rapprochement du résultat net rajusté et du résultat net comme présenté» dans la section «Notre rendement» du présent document.

Rendement des capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires ordinaires
Les capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires ordinaires correspondent aux capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires moins le goodwill, le goodwill théorique et les immobilisations incorporelles théoriques liés aux participations dans Schwab et TD Ameritrade, et d'autres immobilisations incorporelles acquises, déduction faite des passifs d'impôt différé connexes. Le rendement des capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires ordinaires (RCPCAAO) correspond au résultat net comme présenté attribuable aux actionnaires ordinaires après ajustement pour exclure l'amortissement après impôt des immobilisations incorporelles acquises, qui sont traitées comme un élément à noter, et exprimé en pourcentage des capitaux propres corporels moyens attribuables aux actionnaires ordinaires. Le RCPCAAO rajusté est calculé à partir du résultat net comme présenté attribuable aux actionnaires ordinaires après ajustement pour exclure tous les éléments à noter et exprimé en pourcentage des capitaux propres corporels moyens attribuables aux actionnaires ordinaires. Le RCPCAAO rajusté fournit des renseignements utiles sur le rendement des actifs productifs de revenus de la Banque, qu'ils aient été acquis ou générés en interne. Les capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires ordinaires, le RCPCAAO et le RCPCAAO rajusté constituent des mesures financières non conformes aux PCGR et ne sont pas des termes définis par les IFRS. Le lecteur doit prendre note que les résultats rajustés et d'autres mesures rajustées par rapport à une base autre que les IFRS n'ont pas de définition normalisée selon les IFRS et qu'ils pourraient donc ne pas être comparables à des termes similaires utilisés par d'autres émetteurs.




TABLEAU 6 : RENDEMENT DES CAPITAUX PROPRES CORPORELS ATTRIBUABLES AUX ACTIONNAIRES ORDINAIRES



(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)



Trois mois clos les



31 janvier
2021


31 octobre

2020


31 janvier
2020


Capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires ordinaires

89 211

$

86 883

$

81 933

$

Goodwill moyen

16 743


17 087


16 971


Goodwill théorique et immobilisations incorporelles théoriques moyens liés aux participations
dans Schwab et TD Ameritrade

6 903


4 826


4 089


Autres immobilisations incorporelles acquises moyennes1

407


449


564


Passifs d'impôt différé connexes moyens

(173)


(237)


(261)


Capitaux propres corporels moyens attribuables aux actionnaires ordinaires

65 331


64 758


60 570


Résultat net attribuable aux actionnaires ordinaires - comme présenté

3 212


5 079


2 922


Amortissement des immobilisations incorporelles acquises, après impôt sur le résultat2

65


53


59


Résultat net attribuable aux actionnaires ordinaires après ajustement pour exclure







l'amortissement après impôt des immobilisations incorporelles acquises

3 277


5 132


2 981


Autres éléments à noter, après impôt sur le résultat2

38


(2 226)


24


Résultat net attribuable aux actionnaires ordinaires - rajusté

3 315

$

2 906

$

3 005

$

Rendement des capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires ordinaires

19,9

%

31,5

%

19,6

%

Rendement des capitaux propres corporels attribuables aux actionnaires ordinaires - rajusté

20,1


17,9


19,7


1

Excluent les immobilisations incorporelles liées aux logiciels et aux droits de gestion d'actifs.

2

Pour des explications sur les éléments à noter, se reporter au tableau «Mesures financières non conformes aux PCGR - Rapprochement du résultat net rajusté et du résultat net comme présenté» dans la section «Notre rendement» du présent document.

ACQUISITIONS EN COURS

Annonce de l'acquisition de la Société de financement direct d'équipement Wells Fargo au Canada
Le 14 janvier 2021, la Banque et Wells Fargo & Company («Wells Fargo») ont annoncé une entente définitive pour l'acquisition de la Société de financement direct d'équipement Wells Fargo au Canada par la Banque. La transaction devrait être conclue au cours du premier semestre de l'année civile 2021, sous réserve des approbations des organismes de réglementation et du respect des autres modalités de clôture habituelles. Les comptes de l'entreprise acquise seront consolidés à compter de la date de clôture de la transaction et inclus dans le secteur Services de détail au Canada.

RAPPORT DE GESTION DES SECTEURS D'ACTIVITÉ DE LA TD

Aux fins de la présentation de l'information de gestion, la Banque présente ses résultats en fonction de trois secteurs d'exploitation comme suit : Services de détail au Canada, lesquels comprennent les résultats des services bancaires personnels et commerciaux au Canada, et des activités de gestion de patrimoine et d'assurance au Canada; Services de détail aux États-Unis, lesquels comprennent les résultats des activités des services bancaires personnels et commerciaux aux États-Unis, des activités de gestion de patrimoine aux États-Unis et de la participation de la Banque dans Schwab; et Services bancaires de gros. Les autres activités de la Banque sont regroupées au sein du secteur Siège social.

Les résultats de chaque secteur reflètent les produits, les charges, les actifs et les passifs du secteur. Le cas échéant, la Banque mesure et évalue le rendement de chaque secteur d'après les résultats rajustés et le rendement des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires, et, pour ces secteurs, la Banque indique que la mesure est rajustée. Pour plus de renseignements, se reporter à la rubrique «Présentation de l'information financière de la Banque» du présent document, qui comprend les mesures prises par la Banque en réponse à la COVID-19, à la section «Aperçu des résultats financiers» du rapport de gestion de 2020 et à la note 29 intitulée «Informations sectorielles» des états financiers consolidés de la Banque pour l'exercice clos le 31 octobre 2020. Pour de l'information sur la mesure du rendement des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires de la Banque, laquelle est une mesure financière non conforme aux PCGR, se reporter à la section «Notre rendement» du présent document.

La provision pour pertes sur créances relatives aux actifs financiers productifs (étape 1 et étape 2) et dépréciés (étape 3), aux engagements de prêt et aux contrats de garantie financière est comptabilisée dans les secteurs respectifs.

Les produits d'intérêts nets au sein du secteur Services bancaires de gros sont présentés en équivalence fiscale, ce qui signifie que la valeur d'un produit non imposable ou exonéré d'impôt, comme les dividendes, est ajustée à la valeur équivalente avant impôt. L'équivalence fiscale permet à la Banque de mesurer les produits tirés de toutes les valeurs mobilières et de tous les prêts de manière uniforme. Elle procure en outre des éléments de comparaison plus significatifs des produits d'intérêts nets avec ceux d'institutions semblables. La hausse en équivalence fiscale des produits d'intérêts nets et de la charge d'impôt sur le résultat présenté du secteur Services bancaires de gros est reprise dans le secteur Siège social. Le rajustement de l'équivalence fiscale pour le trimestre s'est établi à 42 millions de dollars, par rapport à 44 millions de dollars pour le trimestre précédent et à 38 millions de dollars pour le premier trimestre de l'exercice précédent.

La quote-part du résultat net de la participation dans Schwab est comptabilisée dans le secteur Services de détail aux États-Unis. Les montants pour l'amortissement des immobilisations incorporelles ainsi que les charges d'acquisition et d'intégration liées à la transaction avec Schwab sont comptabilisés dans le secteur Siège social.








TABLEAU 7 : SERVICES DE DÉTAIL AU CANADA







(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)

Trois mois clos les



31 janvier
2021


31 octobre
2020


31 janvier
2020


Produits d'intérêts nets

2 978

$

2 982

$

3 167

$

Produits autres que d'intérêts

3 367


3 047


3 088


Total des produits

6 345


6 029


6 255


Provision (reprise de provision) pour pertes sur créances - actifs dépréciés

167


199


320


Provision (reprise de provision) pour pertes sur créances - actifs productifs

(25)


52


71


Total de la provision (reprise de provision) pour pertes sur créances

142


251


391


Indemnisations d'assurance et charges connexes

780


630


780


Charges autres que d'intérêts - comme présentées

2 654


2 684


2 636


Charges autres que d'intérêts - rajustées1

2 654


2 659


2 612


Charge (recouvrement) d'impôt sur le résultat - comme présenté

732


662


659


Charge (recouvrement) d'impôt sur le résultat - rajusté1

732


663


659


Résultat net - comme présenté

2 037


1 802


1 789


Résultat net - rajusté1

2 037

$

1 826

$

1 813

$








Principaux volumes et ratios







Rendement des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires - comme présenté2

46,0

%

40,5

%

37,1

%

Rendement des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires - rajusté1, 2

46,0


41,0


37,6


Marge d'intérêts nette (y compris sur les actifs titrisés)

2,65


2,71


2,94


Ratio d'efficience - comme présenté

41,8


44,5


42,1


Ratio d'efficience - rajusté1

41,8


44,1


41,8


Actifs administrés (en milliards de dollars canadiens)

484

$

433

$

439

$

Actifs gérés (en milliards de dollars canadiens)

380


358


365


Nombre de succursales de détail au Canada

1 087


1 085


1 088


Nombre moyen d'équivalents temps plein

40 714


40 725


41 394


1

Pour des explications sur les éléments à noter, se reporter au tableau «Mesures financières non conformes aux PCGR - Rapprochement du résultat net rajusté et du résultat net comme présenté» dans la section «Aperçu des résultats financiers» du présent document.

2

Le ratio de fonds propres de catégorie 1 sous forme d'actions ordinaires utilisé aux fins de la répartition du capital aux secteurs d'exploitation a été réduit à 9 % à compter du deuxième trimestre de 2020, comparativement à 10,5 % pour le premier trimestre de 2020.

Par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent - T1 2021 par rapport au T1 2020
Le résultat net comme présenté du secteur Services de détail au Canada pour le trimestre s'est établi à 2 037 millions de dollars, en hausse de 248 millions de dollars, ou 14 %, par rapport à celui du premier trimestre de l'exercice précédent, reflétant une baisse de la provision pour pertes sur créances et une hausse des produits. Sur une base rajustée, le résultat net a augmenté de 224 millions de dollars, ou 12 %. Le rendement annualisé des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires comme présenté et rajusté pour le trimestre a été de 46,0 %, contre respectivement 37,1 % et 37,6 % pour le premier trimestre de l'exercice précédent.

Les produits du secteur Services de détail au Canada proviennent des activités de services bancaires personnels et commerciaux et des activités de gestion de patrimoine et d'assurance. Les produits pour le trimestre se sont élevés à 6 345 millions de dollars, en hausse de 90 millions de dollars, ou 1 %, par rapport à ceux du premier trimestre de l'exercice précédent.

Les produits d'intérêts nets se sont établis à 2 978 millions de dollars, en baisse de 189 millions de dollars, ou 6 %, par rapport à ceux du premier trimestre de l'exercice précédent, reflétant la diminution des marges, partiellement compensée par la croissance des volumes. Le volume moyen des prêts a augmenté de 17 milliards de dollars, ou 4 %, reflétant une croissance de 4 % des prêts aux particuliers et de 3 % des prêts aux entreprises. Le volume moyen des dépôts a progressé de 73 milliards de dollars, ou 21 %, reflétant une croissance de 15 % des dépôts de particuliers, de 25 % des dépôts d'entreprises et de 44 % des dépôts dans les activités de gestion de patrimoine. La marge d'intérêts nette s'est établie à 2,65 %, une diminution de 29 points de base (pdb), découlant de la baisse des taux d'intérêt.

Les produits autres que d'intérêts se sont établis à 3 367 millions de dollars, une hausse de 279 millions de dollars, ou 9 %, du fait de l'accroissement des produits tirés des transactions et des comptes à honoraires dans les activités de gestion de patrimoine et d'une augmentation des produits d'assurance, le tout en partie contrebalancé par la baisse des produits d'honoraires dans les services bancaires.

Les actifs administrés s'élevaient à 484 milliards de dollars au 31 janvier 2021, en hausse de 45 milliards de dollars, ou 10 %, par rapport à ceux du premier trimestre de l'exercice précédent, ce qui reflète l'appréciation des marchés et la croissance des nouveaux actifs. Les actifs gérés s'établissaient à 380 milliards de dollars au 31 janvier 2021, en hausse de 15 milliards de dollars, ou 4 %, par rapport à ceux du premier trimestre de l'exercice précédent, du fait de l'appréciation des marchés.

La provision pour pertes sur créances s'est établie à 142 millions de dollars, en baisse de 249 millions de dollars, ou 64 %, par rapport à celle du premier trimestre de l'exercice précédent. La provision pour pertes sur créances relative aux actifs dépréciés s'est établie à 167 millions de dollars, soit une baisse de 153 millions de dollars, ou 48 %, principalement attribuable aux portefeuilles de prêts à la consommation, et reflète en grande partie l'incidence des programmes d'aide de la Banque et du gouvernement. La provision pour pertes sur créances relative aux actifs productifs a consisté en une reprise de provision de 25 millions de dollars, soit une baisse de 96 millions de dollars, reflétant une augmentation de la provision pour pertes sur créances relative aux actifs productifs à l'exercice précédent et la reprise de provisions au trimestre considéré, découlant en grande partie de l'amélioration des perspectives économiques. Le total de la provision pour pertes sur créances, exprimé en pourcentage annualisé du volume des prêts, s'est établi à 0,12 %, en baisse de 24 pdb par rapport à celui du premier trimestre de l'exercice précédent.

Les indemnisations d'assurance et charges connexes pour le trimestre se sont établies à 780 millions de dollars, demeurant stables par rapport à celles du premier trimestre de l'exercice précédent. La hausse des demandes d'indemnisation au cours de l'exercice considéré a été contrebalancée par l'évolution plus favorable des sinistres survenus au cours d'années antérieures et par la baisse du nombre d'événements météorologiques violents au cours du trimestre considéré, ainsi que par une diminution de la juste valeur des placements à l'appui des passifs liés aux assurances, ce qui a donné lieu à une diminution correspondante des produits autres que d'intérêts.

Les charges autres que d'intérêts comme présentées pour le trimestre se sont élevées à 2 654 millions de dollars, en hausse de 18 millions de dollars, ou 1 %, par rapport à celles du premier trimestre de l'exercice précédent, reflétant l'accroissement des charges liées au volume, en partie contrebalancé par les charges de l'exercice précédent liées à Greystone. Sur une base rajustée, les charges autres que d'intérêts ont augmenté de 42 millions de dollars, ou 2 %, par rapport à celles du premier trimestre de l'exercice précédent.

Le ratio d'efficience comme présenté et le ratio d'efficience rajusté pour le trimestre se sont établis à 41,8 %, contre respectivement 42,1 % et 41,8 % pour le premier trimestre de l'exercice précédent.

Par rapport au trimestre précédent - T1 2021 par rapport au T4 2020
Le résultat net comme présenté du secteur Services de détail au Canada pour le trimestre a augmenté de 235 millions de dollars, ou 13 %, par rapport à celui du trimestre précédent, reflétant une hausse des produits, une baisse de la provision pour pertes sur créances et une diminution des charges autres que d'intérêts, le tout en partie contrebalancé par l'augmentation des indemnisations d'assurance. Sur une base rajustée, le résultat net a augmenté de 211 millions de dollars, ou 12 %. Le rendement annualisé des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires comme présenté et rajusté pour le trimestre a été de 46,0 %, contre respectivement 40,5 % et 41,0 % pour le trimestre précédent.

Les produits ont augmenté de 316 millions de dollars, ou 5 %, en regard de ceux du trimestre précédent. Les produits d'intérêts nets ont été relativement stables, la croissance des volumes ayant été en grande partie contrebalancée par la diminution des marges sur les dépôts. Le volume moyen des prêts a augmenté de 7 milliards de dollars, ou 2 %, témoignant de la croissance des prêts aux particuliers. Le volume moyen des dépôts a progressé de 15 milliards de dollars, ou 4 %, reflétant la croissance de 3 % des dépôts de particuliers, de 5 % des dépôts d'entreprises et de 7 % des dépôts dans les activités de gestion de patrimoine. La marge d'intérêts nette s'est établie à 2,65 %, une diminution de 6 pdb découlant des changements dans la composition des actifs et de l'incidence continue de la faiblesse des taux d'intérêt.

Les produits autres que d'intérêts ont augmenté de 320 millions de dollars, ou 11 %, du fait de l'augmentation des produits tirés des transactions et des comptes à honoraires dans les activités de gestion de patrimoine, de la hausse des produits d'assurance et de la hausse des produits tirés des comptes à honoraires dans les activités bancaires.

Les actifs administrés ont augmenté de 51 milliards de dollars, ou 12 %, et les actifs gérés ont augmenté de 22 milliards de dollars, ou 6 %, par rapport à ceux du trimestre précédent, ce qui reflète l'appréciation des marchés et la croissance des nouveaux actifs.

La provision pour pertes sur créances a diminué de 109 millions de dollars, ou 43 %, par rapport à celle du trimestre précédent. La provision pour pertes sur créances relative aux actifs dépréciés a diminué de 32 millions de dollars, ou 16 %, en raison surtout des portefeuilles de prêts commerciaux. La provision pour pertes sur créances relative aux actifs productifs a consisté en une reprise de provision de 25 millions de dollars, soit une baisse de 77 millions de dollars, reflétant principalement une augmentation de la provision pour pertes sur créances relative aux actifs productifs dans le portefeuille de prêts commerciaux au trimestre précédent et la reprise de provisions au trimestre considéré, découlant en grande partie de l'amélioration des perspectives économiques. Le total de la provision pour pertes sur créances, exprimé en pourcentage annualisé du volume des prêts, a été de 0,12 %, en baisse de 10 pdb.

Les indemnisations d'assurance et charges connexes pour le trimestre ont augmenté de 150 millions de dollars, ou 24 %, par rapport à celles du trimestre précédent, ce qui reflète l'évolution moins favorable des sinistres survenus au cours d'années antérieures, une hausse des demandes d'indemnisation au cours de l'exercice considéré et une augmentation de la juste valeur des placements à l'appui des passifs liés aux assurances, ce qui a donné lieu à une augmentation correspondante des produits autres que d'intérêts.

Les charges autres que d'intérêts comme présentées ont diminué de 30 millions de dollars, ou 1 %, par rapport à celles du trimestre précédent, reflétant les charges liées à Greystone au trimestre précédent. Sur une base rajustée, les charges autres que d'intérêts sont demeurées relativement stables par rapport à celles du trimestre précédent.

Le ratio d'efficience comme présenté et le ratio d'efficience rajusté se sont établis à 41,8 %, contre respectivement 44,5 % et 44,1 % pour le trimestre précédent.



TABLEAU 8 : SERVICES DE DÉTAIL AUX ÉTATS-UNIS


(en millions de dollars, sauf indication contraire)

Trois mois clos les


Dollars canadiens

31 janvier
2021


31 octobre
2020


31 janvier
2020


Produits d'intérêts nets

2 031

$

2 071

$

2 196

$

Produits autres que d'intérêts

653


646


706


Total des produits

2 684


2 717


2 902


Provision (reprise de provision) pour pertes sur créances - actifs dépréciés

190


147


273


Provision (reprise de provision) pour pertes sur créances - actifs productifs

(55)


425


46


Total de la provision (reprise de provision) pour pertes sur créances

135


572


319


Charges autres que d'intérêts

1 688


1 660


1 593


Charge (recouvrement) d'impôt sur le résultat

70


(47)


45


Résultat net des Services bancaires de détail aux États-Unis

791


532


945


Quote-part du résultat net de la participation dans Schwab et TD Ameritrade1, 2

209


339


201


Résultat net

1 000

$

871

$

1 146

$








Dollars américains







Produits d'intérêts nets

1 579

$

1 566

$

1 668

$

Produits autres que d'intérêts

507


488


536


Total des produits

2 086


2 054


2 204


Provision (reprise de provision) pour pertes sur créances - actifs dépréciés

147


111


208


Provision (reprise de provision) pour pertes sur créances - actifs productifs

(44)


322


35


Total de la provision (reprise de provision) pour pertes sur créances

103


433


243


Charges autres que d'intérêts

1 313


1 254


1 210


Charge (recouvrement) d'impôt sur le résultat

55


(36)


34


Résultat net des Services bancaires de détail aux États-Unis

615


403


717


Quote-part du résultat net de la participation dans Schwab et TD Ameritrade1, 2

161


255


152


Résultat net

776

$

658

$

869

$

Principaux volumes et ratios







Rendement des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires3

9,8

%

9,0

%

11,1

%

Marge d'intérêts nette4

2,24


2,27


3,07


Ratio d'efficience

62,9


61,1


54,9


Actifs administrés (en milliards de dollars américains)

26

$

24

$

22

$

Actifs gérés (en milliards de dollars américains)

43


39


44


Nombre de succursales de détail aux États-Unis

1 223


1 223


1 220


Nombre moyen d'équivalents temps plein

26 333


26 460


26 261


1

La quote-part de la Banque du résultat de Schwab et TD Ameritrade est présentée avec un décalage d'un mois. Pour plus de renseignements, se reporter à la note 7 des états financiers consolidés intermédiaires.

2

Les montants après impôt pour l'amortissement des immobilisations incorporelles ainsi que les charges d'acquisition et d'intégration liées à la transaction avec Schwab sont comptabilisées dans le secteur Siège social.

3

Le ratio de fonds propres de catégorie 1 sous forme d'actions ordinaires utilisé aux fins de la répartition du capital aux secteurs d'exploitation a été réduit à 9 % à compter du deuxième trimestre de 2020, comparativement à 10,5 % pour le premier trimestre de 2020.

4

La marge d'intérêts nette exclut l'incidence liée aux conventions sur les comptes de passage et l'incidence des dépôts intersociétés et des sûretés sous forme de trésorerie. En outre, la valeur des produits d'intérêts exonérés d'impôt est rajustée à la valeur équivalente avant impôt.

Par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent - T1 2021 par rapport au T1 2020
Le résultat net du secteur Services de détail aux États-Unis s'est élevé à 1 000 millions de dollars (776 millions de dollars américains) pour le trimestre, en baisse de 146 millions de dollars (93 millions de dollars américains), ou 13 % (11 % en dollars américains), par rapport à celui du premier trimestre de l'exercice précédent. Le rendement annualisé des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires pour le trimestre a été de 9,8 %, contre 11,1 % pour le premier trimestre de l'exercice précédent.

Le résultat net du secteur Services de détail aux États-Unis tient compte de la contribution des Services bancaires de détail aux États-Unis et de la participation de la Banque dans Schwab. Le résultat net comme présenté des Services bancaires de détail aux États-Unis et la contribution de la participation de la Banque dans Schwab pour le trimestre ont été respectivement de 791 millions de dollars (615 millions de dollars américains) et 209 millions de dollars (161 millions de dollars américains).

La contribution de Schwab s'est élevée à 161 millions de dollars américains, une augmentation de 9 millions de dollars américains, ou 6 %, par rapport à celle de TD Ameritrade au premier trimestre de l'exercice précédent.

Le résultat net des Services bancaires de détail aux États-Unis s'est établi à 615 millions de dollars américains, en baisse de 102 millions de dollars américains, ou 14 %, reflétant surtout la baisse des produits et la hausse des dépenses, en partie contrebalancées par la baisse de la provision pour pertes sur créances.

Les produits des Services bancaires de détail aux États-Unis proviennent des services bancaires aux particuliers et aux entreprises de même que des activités de gestion de patrimoine. Les produits pour le trimestre ont été de 2 086 millions de dollars américains, en baisse de 118 millions de dollars américains, ou 5 %, par rapport à ceux du premier trimestre de l'exercice précédent. Les produits d'intérêts nets ont diminué de 89 millions de dollars américains, ou 5 %, la diminution des marges sur les dépôts ayant été en partie contrebalancée par la croissance des volumes de prêts et de dépôts ainsi que par des produits provenant des prêts accordés dans le cadre du PPP. La marge d'intérêts nette s'est établie à 2,24 %, une diminution de 83 pdb, reflétant la compression persistante des marges sur les dépôts et la composition du bilan. Les produits autres que d'intérêts ont diminué de 29 millions de dollars américains, ou 5 %, témoignant essentiellement de la diminution des frais de cartes de crédit et de dépôts attribuable à la hausse des soldes de dépôt et à la diminution des activités de la clientèle, en partie contrebalancée par une hausse des profits à la vente de prêts hypothécaires.

Le volume moyen des prêts a augmenté de 9 milliards de dollars américains, ou 5 %, en regard de celui du premier trimestre de l'exercice précédent. Les prêts aux particuliers et aux entreprises ont augmenté respectivement de 1 % et 9 %, l'augmentation des prêts aux entreprises reflétant les montages de prêts en vertu du PPP. Le volume moyen des dépôts a progressé de 88 milliards de dollars américains, ou 32 %, reflétant une hausse de 38 % des dépôts des comptes de passage, une augmentation de 37 % des dépôts d'entreprises et une hausse de 20 % des dépôts de particuliers.

Les actifs administrés s'élevaient à 26 milliards de dollars américains au 31 janvier 2021, en hausse de 4 milliards de dollars américains, ou 18 %, par rapport à ceux du premier trimestre de l'exercice précédent, ce qui reflète la croissance de l'actif net. Les actifs gérés s'élevaient à 43 milliards de dollars américains au 31 janvier 2021, en baisse de 1 milliard de dollars américains, ou 2 %, par rapport à ceux du premier trimestre de l'exercice précédent, témoignant des sorties nettes de trésorerie.

La provision pour pertes sur créances pour le trimestre a été de 103 millions de dollars américains, en baisse de 140 millions de dollars américains, par rapport à celle du premier trimestre de l'exercice précédent. La provision pour pertes sur créances relative aux actifs dépréciés s'est établie à 147 millions de dollars américains, soit une baisse de 61 millions de dollars américains, ou 29 %, principalement attribuable aux portefeuilles de prêts à la consommation, et reflète essentiellement l'incidence continue des programmes d'aide de la Banque et du gouvernement. La provision pour pertes sur créances relative aux actifs productifs a consisté en une reprise de provision de 44 millions de dollars américains, soit une baisse de 79 millions de dollars américains, reflétant une reprise de provisions dans les portefeuilles de prêts à la consommation au trimestre considéré découlant principalement de l'amélioration des perspectives économiques, contrebalancée en partie par une augmentation des provisions dans les portefeuilles de prêts commerciaux. Exprimée en pourcentage annualisé du volume des prêts, la provision pour pertes sur créances du secteur Services de détail aux États-Unis, qui comprend uniquement la partie contractuelle de la Banque des pertes sur créances du portefeuille de cartes stratégiques aux États-Unis, s'est élevée à 0,25 %, en baisse de 34 pdb par rapport à celle du premier trimestre de l'exercice précédent.

Les charges autres que d'intérêts pour le trimestre se sont établies à 1 313 millions de dollars américains, en hausse de 103 millions de dollars américains, ou 9 %, en regard de celles du premier trimestre de l'exercice précédent, témoignant essentiellement des coûts d'optimisation des succursales de 76 millions de dollars américains et des charges additionnelles pour aider les clients et les employés durant la pandémie de COVID-19, le tout en partie contrebalancé par des gains de productivité.

La charge d'impôt sur le résultat s'est établie à 55 millions de dollars américains, une hausse de 21 millions de dollars américains, ou 62 %, par rapport à celle du premier trimestre de l'exercice précédent, reflétant principalement des changements apportés au passif estimatif au titre de positions fiscales incertaines à l'exercice précédent, contrebalancés en partie par une baisse du résultat avant impôt.

Le ratio d'efficience pour le trimestre s'est établi à 62,9 %, contre 54,9 % pour le premier trimestre de l'exercice précédent.

Par rapport au trimestre précédent - T1 2021 par rapport au T4 2020
Le résultat net du secteur Services de détail aux États-Unis de 1 000 millions de dollars (776 millions de dollars américains) a augmenté de 129 millions de dollars (118 millions de dollars américains), ou 15 % (18 % en dollars américains), par rapport à celui du trimestre précédent. Le rendement annualisé des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires pour le trimestre a été de 9,8 %, contre 9,0 % pour le trimestre précédent.

La contribution de Schwab s'est élevée à 161 millions de dollars américains, une diminution de 94 millions de dollars américains, ou 37 %, par rapport à celle de TD Ameritrade au trimestre précédent.

Le résultat net des Services bancaires de détail aux États-Unis de 615 millions de dollars américains a augmenté de 212 millions de dollars américains, ou 53 %, par rapport à celui du trimestre précédent, témoignant d'une baisse de la provision pour pertes sur créances et d'une hausse des produits, le tout contrebalancé en partie par une hausse des charges.

Les produits pour le trimestre se sont accrus de 32 millions de dollars américains, ou 2 %, par rapport à ceux du trimestre précédent. Les produits d'intérêts nets ont augmenté de 13 millions de dollars américains, ou 1 %, reflétant l'amortissement accéléré des frais découlant de l'exonération de prêts accordés dans le cadre du PPP. La marge d'intérêts nette s'est établie à 2,24 %, une diminution de 3 pdb. Les produits autres que d'intérêts ont augmenté de 19 millions de dollars américains, ou 4 %, reflétant essentiellement l'augmentation des frais de cartes de crédit et de dépôts.

Le volume moyen des prêts a diminué de 2 milliards de dollars américains, ou 1 %, en regard de celui du trimestre précédent, reflétant une baisse de 3 % des prêts aux entreprises en raison des remboursements sur les prêts commerciaux, en partie contrebalancée par un accroissement de 1 % des prêts aux particuliers. Le volume moyen des dépôts a progressé de 15 milliards de dollars américains, ou 4 %, reflétant une hausse de 4 % des dépôts de particuliers, une augmentation de 6 % des dépôts des comptes de passage et une hausse de 1 % des dépôts d'entreprises.

Les actifs administrés s'élevaient à 26 milliards de dollars américains au 31 janvier 2021, en hausse de 2 milliards de dollars américains, ou 8 %, par rapport à ceux du trimestre précédent. Les actifs gérés s'élevaient à 43 milliards de dollars américains au 31 janvier 2021, en hausse de 4 milliards de dollars américains, ou 10 %, témoignant de l'appréciation des marchés.

La provision pour pertes sur créances pour le trimestre a diminué de 330 millions de dollars américains par rapport à celle du trimestre précédent. La provision pour pertes sur créances relative aux actifs dépréciés a augmenté de 36 millions de dollars américains, attribuable surtout aux portefeuilles de prêts à la consommation. La provision pour pertes sur créances relative aux actifs productifs a diminué de 366 millions de dollars américains, reflétant une augmentation moins importante de la provision pour pertes sur créances relative aux actifs productifs dans les portefeuilles de prêts commerciaux et une reprise de provisions dans les portefeuilles de prêts à la consommation au trimestre considéré découlant principalement de l'amélioration des perspectives économiques. Exprimée en pourcentage annualisé du volume des prêts, la provision pour pertes sur créances du secteur Services de détail aux États-Unis, qui comprend uniquement la partie contractuelle de la Banque des pertes sur créances du portefeuille de cartes stratégiques aux États-Unis, s'est élevée à 0,25 %, en baisse de 76 pdb.

Les charges autres que d'intérêts pour le trimestre se sont établies à 1 313 millions de dollars américains, en hausse de 59 millions de dollars américains, ou 5 %, reflétant des coûts d'optimisation des succursales de 76 millions de dollars américains, en partie contrebalancés par le calendrier de certaines dépenses entre les trimestres.

La charge d'impôt sur le résultat s'est établie à 55 millions de dollars américains, contre un recouvrement d'impôt sur le résultat de 36 millions de dollars américains pour le trimestre précédent, soit une hausse de 91 millions de dollars américains, témoignant essentiellement de l'augmentation du résultat avant impôt.

Le ratio d'efficience pour le trimestre a été de 62,9 %, contre 61,1 % pour le trimestre précédent.








TABLEAU 9 : SERVICES BANCAIRES DE GROS







(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)

Trois mois clos les


31 janvier
2021


31 octobre
2020


31 janvier
2020


Produits d'intérêts nets (équivalence fiscale)

661

$

609

$

357

$

Produits autres que d'intérêts

649


645


689


Total des produits

1 310


1 254


1 046


Provision (reprise de provision) pour pertes sur créances - actifs dépréciés

10


(19)


52


Provision (reprise de provision) pour pertes sur créances - actifs productifs

10


13


(35)


Total de la provision (reprise de provision) pour pertes sur créances

20


(6)


17


Charges autres que d'intérêts

711


581


652


Charge (recouvrement) d'impôt sur le résultat (équivalence fiscale)

142


193


96


Résultat net

437

$

486

$

281

$

Principaux volumes et ratios







Produits liés aux activités de négociation (équivalence fiscale)

744

$

761

$

612

$

Moyenne brute du portefeuille de prêts (en milliards de dollars canadiens)1

58,7


61,0


55,1


Rendement des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires2

21,3

%

23,0

%

14,0

%

Ratio d'efficience

54,3


46,3


62,3


Nombre moyen d'équivalents temps plein

4 678


4 659


4 517


1

Comprend les prêts bruts et les acceptations bancaires liés au secteur Services bancaires de gros, compte non tenu des lettres de crédit, des garanties sous forme de trésorerie, des swaps sur défaillance de crédit et de la provision pour pertes sur créances.

2

Le ratio de fonds propres de catégorie 1 sous forme d'actions ordinaires utilisé aux fins de la répartition du capital aux secteurs d'exploitation a été réduit à 9 % à compter du deuxième trimestre de 2020, comparativement à 10,5 % pour le premier trimestre de 2020.

Par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent - T1 2021 par rapport au T1 2020
Le résultat net du secteur Services bancaires de gros pour le trimestre a été de 437 millions de dollars, une hausse de 156 millions de dollars, ou 56 %, par rapport à celui du premier trimestre de l'exercice précédent, reflétant une hausse des produits, en partie contrebalancée par l'augmentation des charges autres que d'intérêts.

Les produits du secteur Services bancaires de gros sont principalement tirés des services bancaires de marchés financiers, de financement de grandes entreprises et de placements offerts aux grandes entreprises, aux gouvernements et aux clients institutionnels. Le secteur Services bancaires de gros génère des produits tirés des prêts aux grandes entreprises, des services-conseils, et des services de prise ferme, de vente, de négociation et de recherche, de titrisation, de financement commercial, de gestion des liquidités, de courtage de premier rang et d'exécution. Les produits du trimestre se sont établis à 1 310 millions de dollars, une hausse de 264 millions de dollars, ou 25 %, en regard de ceux du premier trimestre de l'exercice précédent, témoignant d'une augmentation des produits liés aux activités de négociation de même que d'une hausse des frais liés au crédit, des honoraires de prise ferme et des honoraires de services-conseils.

La provision pour pertes sur créances pour le trimestre a été de 20 millions de dollars, en regard de 17 millions de dollars au premier trimestre de l'exercice précédent. La provision pour pertes sur créances relative aux actifs dépréciés a été de 10 millions de dollars, une baisse de 42 millions de dollars, reflétant principalement la migration du crédit à l'exercice précédent. La provision pour pertes sur créances relative aux actifs productifs a été de 10 millions de dollars, une hausse de 45 millions de dollars, témoignant essentiellement de la migration du crédit, de prêts productifs à prêts douteux, à l'exercice précédent.

Les charges autres que d'intérêts ont été de 711 millions de dollars, une hausse de 59 millions de dollars, ou 9 %, par rapport à celles du premier trimestre de l'exercice précédent, reflétant principalement l'augmentation de la rémunération variable, en partie contrebalancée par la diminution des charges liées au volume.

Par rapport au trimestre précédent - T1 2021 par rapport au T4 2020
Le résultat net du secteur Services bancaires de gros a été de 437 millions de dollars pour le trimestre, une diminution de 49 millions de dollars, ou 10 %, par rapport à celui du trimestre précédent, reflétant une hausse des charges autres que d'intérêts et une augmentation de la provision pour pertes sur créances, en partie contrebalancées par une augmentation des produits.

Les produits pour le trimestre ont augmenté de 56 millions de dollars, ou 4 %, reflétant une hausse des honoraires de services-conseils, des honoraires de prise ferme de titres de capitaux propres et des frais liés au crédit.

La provision pour pertes sur créances pour le trimestre a augmenté de 26 millions de dollars. La provision pour pertes sur créances relative aux actifs dépréciés a été de 10 millions de dollars, une hausse de 29 millions de dollars, témoignant principalement des recouvrements au trimestre précédent. La provision pour pertes sur créances relative aux actifs productifs a été de 10 millions de dollars, une baisse de 3 millions de dollars.

Les charges autres que d'intérêts pour le trimestre ont augmenté de 130 millions de dollars, ou 22 %, du fait de l'augmentation de la rémunération variable, en partie contrebalancée par une provision pour litiges au trimestre précédent.








TABLEAU 10 : SIÈGE SOCIAL







(en millions de dollars canadiens)



Trois mois clos les



31 janvier
2021


31 octobre
2020


31 janvier
2020


Résultat net - comme présenté

(197)

$

1 984

$

(227)

$

Rajustements pour les éléments à noter1







Amortissement des immobilisations incorporelles avant impôt sur le résultat

74


61


70


Charges d'acquisition et d'intégration liées à la transaction avec Schwab

38


-


-


Profit net à la vente de la participation dans TD Ameritrade

-


(1 421)


-


Moins : incidence de l'impôt sur le résultat

9


837


11


Résultat net - rajusté

(94)

$

(213)

$

(168)

$








Ventilation des éléments inclus dans le résultat net - rajusté







Charges nettes du Siège social

(182)

$

(302)

$

(179)

$

Autres

88


89


11


Résultat net - rajusté

(94)

$

(213)

$

(168)

$








Principaux volumes







Nombre moyen d'équivalents temps plein

17 720


17 849


17 458


1

Pour des explications sur les éléments à noter, se reporter au tableau «Mesures financières non conformes aux PCGR - Rapprochement du résultat net rajusté et du résultat net comme présenté» dans la section «Aperçu des résultats financiers» du présent document.

Par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent - T1 2021 par rapport au T1 2020
La perte nette comme présentée du secteur Siège social pour le trimestre s'est établie à 197 millions de dollars, en comparaison d'une perte nette comme présentée de 227 millions de dollars pour le premier trimestre de l'exercice précédent. La diminution par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent reflète la hausse de l'apport d'autres éléments, en partie contrebalancée par les charges d'acquisition et d'intégration liées à la transaction avec Schwab. La hausse des autres éléments s'explique essentiellement par une hausse des produits tirés des activités de gestion de la trésorerie et du bilan au cours du trimestre considéré et un rajustement défavorable relatif à la comptabilité de couverture au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Les charges nettes du Siège social ont augmenté de 3 millions de dollars en regard de celles du trimestre correspondant de l'exercice précédent. La perte nette rajustée pour le trimestre s'est élevée à 94 millions de dollars, comparativement à une perte nette rajustée de 168 millions de dollars pour le premier trimestre de l'exercice précédent.

Par rapport au trimestre précédent - T1 2021 par rapport au T4 2020
La perte nette comme présentée du secteur Siège social pour le trimestre s'est établie à 197 millions de dollars, en comparaison d'un résultat net comme présenté de 1 984 millions de dollars pour le trimestre précédent. La diminution par rapport au trimestre précédent est attribuable principalement à un profit net de 1 421 millions de dollars (2 250 millions de dollars après impôt) à la vente de la participation de la Banque dans TD Ameritrade au trimestre précédent et aux coûts liés à la transaction avec Schwab au trimestre considéré, le tout en partie contrebalancé par une baisse des charges nettes du Siège social. La baisse des charges nettes du Siège social reflète essentiellement l'incidence des coûts d'optimisation des biens immobiliers du Siège social de 163 millions de dollars (121 millions de dollars après impôt) au trimestre précédent. La perte nette rajustée pour le trimestre s'est élevée à 94 millions de dollars, comparativement à une perte nette rajustée de 213 millions de dollars pour le trimestre précédent.

RENSEIGNEMENTS À L'INTENTION DES ACTIONNAIRES ET DES INVESTISSEURS

Service des relations avec les actionnaires

Si vous :

et que votre demande de renseignements porte sur ce qui suit :

Veuillez communiquer avec les personnes suivantes :

êtes un actionnaire inscrit (votre nom figure sur votre certificat d'actions de la TD)

un dividende non reçu, un certificat d'actions perdu, une question de succession, un changement d'adresse au registre des actionnaires, un changement de compte bancaire pour le dépôt des dividendes, le plan de réinvestissement des dividendes, l'élimination des envois en double aux actionnaires ou l'arrêt (ou la reprise) des envois de rapports annuels et trimestriels

Agent des transferts :

La Société de fiducie AST (Canada)
C. P. 700, succursale B

Montréal (Québec) H3B 3K3

1-800-387-0825 (Canada et É.-U. seulement)

ou 416-682-3860

Téléc. : 1-888-249-6189

inquiries@astfinancial.com ou
www.astfinancial.com/ca-fr

détenez vos actions de la TD par l'intermédiaire du système d'inscription direct aux États-Unis

un dividende non reçu, un certificat d'actions perdu, une question de succession, un changement d'adresse au registre des actionnaires, l'élimination des envois en double aux actionnaires ou l'arrêt (ou la reprise) des envois de rapports annuels et trimestriels

Coagent des transferts et agent comptable des registres :

Computershare Trust Company, N.A.
P.O. Box 505000

Louisville, KY 40233, ou

Computershare Trust Company, N.A.

462 South 4th Street, Suite 1600

Louisville, KY 40202

1-866-233-4836

Service ATS (pour malentendants) : 1-800-231-5469

Actionnaires à l'extérieur des États-Unis : 201-680-6578

Service ATS pour actionnaires à l'extérieur des États-Unis : 201-680-6610
www.computershare.com/investor

détenez en propriété véritable des actions de la TD qui sont immatriculées au nom d'un intermédiaire, comme une banque, une société de fiducie, un courtier en valeurs mobilières ou une autre personne désignée

vos actions de la TD, notamment des questions au sujet du plan de réinvestissement des dividendes et de l'envoi de documents aux actionnaires

Votre intermédiaire

Pour toute autre question, les actionnaires peuvent communiquer avec le Service des relations avec les actionnaires de la TD par téléphone au 416-944-6367 ou au 1-866-756-8936, ou par courriel à l'adresse tdshinfo@td.com. Veuillez prendre note qu'en nous faisant parvenir un courriel ou en nous laissant un message vocal, vous consentez à ce que nous transmettions votre demande aux personnes aptes à vous répondre.

Accès aux documents sur les résultats trimestriels
Les investisseurs, médias et autres personnes intéressées aux résultats du premier trimestre peuvent accéder au présent communiqué de presse, aux diapos sur les résultats, à l'information financière supplémentaire ainsi qu'au rapport aux actionnaires, en consultant la section Relation avec les investisseurs sur le site Web de la TD à l'adresse : www.td.com/francais/investisseurs.

Conférence téléphonique sur les résultats trimestriels
Le Groupe Banque TD donnera une conférence téléphonique sur les résultats, à Toronto (Ontario), le 25 février 2021. La conférence sera diffusée en webémission audio en direct sur le site Web de la TD à 13 h 30 HE. Au cours de la conférence téléphonique, des dirigeants de la TD présenteront les résultats financiers de la Banque pour le premier trimestre et tiendront des discussions portant sur les informations présentées. Une période de questions destinée aux analystes suivra. Il sera possible de consulter les documents accompagnant les exposés qui auront lieu pendant la conférence sur le site Web de la TD à l'adresse http://www.td.com/francais/investisseurs, le 25 février 2021, vers 13 h 30 HE. Une ligne téléphonique pour écoute seulement est ouverte au 416-641-6150 ou au 1-866-696-5894 (sans frais). Le code d'accès est le 2727354#.

La version archivée de la webémission audio et des documents des exposés pourra être consultée à l'adresse http://www.td.com/francais/investisseurs. Il sera également possible d'écouter la conférence à partir de 17 h 00 HE, le 25 février 2021, jusqu'à 23 h 59 HE, le 12 mars 2021, en composant le 905-694-9451 ou le 1-800-408-3053 (sans frais). Le code d'accès est le 7300743#.

Assemblée annuelle
Le jeudi 1er avril 2021

À propos du Groupe Banque TD
La Banque Toronto-Dominion et ses filiales sont désignées collectivement par l'appellation Groupe Banque TD (la «TD» ou la «Banque»). La TD est la cinquième banque en importance en Amérique du Nord en fonction de son actif et elle offre ses services à plus de 26 millions de clients. Ces services sont regroupés dans trois principaux secteurs qui exercent leurs activités dans plusieurs centres financiers dans le monde : Services de détail au Canada, y compris TD Canada Trust, Financement auto TD au Canada, Gestion de patrimoine TD au Canada, Placements directs TD et TD Assurance; Services de détail aux États-Unis, y compris TD Bank, America's Most Convenient BankMD, Financement auto TD aux États-Unis, Gestion de patrimoine TD aux États-Unis et une participation dans The Charles Schwab Corporation; et Services bancaires de gros, y compris Valeurs Mobilières TD. En outre, la TD figure parmi les principales sociétés de services financiers en ligne du monde, avec plus de 14 millions de clients actifs du service en ligne et du service mobile. Au 31 janvier 2021, l'actif de la TD totalisait 1,7 billion de dollars canadiens. La Banque Toronto-Dominion est inscrite à la Bourse de Toronto et à la Bourse de New York sous le symbole «TD».

SOURCE TD Bank Group