Skip to main content
WFH Tax Header1 01
• 12 mars 2021

Il semble bien que la pandémie de COVID-19 ait eu des répercussions sur pratiquement tous les aspects de nos vies, même nos impôts.

À la suite de la déclaration de la pandémie en mars 2020, près de 40 % des Canadiens travaillaient de la maison, et bon nombre d’entre eux pour la première fois.

Si vous faites partie des nombreux Canadiens qui, du jour au lendemain, ont commencé à travailler dans leur sous-sol ou à la table de la cuisine à la suite de la pandémie, vous pourriez avoir droit à une déduction fiscale cette année. Pour simplifier la réclamation des frais de bureau à domicile pour l’année d’imposition 2020, l’Agence du revenu du Canada (ARC) a adopté un nouveau processus, selon le site Web du gouvernement du Canada.

Tannis Dawson, vice-présidente, Planification pour les clients à valeur nette élevée à Gestion de patrimoine TD explique en quoi consiste ce nouveau processus.

Lire la suite: À quoi vous attendre en matière d’impôt si vous avez retiré des fonds de votre REER

Nouvelle façon de demander la déduction des frais de bureau à domicile

« Si, à la suite de la pandémie de COVID-19, vous avez travaillé de la maison en 2020, le gouvernement a mis au point un nouveau formulaire conçu expressément pour les Canadiens qui ont dû transformer une partie de leur domicile en espace de travail », précise Tannis Dawson.

Le nouveau formulaire T777S – État des dépenses d’emploi liées au travail à domicile en raison de la COVID-19 est utilisé pour déduire les dépenses qui n’ont pas été remboursées par votre employeur.

Qui est admissible et quelles dépenses peut-on déduire?

« Si, au cours de l’année 2020, vous avez travaillé de la maison plus de 50 % du temps pendant une période d’au moins quatre semaines consécutives, vous pouvez demander une déduction jusqu’à concurrence de 400 $. Il s’agit d’une déduction et non d’une prestation. La déduction réduit l’ensemble de vos revenus imposables pour l’année », ajoute Tannis Dawson.

La déduction des dépenses au moyen de ce formulaire est simple – un taux fixe de 2 $ par jour pour chaque jour où vous avez travaillé de la maison en 2020. Le formulaire peut être utilisé par les travailleurs à temps plein et à temps partiel pour demander la déduction des frais de bureau à domicile.

Chaque membre de votre ménage qui travaille de la maison en raison de la COVID-19 et qui est admissible peut se prévaloir de cette déduction sans avoir à fournir de reçus.

Vous avez beaucoup de dépenses? Il existe une autre méthode

Les Canadiens qui ont travaillé de la maison en raison de la COVID-19 pendant plus de la moitié de l’année 2020 ou ceux dont les dépenses d’emploi sont plus importantes peuvent choisir l’autre option offerte par l’ARC, qui nécessite des renseignements plus détaillés sur vos déductions et vos dépenses.

« Si vos dépenses de travail à domicile sont importantes ou si vous avez travaillé à domicile pendant plus de 200 jours en 2020, vous pouvez également remplir le formulaire détaillé T2200 – Déclaration des conditions de travail. Une partie du formulaire doit être remplie et signée par votre employeur », souligne Tannis Dawson.

Lire la suite: Incidence possible des prestations liées à la COVID-19 sur vos impôts

En utilisant la méthode détaillée, les Canadiens peuvent déduire des dépenses admissibles comme le loyer, l’électricité, les services publics, les frais d’accès Internet, les frais d’un forfait de téléphonie cellulaire de base et les fournitures de bureau.

Les dépenses non admissibles incluent les paiements hypothécaires, les appareils électroniques (p. ex., ordinateurs portables, haut-parleurs intelligents, téléphones cellulaires) et les accessoires informatiques (p. ex., souris d’ordinateur, écran d’ordinateur, casque d’écoute, caméra Web). Pour une liste complète des dépenses admissibles et non admissibles, visitez le site Web de l’ARC.

« Toute personne qui a travaillé de la maison pendant plus de 200 jours souhaitera peut-être utiliser la méthode détaillée », indique Tannis Dawson.

Voici un exemple qui peut vous aider à déterminer quelle est l’option qui vous convient le mieux.

Si la taille de votre espace de bureau à la maison représente au moins 10 % de la superficie de votre domicile, si votre loyer est de 2 000 $ par mois et si vous travaillez de la maison en raison de la COVID-19 depuis mars 2020, vos dépenses admissibles dépasseront probablement la déduction fixe de 400 $ accordée.

« Toute personne qui était locataire et a travaillé du domicile en raison de la COVID-19 ou selon un scénario semblable devrait assurément utiliser la méthode détaillée », ajoute Tannis Dawson.

Des questions?

Pour de plus amples renseignements sur la production des déclarations de revenus, visitez le site Web de l’ARC ou parlez à un conseiller fiscal.

Vous voulez communiquer avec un conseiller de Gestion de patrimoine TD pour savoir comment mettre en place des stratégies avantageuses sur le plan fiscal? Visitez le site Web de Gestion de patrimoine TD.

Vous voulez en savoir plus sur Votre argent?
Ce qu’il faut savoir pour acheter une propriété maintenant selon Todd Talbot de l’émission Love It or List It Vancouver
À quoi vous attendre en matière d’impôt si vous avez retiré des fonds de votre REER
Incidence possible des prestations liées à la COVID-19 sur vos impôts