Skip to main content
Tax refund header
• 21 avr. 2022

Obtenir un remboursement d’impôt peut procurer la même sensation que de trouver beaucoup d’argent.

En réalité, ce n’est pas vraiment la même chose. Recevoir un remboursement d’impôt de l’Agence du revenu du Canada (ARC) signifie que vos retenues à la source étaient trop élevées tout au long de l’année.

Cependant, quand vous récupérez cet argent, vous pouvez l’utiliser pour atteindre vos objectifs financiers.

Si vous vous attendez à recevoir un remboursement, il se peut que vous songiez déjà à la façon dont vous allez le dépenser avant même qu’il ne soit dans votre compte de banque.

Vous pensez peut-être à l’utiliser pour vos vacances, pour une sortie ou pour un achat important pour votre résidence, ou vous vous demandez si vous devez l’épargner, l’investir ou l’utiliser pour rembourser vos dettes.

Selon le montant du remboursement, vous pourriez le répartir pour répondre à plusieurs objectifs.

Voici cinq façons d’utiliser votre remboursement d’impôt :

Rembourser des dettes à taux d’intérêt élevé

Si vous avez un solde impayé sur votre carte ou ligne de crédit, ou si vous avez des prêts étudiant ou automobile, utiliser cet argent pour rembourser le solde peut vous aider à vous libérer de vos dettes plus rapidement.

Pour commencer, l’Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) recommande d’établir l’ordre de priorité de vos dettes pour mettre en place une stratégie de remboursement.

L’une des méthodes est « l’avalanche de dettes », qui consiste à payer en premier les dettes à taux d’intérêt élevé comme les cartes de crédit et les prêts sur salaire. Vous ne devez pas pour autant ignorer vos autres dettes : vous devez quand même effectuer les paiements mensuels minimums pour toutes vos autres dettes, tout en payant vos dettes à taux d’intérêt élevé avec l’argent supplémentaire (comme votre remboursement d’impôt).

Même si votre remboursement d’impôt n’est pas suffisant pour rembourser l’intégralité de vos dettes, vous pouvez quand même réduire le montant dû et, par conséquent, le montant total d’intérêt versé tout au long du cycle de vie de la dette en question.

Faire un versement hypothécaire forfaitaire

Si votre contrat hypothécaire le permet, utiliser votre remboursement d’impôt pour effectuer un versement hypothécaire supplémentaire peut vous permettre de rembourser votre prêt hypothécaire plus rapidement. Effectuer des remboursements anticipés permet de réduire votre période d’amortissement et de payer moins d’intérêts pendant la durée du prêt hypothécaire.

Tout d’abord, il est important de vérifier si vous avez un prêt hypothécaire avec ou sans possibilité de remboursement anticipé. Par exemple, un prêt hypothécaire avec possibilité de remboursement anticipé permet aux propriétaires de rembourser tout montant de leur solde impayé sans s’inquiéter des frais de remboursement anticipé (des frais d’administration peuvent s’appliquer).

Quant aux prêts hypothécaires sans possibilité de remboursement anticipé, ils pourraient quand même vous donner la possibilité d’effectuer un versement forfaitaire maximum par année. À la TD, ce montant peut s’élever jusqu’à 15 % du montant du capital initial par année civile. Si vous souhaitez réaliser un remboursement anticipé de plus de 15 %, des frais de remboursement anticipé peuvent s’appliquer. Vous pouvez utiliser un outil comme le Calculateur de remboursement hypothécaire anticipé TD pour calculer les frais de remboursement anticipé afin de comprendre les coûts des remboursements anticipés.


Faire croître votre épargne

Que votre remboursement d’impôt soit de 100 $ ou de 1 000 $, utiliser cet argent pour ouvrir un compte d’épargne ou pour accroître vos économies actuelles peut vous donner une longueur d’avance vers l’atteinte de vos objectifs d’épargne. Peu importe vos objectifs : un remboursement d’impôt peut être utilisé pour des objectifs d’épargne à long terme, comme la retraite ou une mise de fonds pour l’achat d’une maison, ou pour des objectifs d’épargne à court terme, comme un mariage, une nouvelle voiture, un voyage ou des rénovations.

Si vous n’avez pas de fonds d’urgence, en créer un avec votre remboursement d’impôt est une idée qui mérite réflexion. Dans le cadre de votre budget, disposer d’un fonds d’urgence que vous pouvez utiliser en cas de dépenses imprévues constitue un pas dans la bonne direction si vous en avez les moyens. Vous pouvez commencer en versant aussi peu que 25 $ par mois. Vous n’avez pas idée à quel point ce montant régulier peut s’accumuler au fil du temps et à quel point disposer d’un fonds d’urgence peut contribuer à alléger le fardeau des dépenses imprévues.

Investir pour l’avenir

Si vous possédez déjà un fonds d’urgence et que vous êtes en bonne voie de rembourser vos dettes, il pourrait être temps d’envisager de cotiser à un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) ou un régime enregistré d’épargne-retraite (REER). Tous les intérêts versés et les sommes épargnées dans un CELI fructifient à l’abri de l’impôt. Selon les lois actuellement en vigueur, vous n’êtes pas imposé sur les retraits. Cotiser à un REER vous permet d’économiser pour votre retraite tout en réduisant votre revenu imposable. Les intérêts versés et les sommes épargnées fructifient à l’abri de l’impôt dans le compte. Les REER sont assujettis à d’autres règles quant au moment des retraits.

Tant les CELI que les REER peuvent détenir un grand nombre d’options de placement comme des CPG et des fonds communs de placement. Vous n’avez pas besoin de beaucoup d’argent pour ouvrir l’un de ces comptes : investir de petits montants réguliers de 50 $ ou de 100 $ chaque mois est un début.

Les outils numériques comme l’appli NégociTitres TD ont pour but d’aider les investisseurs à définir des objectifs financiers et à concevoir un plan pour les atteindre. L’appli NégociTitres TD offre 50 opérations sans commission par an aux utilisateurs ainsi que des ressources et des vidéos éducatives intégrées sans aucun montant minimum. Pour obtenir tous les renseignements sur l’appli NégociTitres TD, dont les restrictions applicables à l’offre, cliquez ici.

Le dépenser et l’investir dans votre bien-être

Si vos finances sont saines, il n’y a pas de mal à dépenser votre remboursement d’impôt pour vous faire plaisir, surtout après deux années stressantes à surmonter la pandémie de la COVID-19.

Vous pourriez vous inscrire à un module de formation, de certification ou de perfectionnement professionnel pour vous faire progresser dans votre carrière. Si votre santé et votre condition physique ont été reléguées au second rang pendant la pandémie, vous pourriez utiliser votre remboursement d’impôt pour payer un abonnement à un centre de conditionnement physique afin de retrouver la forme, acheter un outil de suivi pour établir et atteindre vos objectifs ou encore vous faire plaisir à l’épicerie. Si vous êtes resté chez vous pendant la pandémie, vous pourriez vous offrir une escapade de fin de semaine, un séjour d’une journée ou même une sortie et un repas uniques.

Quoi que vous décidiez, assurez-vous que la part consacrée à votre bien-être s’inscrit dans votre budget global et le montant que vous souhaitez allouer à vos objectifs financiers.

Vous voulez en savoir plus sur Votre argent?
Cinq conseils de voyage pour éviter quelques arnaques courantes
Tout savoir sur l’arnaque des grands-parents
Effets de la hausse des taux d’intérêt pour les personnes à la recherche d’une propriété

See you in a bit

You are now leaving our website and entering a third-party website over which we have no control.

Continue to site Return to TD Stories

Neither TD Bank US Holding Company, nor its subsidiaries or affiliates, is responsible for the content of the third-party sites hyperlinked from this page, nor do they guarantee or endorse the information, recommendations, products or services offered on third party sites.

Third-party sites may have different Privacy and Security policies than TD Bank US Holding Company. You should review the Privacy and Security policies of any third-party website before you provide personal or confidential information.