Skip to main content
Tax brackets header
• 9 août 2022

Quand il s’agit de planification financière, il ne suffit pas de savoir combien vous gagnez. Pour déterminer la portion de votre revenu que vous pouvez réellement épargner, dépenser et investir, vous devez au préalable avoir une bonne idée du montant que vous pourriez avoir à payer annuellement en impôt sur le revenu.

Si vous vivez et travaillez au Canada, vous devez remplir une déclaration de revenus des particuliers chaque année. Comprendre comment votre revenu est imposé est un aspect important de la planification financière. Au Canada, le gouvernement fédéral calcule le montant d’impôt que vous devez payer en fonction de votre revenu.

Pour calculer le montant approximatif que vous pourriez avoir à payer en impôt sur le revenu (sans tenir compte des crédits d’impôt ou des déductions qui s’appliquent à votre situation), prenez d’abord votre taux d’imposition moyen – qui correspond au montant total que vous avez payé en impôts provincial et fédéral pour l’année – divisé par votre revenu annuel pour cette même année.

Le fait qu’il n’y a pas un taux d’imposition unique applicable à l’ensemble de votre revenu peut toutefois entraîner de la confusion.

Au Canada, il existe ce qu’on appelle un système de taux d’imposition marginal, ce qui signifie que votre revenu est divisé en différents paliers (les tranches d’imposition). Un taux d’imposition différent est associé à chaque palier de votre revenu, et le taux d’imposition augmente à chaque palier de revenu supplémentaire qui excède la tranche précédente.

Il y a beaucoup de jargon et de chiffres associés aux impôts. Pour vous aider à mieux comprendre, vous trouverez ci-dessous un tableau présentant les tranches d’imposition au Canada et les taux d’imposition marginaux pour 2022.

Tranches d’imposition fédérales

Les Canadiens paient des impôts au fédéral et au provincial, et chaque gouvernement a établi ses propres tranches d’imposition et les taux d’imposition marginaux correspondants.

Commençons par les tranches d’imposition fédérales…

Les tranches d’imposition sont en fonction de votre revenu imposable, qui correspond grosso modo au montant que vous avez gagné durant l’année civile, moins les déductions, les crédits d’impôt et les autres exemptions auxquelles vous êtes admissibles.

Pour vous aider à comprendre les taux d’imposition marginaux, imaginez qu’un gâteau représente votre revenu imposable total. Imaginez maintenant que vous coupez ce gâteau en plusieurs tranches, la première correspondant au revenu que vous avez gagné jusqu’à concurrence de 50 197 $, soit la première tranche d’imposition. La deuxième tranche de gâteau correspond à tout montant excédentaire à 50 197 $ que vous avez gagné, mais ne dépassant pas 100 392 $, soit la deuxième tranche d’imposition.

Puis, imaginez que vous devez prendre une part de chaque tranche de gâteau que vous avez coupée (c’est-à-dire une partie de votre revenu gagné) et la verser au gouvernement fédéral à titre d’impôt sur le revenu. Pour la première tranche de gâteau, qui correspond à la première tranche d’imposition, vous devez remettre 15 % de cette tranche en impôt au gouvernement fédéral.

Mais, pour la deuxième tranche de gâteau, vous devez verser 20,5 % en impôt au gouvernement fédéral.

À mesure que votre revenu augmente et s’inscrit dans une nouvelle tranche d’imposition, le taux d’imposition applicable à cette nouvelle tranche s’accroît. Votre taux marginal d’imposition correspond au montant d’impôt que vous payez sur chaque dollar supplémentaire de revenu gagné par rapport à la tranche d’imposition précédente.

Une hausse de revenu qui donne lieu à un nouveau taux d’imposition marginal ne signifie pas que la totalité de votre revenu sera imposée à ce nouveau taux marginal. C’est une erreur courante de croire que si votre revenu imposable augmente, une tranche d’imposition marginale plus élevée s’appliquera alors à l’ensemble de votre revenu.

C’est faux.

Revenons à l’exemple du gâteau. Bon nombre de personnes croient qu’étant donné qu’il faut verser à l’État 20,5 % de la deuxième tranche de gâteau pour la tranche d’imposition comprise entre 50 197 $ à 100 392 $, il faut également appliquer le taux d’imposition marginal de 20,5 % à la première tranche de gâteau. Ce n’est toutefois pas le cas.

Pour la portion de votre revenu ne dépassant pas 50 197 $, vous devez seulement verser 15 % de ce montant en impôt au gouvernement fédéral.

En résumé : Votre revenu est divisé en tranches selon des montants établis par le gouvernement et chaque tranche est imposée en fonction de son propre taux d’imposition marginal. Si votre revenu augmente et s’inscrit dans une tranche d’imposition plus élevée, seule la portion de votre revenu qui se situe dans cette nouvelle tranche sera imposée au nouveau taux d’imposition marginal plus élevé.

Voici les tranches d’imposition fédérales sur le revenu et les taux d’imposition marginaux correspondant pour l’année d’imposition 2022, selon l’Agence du revenu du Canada. Les tranches d’imposition et les taux marginaux d’imposition sont rajustés chaque année par le gouvernement en fonction de l’inflation et d’autres facteurs.


Pour mieux comprendre l’application des taux d’imposition marginaux, imaginez que votre revenu imposable en 2022 est de 110 000 $. Cet exemple porte uniquement sur les tranches d’imposition visées et ne tient pas compte des autres crédits ou déductions qui pourraient s’appliquer, entre autres les cotisations à un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) ou les frais médicaux.

Pour la première tranche de revenu de 50 197 $, le taux d’imposition marginal de 15 % applicable correspondrait à un paiement d’impôt d’environ 7 530 $.

Pour la tranche suivante de 50 195 $ en revenu – soit la partie comprise entre 50 198 $ et 100 392 $ – le taux d’imposition marginal de 20,5 % applicable signifierait un paiement d’impôt d’environ 10 290 $.

Pour la dernière tranche de revenu de 9 607 $ – soit la partie comprise entre 100 393 $ et 110 00 $ – le taux d’imposition marginal de 26 % applicable signifierait un paiement d’impôt d’environ 2 498 $.

Cela signifie que si vous avez un revenu de 110 000 $, vous payez en fait de l’impôt dans trois tranches d’imposition différentes en fonction de trois taux d’imposition marginaux.

Par conséquent, dans cet exemple où le revenu gagné est de 110 000 $, le montant total d’impôt exigible (sans tenir compte des crédits ou des déductions susceptibles de s’appliquer) serait de 20 318 $ (7 530 $ + 10 290 $ + 2 498 $).

Beaucoup de gens ont l’idée préconçue que si une hausse de leur revenu les place dans une nouvelle tranche d’imposition (p. ex., une augmentation faisant en sorte que leur revenu passe de 95 000 $ à 110 000 $), la totalité de leur revenu sera imposé au taux d’imposition marginal le plus élevé – qui serait dans ce cas-ci de 26 %. Toutefois, en réalité, seul le revenu gagné au-delà de 100 393 $ serait imposé au taux d’imposition marginal supérieur de 26 %.

Pour revenir à l’exemple du revenu de 110 000 $, le taux d’imposition fédéral moyen applicable – encore une fois, sans tenir compte d’autres crédits ou des déductions susceptibles de s’appliquer, entre autres les cotisations à un REER ou les frais médicaux – serait d’environ 18,5 % (20 318 $ divisé par 110 000 $).


Tranches d’imposition provinciales et territoriales

En plus de l’impôt fédéral sur le revenu, les Canadiens paient un impôt provincial ou territorial en fonction de leur lieu de résidence au 31 décembre de l’année d’imposition (consultez le site Web de l’Agence du revenu du Canada). Les provinces et les territoires établissent leurs propres tranches d’imposition et les taux d’imposition marginaux correspondants.

Par exemple, voici les tranches d’imposition sur le revenu et les taux d’imposition marginaux de l’Ontario pour 2022, selon l’Agence du revenu du Canada. (Remarque : Bien que l’Ontario applique une surtaxe supplémentaire – ce qui n’est pas le cas des autres provinces au moment de rédiger cet article – cette surtaxe n’est pas prise en compte dans les exemples de cet article, qui porte uniquement sur les taux d’imposition marginaux).

Comment calculer le taux d’imposition marginal et le taux d’imposition moyen pour l’Ontario

Disons que votre revenu imposable pour 2021 est de 75 000 $ et que vous vivez en Ontario. Selon les tranches d’imposition fédérales et provinciales pour 2022, voici une estimation très approximative du montant que vous pourriez payer en impôts fédéral et provincial seulement, d’après les taux d’imposition marginaux applicables.

N’oubliez pas que ce calcul ne porte que sur le taux d’imposition marginal à payer sur le montant en question et ne tient pas compte des surtaxes ni des déductions ou des crédits d’impôt, entre autres les cotisations à un REER ou les montants admissibles pour les frais médicaux ou les personnes à charge.

Sous ces tableaux, vous verrez également le taux d’imposition moyen qui s’applique à ce revenu imposable de 75 000 $, ainsi que les taux d’imposition marginaux fédéraux et provinciaux.

Taux d’imposition moyen pour un revenu annuel fictif de 75 000 $ en l’Ontario

Revenu imposable total : 75 000 $

Impôt fédéral total : 12 615 $

Impôt provincial total : 4 967 $

Total de l’impôt fédéral et provincial : 17 582 $

Taux d’imposition moyen : 23,4 % [Total de l’impôt fédéral et provincial (17 690 $) divisé par le revenu imposable total (75 000 $)]

Le présent document n’a pas pour but de fournir des conseils juridiques, fiscaux, financiers, de placement ou autres; il ne sert qu’à des fins d’information. Les renseignements fournis sont de nature générale et ne tiennent pas compte des circonstances individuelles, pour lesquelles il est impératif de demander des conseils juridiques, fiscaux ou autres.

Vous voulez en savoir plus sur Votre argent?
Cinq conseils de voyage pour éviter quelques arnaques courantes
Tout savoir sur l’arnaque des grands-parents
Effets de la hausse des taux d’intérêt pour les personnes à la recherche d’une propriété

See you in a bit

You are now leaving our website and entering a third-party website over which we have no control.

Continue to site Return to TD Stories

Neither TD Bank US Holding Company, nor its subsidiaries or affiliates, is responsible for the content of the third-party sites hyperlinked from this page, nor do they guarantee or endorse the information, recommendations, products or services offered on third party sites.

Third-party sites may have different Privacy and Security policies than TD Bank US Holding Company. You should review the Privacy and Security policies of any third-party website before you provide personal or confidential information.